Le Journal

Younghi Pagh-Paan

par http://www.swedishvallhund.com/

La compositrice sud-coréenne Younghi Pagh-Paan reçoit à Berlin le Kunstpreis (Prix des Arts) en hommage à la puissance créatrice qui soutient son travail depuis les années 1970, à savoir combiner la musique de son pays natal et les traditions occidentales : Ses œuvres sont individuelles et impressionnantes, marquées par des timbres, des gestes, des poèmes et des métaphores caractéristiques. Elles poursuivent une "approche très indépendante, vivante, esthétiquement cohérente et humaniste.

Younghi Pagh-Paan est née en 1945. Elle a d'abord étudié la musique à Séoul puis, grâce à une bouse, à l'Académie de musique de Fribourg. Remarquée en 1980 aux Donaueschinger Musiktage, elle a enseigné aux universités de musique de Graz et de Fribourg et elle a été nommée professeur de composition en 1994. A l'Université des Arts de Brême, elle a fondé l'Atelier "Neue Musik" qu'elle a dirigé jusqu'en 2011.
Son travail lui a déjà valu la Médaille du Sénat pour l'art et la science (Brême, 2011), le Prix Paiknam (2013), le Prix de la musique d'église européenne (2015) et l'Ordre Bogwan de Corée du Sud pour le mérite culturel (2018). Depuis 2009, Pagh-Paan est aussi membre de l'Académie des Arts et, depuis 2016, le Centre culturel coréen décerne un prix international de composition portant son nom.

 

Philosophie de la Musique à Valencia

par http://www.swedishvallhund.com/

Le 1er Congrès de Philosophie de la Musique se déroulera à l'Académie Royale de la Culture de Valencia (Espagne) les 27 et 28 mars 2020.
Consacré à l'analyse des courants de pensée liés à la Technique, l'Art, l'Expression et les Sciences dans l'étude philosophique de la musique, le congrès est organisé par l'Académie Royale de Culture de Valence et la Fondation Gustavo Bueno pour soutenir le travail philosophique dans le domaine musical.

Médaille Brahms à Christoph von Dohnányi

par http://www.swedishvallhund.com/

Le Sénat de Hambourg a remis sa Médaille Johannes Brahms à Christoph von Dohnányi (90 ans) pour ses mérites artistiques.
De 1977 à 1984, Dohnányi a occupé les postes de directeur artistique et chef d'orchestre de l'Opéra d'État de Hambourg et directeur musical général de l'Orchestre Philharmonique d'État de Hambourg puis, de 2004 à 2010, il a dirigé l'Orchestre symphonique NDR.

Après avoir été membre du Choeur de St. Thomas (Leipzig), Christoph von Dohnany a étudié le droit, la composition, le piano et la direction d'orchestre à Munich, suivi les cours de direction de Leonard Bernstein à Tanglewood, rejoint Geord Solti à l'Opéra de Francfort en 1953 pour devenir son assistant, avant d'occuper le poste de directeur général de la musique au Théâtre de Lübeck.
De 1963 à 1966, on le retrouve au Staatstheater Kassel et, de 1964 à 1969, à l'Orchestre symphonique de la radio de Cologne. En 1968, il est nommé directeur général de la musique et, trois ans plus tard, directeur de l'Opéra de Francfort.
En 1977, il s'installe donc à Hambourg. Il occupera aussi les postes de directeur musical du Cleveland Orchestra, chef principal du Philharmonia à Londres puis de l'Orchestre de Paris.

Depuis 1928, le Sénat de Hambourg décerne la Médaille Johannes Brahms pour des mérites particuliers dans le domaine de la musique. Parmi les lauréats précédents, le chœur de la NDR, l'Orchestre symphonique de Hambourg, Richard Strauss, Hans Pfitzner, Wilhelm Furtwängler, Wolfgang Sawallisch, Günter Wand, Karl Böhm, Eugen Jochum, Emil Gilels et Yehudi Menuhin.

