Le Journal

Un illustre accompagnateur s'en est allé

par

Le pianiste américain Irwin Gage est décédé jeudi à Zurich où il résidait.
Irwin Gage a voué sa carrière, au concert et au disque, à l'accompagnement des lieder et mélodies avec les plus grands : Brigitte Fassbaender, Lucia Popp, Gundula Janowitz, Dietrich Fischer-Dieskau, René Kollo, Cheryl Studer, Christa Ludwig, Elly Ameling, Arleen Auger, Edda Moser, Cheryl Studer, Christine Schäfer, Walter Berry, Hermann Prey, Tom Krause, Francisco Araiza, Peter Schreier...
C’est notamment avec lui que Gundula Janowitz avait enregistré en 1976-77 plusieurs disques consacrés à Schubert.

Concours Paganini, le palmarès

par

Le Concours International de violon Niccolo Paganini s'est terminé hier soir à Gênes (Italie) et le palmarès a été communiqué dans la nuit.
Au moment où la session 2018 du Concours Reine Elisabeth est si proche, nous ne résistons pas au plaisir de rappeler ci-dessous pourquoi tant de noms ici nous sont si familiers.

Kevin Zhu (Etats-Unis, 17 ans) s'est vu décerner le 1er Prix au Concours international de violon Paganini 2018  à Gênes (Italie).
2e Prix : Fedor Rudin (France, 25 ans)
3e Prix : Stephen Kim (États-Unis, 22 ans)
4e Prix : Jiang Yiliang (Chine, 21 ans) - CMIREB 2015
5e Prix : Oleksandr Pushkarenko (Ukraine, 28 ans)
6e Prix : Luke Hsu (États-Unis, 27 ans) - CMIREB 2015

Élève d'Itzhak Perlman et Li Lin à la Juilliard School Pre-College Division, Kevin Zhu a remporté à 11 ans le 1er prix du concours Menuhin 2012 dans la catégorie junior (le plus jeune lauréat de l'histoire du concours).

Son 1er Prix est assorti de 20 000 euros, d'une invitation à jouer le violon'Cannon' Guarneri del Gesu de Paganini (1743) et d'importants débuts en solo en Europe et à l'extérieur.

Les prix spéciaux
- Meilleure interprétation d'un caprice de Paganini : Kevin Zhu.
- Prix du public : Fedor Rudin.
- Prix de la meilleure interprétation de l'œuvre contemporaine en demi-finale : Rennosuke Fukuda.

Fondé en 1954, le Concours Paganini a déjà révélé György Pauk, Salvatore Accardo, Oleh Krysa, Jean-Jacques Kantorow (CMIREB 1967), Viktor Pikaizen, Grigori Zhislin (CMIREB 1976), Miriam Fried (CMIREB 1971), Gidon Kremer (CMIREB 1967), Ilya Kaler, Dmitri Berlinsky (CMIREB 1967), Leonidas Kavakos, Isabelle Faust, Ning Feng ,...

Le jury était composé cette année de Sergei Krylov (Président du jury), Dimitri Berlinsky*, Bin Huang (CMIREB 1993), Heiner Madl, Svetlana Makarova, Daniel Smith et Anna Tifu.

 

Le label Praga est en deuil

par

Fondateur et directeur artistique du label Praga, éditeur de bandes historiques de la radio tchèque (Sviatoslav Richter, David Oïstrakh, Karel Ancerl…), puis du label Praga Digitals à partir de 1992, Pierre-Émile Barbier est décédé hier.

Infatigable défenseur du répertoire tchèque, il a permis à de nombreux ensembles d’Europe de l’Est de graver des enregistrements de musique de chambre. On compte parmi eux le Quatuor Pražák, le Quatuor Kocian, le Trio Guarneri de Prague et le violoncelliste Michal Kaňka. Il a aussi redonné vie à des enregistrements historiques dans des reports de premier plan.

Deux nouveaux prix pour la Leyla Gencer Voice Competition

par

Organisée tous les trois ans à Istanbul et dédiée à la diva turque Leyla Gencer (1928-2008), la Leyla Gencer Voice Competition compte cette année deux prix de plus à son palmarès.
L'un, décerné par le Deutsche Oper Berlin, consiste en un rôle dans une de ses productions.
L’autre, venu du Royal Opera House, offre cinq séances de coaching et une audition pour le programme Jette Parker Young Artists.
Les finales de la 9e édition présidée par Renato Bruson se dérouleront du 23 au 28 septembre 2018.
Le dépôt des candidatures est ouvert jusqu’au mercredi 18 avril (leylagencer.org).

Un décès discret

par

On a appris le décès du poète et critique littéraire américain J. D. McClatchy à l'âge de 72 ans.
Dans les milieux musicaux, on lui est redevable des sept livrets de Mozart dont il a assuré la traduction en vers, dont une superbe Flûte Enchantée mondialement reconnue.

Joseph Donald McClatchy Jr à Bryn Mawr (Pennsylvanie) en 1945, il a fait ses études à Georgetown et à Yale, où il a obtenu son doctorat en 1974. Il vivait à Stonington (Connecticut) et à New York.

Le travail poétique de McClatchy était très varié. Il est l'auteur de six recueils de poésie, dont le cinquième, Hazmat, a été finaliste pour le Prix Pulitzer 2003.
Il a écrit dix livrets d'opéra pour Michael Dellaira, Elliot Goldenthal, Daron Hagen, Lowell Liebermann, Lorin Maazel, Tobias Picker, Bernard Rands, Ned Rorem, Bruce Saylor, William Schuman et Francis Thorne.
En 1991, il a reçu un prix de littérature de l'American Academy of Arts and Letters et, en 2000, celui du Gouverneur du Connecticut pour les arts.

Il était professeur adjoint à l'Université Yale, membre du Jonathan Edwards College et rédacteur en chef du Yale Review. En 1999, il a été élu membre de l'American Academy of Arts and Letters puis président en janvier 2009. Dans le même temps, il a été chancelier de l'Académie des poètes américains (1996-2003).
Il aétait aussi membre de l'American Academy of Arts and Sciences et a reçu des bourses de la Guggenheim Foundation, du National Endowment for the Arts et de l'Academy of American Poets.

 

Le Prix Nemmers 2018

par

L'Américaine (Philadelphie) Jennifer Higdon vient de recevoir le Prix Michael Ludwig Nemmers 2018 de composition (100 000 $), décerné à des compositeurs classiques contemporains qui ont " influencé de façon significative le domaine de la composition ". L'annonce a été faite par la Bienen School of Music de l'Université Anorthosite, qui décerne le prix.
Je vis une année un peu irréelle, déclarait aussitôt la lauréate, avec le Grammy [NDLR : pour son Concerto pour alto] et des premières qui se sont plutôt bien passées.
Cette saison, son Concerto pour cuivres graves a été créé par le Chicago Symphony Orchestra et le Philadelphia Orchestra tandis que d'autres orchestres ont interprété son Concerto pour tuba et son Concerto pour harpe.

Le Prix Nemmers est assorti d'une prestation de l'Orchestre Symphonique de Chicago.  A Northwesternet, Jennifer Higdon dirigera des séances d'entraînement avec des ensembles, des leçons et des séminaires avec des étudiants en composition dans deux résidences au cours des deux prochaines années.
Le prix a été créé en 2003 et a déjà été attribué à John Adams, Kaija Saariaho, John Luther Adams, Aaron Jay Kernis et Steve Reich.

 

Nominations à Gothenburg

par

Barbara Hannigan and Christoph Eschenbach ont été tous deux nommés chefs invités principaux de l'Orchestre Symphonique de Gothenburg (Suède) pour deux ans à partir de la saison 2019-20.
Ils y succèdent à Kent Nagano en poste depuis 2013.

En route pour Prague

par

Le chef allemand Alexander Liebreich, actuellement à la tête de l'Orchestre de la Radio polonaise à Katowice et qui a dirigé le concert de gala annuel des International Classical Music Award (ICMA) la semaine dernière, vient d'être désigné pour diriger l'Orchestre Symphonique de la Radio à Prague.

Né en 1968, Alexander Liebreich fondait à 17 ans le Regensburg Chamber Choir dans sa ville natale.
Il a étudié les langues romanes et musicologie à l'Université de Ratisbonne, le chant et d'orchestre à l'Université de la musique et des arts du spectacle de Munich et au Mozarteum de Salzbourg avec Michael Gielen. Pendant son séjour à Munich, il dirige l'Orchestre Abaco de l'Université de Munich.

En 1996, il remportait le Prix Kondrachine aux Pays-Bas. Il a été assistant de Sir Colin Davis et Roberto Abbado à l'Opéra d'État de Bavière. Puis Edo de Waart l'emmène au Radio Philharmonic Orkest à Hilversum avec lequel il donne une série de concerts au Concertgebouw d'Amsterdam.

Alexander Liebreich a été chef invité de nombreux orchestres dont le Royal Concertgebouw Orchestra, l'Orchestre National de Belgique, la BBC Symphony Orchestra, l'Orchestre Philharmonique de Munich, la Deutsche Kammerphilharmonie de Brême et l'Orchestre Symphonique de la Radio de Berlin. À l'automne 2003, il est le premier professeur invité à l'Université de musique et de danse de Pyongyang, en Corée du Nord via le DAAD (German Academic Exchange Service).

De 2006 à 2016, Liebreich est chef et directeur artistique du Münchener Kammerorchester. De 2011 à 2014, directeur artistique du Festival international de musique de Tongyeong (TIMF) en Corée du Sud. Au début de la saison 2012-13, on le retrouve chef principal de l'Orchestre Symphonique National de la Radio Polonaise (NOSPR) à Katowice, ce qui fait de lui le premier chef d'orchestre allemand en Pologne depuis 1945.
Depuis 2015, il dirige aussi le Festival international de musique Katowice Kultura Natura.

En décembre 2008, Alexander Liebreich était élu à l'Assemblée générale du Goethe-Institut. En Novembre 2012, le Ministère lançait avec lui un projet musical commun à l'Orchestre de chambre de Munich et aux étudiants du Kim Won-Gyun College of Music de Pyongyang.

 

Le Khên (Laos) reconnu par l'UNESCO

par

Le 2 avril, à Vientiane, le Ministère laotien de l'Information, de la Culture et du Tourisme a annoncé que l'art du Khên, orgue à bouche traditionnel du Laos, vient d'être reconnu par l'organisation des Nations unies.
On en trouve la trace dans En avant la zizique, sous la plume de Boris VianKhon, instrument de la famille des orgues à bouche, le khon est apparu il y a fort longtemps en Extrême Orient. Le premier khon connu date du VIe siècle. Est-ce à dire qu'il n'y avait pas de khons avant cette époque? Rassurez-vous, il y en avait, bien sûr… Les khons sont éternels.» Boris Vian évoque là un instrument plus connu aujourd'hui sous le nom de khen.

L'Unesco, par le biais du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, a inscrit sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité «la musique du khen du peuple lao».

Le khên ou khen est un instrument polyphonique important dans l'histoire de la musique et celle du peuple laotien. L'orgue à bouche est fabriqué avec des tubes de bambou de longueurs variables, chacun équipé d'une anche en métal ; il ressemble à une flûte de pan géante. Le joueur souffle dans l'instrument par l'intermédiaire d'une poche à air et le son produit est fonction de la taille du tuyau. En 2005, l'Association des arts du khen a été créée et divers festivals sont organisés pour promouvoir et améliorer la renommée de cet instrument.

Le Ministre laotien de l'Information, de la Culture et du Tourisme, Bosengkham Vongdara, a souligné que la reconnaissance de l'Unesco de la musique du khen du peuple laotien en tant que patrimoine culturel immatériel de l'humanité était une illustration de l'efficacité de la politique constante du parti et du gouvernement laotiens dans la gestion, la sauvegarde, la préservation et la valorisation des patrimoines nationaux. [...] La reconnaissance de l'Unesco permettra au peuple laotien d'être encore plus motivé dans la préservation de ses patrimoines culturels, historiques et naturels, contribuant à l'amélioration de sa vie culturelle et à la sensibilisation des jeunes générations au patriotisme et à la préservation des traditions.

 

A l'Opéra de Rennes

par

Après Nancy, avant Lyon, c'est Rennes qui cherche un successeur à Alain Surrans, parti prendre la tête d’Angers-Nantes Opéra.
Ouest France a dévoilé les noms des six candidats en lice :
- Xavier Adenot, directeur de production à l’Opéra de Massy ;
- le compositeur et metteur en scène Roland Auzet ;
- Alice Orange, ex-directrice d’Entracte, association chargée de la programmation culturelle à Sablé ;
- Rozenn Chambard, actuelle directrice intérimaire de l’Opéra de Rennes ;
- Matthieu Rietzler, secrétaire général de la Maison de la danse à Lyon ;
- Jean-Jacques Groleau, en charge de la dramaturgie au Capitole de Toulouse.

En février, l’Opéra de Rennes et Angers-Nantes Opéra annonçaient leur projet de se rapprocher pour insuffler une nouvelle dynamique tout en développant les publics et en préservant dans le « Grand Ouest » une proposition lyrique de haut niveau.
Le nouveau directeur de l’opéra de Rennes sera donc amené à collaborer étroitement avec Alain Surrans. C'est un paramètre qui sera pris en compte dans la sélection finale le 16 mai prochain.