Hommage posthume à Mariss Jansons

par http://www.swedishvallhund.com/

L'Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise a décerné à titre posthume la Médaille Karl Amadeus Hartmann à Mariss Jansons, son chef depuis 2003, décédé il y a quelques semaines alors qu'il aurait eu 77 ans aujourd'hui.
Les musiciens ont voulu ainsi exprimer leur solidarité avec cette personne chaleureuse et ce chef d'orchestre important et leur grande gratitude.
Le prix sera remis lors du concert en sa mémoire ce mercredi 15 janvier, dirigé par Zubin Mehta qui était un ami de Jansons.
Et le produit de la vente des billets sera versé à la fondation "Neues Konzerthaus München", projet cher à Jansons pour la résidence de l'Orchestre.
Le concert (sold out !) sera diffusé en direct par la radio sur BR-Klassik à 19h00 et en vidéo live sur www.br-klassik.de/concert. A la télévision, il sera diffusé sur ARD-alpha à partir de 20h15.

La médaille porte le nom du compositeur Hartmann (1905-1963). Il est décerné aux " chefs d'orchestre exceptionnels, tant sur le plan humain qu'artistique " qui ont " marqué et soutenu l'Orchestre symphonique du BR ". Les récipiendaires précédents sont Eugen Jochum, Rafael Kubelik, Sir Colin Davis et Leonard Bernstein.

 

L'Orchestre symphonique de la radio bavaroise décerne à titre posthume la médaille Karl Amadeus Hartmann à feu Mariss Jansons, chef d'orchestre. La médaille honore des chefs d'orchestre exceptionnels qui ont laissé une marque durable sur l'ensemble. " Ceci est destiné à exprimer une fois de plus notre solidarité avec la personne chaleureuse et l'éminente chef d'orchestre Mariss Jansons et notre grande gratitude d'une manière particulière ", a déclaré l'orchestre.

La cérémonie de remise des prix aura lieu lors du concert commémoratif du 15 janvier à la Philharmonie de Gasteig à Munich. En plus du chef d'orchestre Zubin Mehta, la soprano Golda Schultz et l'alto Gerhild Romberger seront présents, et l'orchestre jouera la Symphonie no 2 en do mineur de Gustav Mahler à la mémoire de Jansons. Le défunt letton aurait fêté son 77e anniversaire le 14 janvier.

Intense reprise de saison à Namur

par http://www.swedishvallhund.com/

Si à l'IMEP, le mois de janvier est consacré aux évaluations artistiques -rappelons qu'elles sont publiques, que l'accès est gratuit, et que le programme détaillé est disponible sur le site www.imep.be !- le début du mois de février s'annonce déjà chargé avec la reprise de la saison de concerts.

Dès le 6 février, la soirée sera consacrée à J.S. Bach : audition commentée, concert-conférence de François Fernandez avec, au programme, "Les Sonates et Partitas pour violon et les Suites pour violoncelle : les 2 moitiés d’un seul opus"
A 19h en la  Salle de Concert de l’IMEP. Entrée libre. Pas de réservation.

Puis, le 10 février à 20:00, Marc Danel et Philippe Ivanov proposent des sonates pour violon et piano d'Edvard Grieg (Sonate pour violon et piano n°3 en ut mineur op. 45), de Mieczyslaw Weinberg (Sonate n°4 op. 39 dédiée à Leonid Kogan) et César Franck (Sonate en la majeur).
A propos de l'oeuvre de Mieczyslaw Weinberg, rappelons l'interview récemment accordée à Crescendo par Guy Danel à l'occasion de la biennale Chamber Music for Europe axée cette année sur le compositeur et toujours disponible en nos pages.
Réservation obligatoire (https://seamagic.org/reflective-essay-writing-service/ ou 081/73.64.37).
Tarif : 15€ (adultes) – 10€ (60+) – Gratuit (moins de 26 ans)

Et le 11 févier, en route pour la 4e édition du Festival IMePercussion avec pour invité, cette année, Miquel Bernat.
Concert à 20:00.
Réservation obligatoire (https://seamagic.org/reflective-essay-writing-service/ ou 081/73.64.37)
Tarif : 15€ (adultes) – 10€ (60+) – Gratuit (moins de 26 ans)

Après ses études musicales à Valence, Madrid, Bruxelles, Rotterdam et au Aspen Summer Music Festival (USA), Miquel Bernat a reçu le «Premio Extraordinario Fin de Carrera» au Conservatoire de Madrid, le prix spécial de percussion au concours néerlandais Gaudeamus, le 2e prix au concours Aspen Nakamichi et il a obtenu le prix de «chercheurs et créateurs culturels de 2016 Fondation BBVA pour la promotion de la collection Marimba Concerto Studies qui sera publiée début 2017.
Musicien d'une grande polyvalence, il a joué avec l'Orquesta Ciutat de Barcelona, avec le Royal Concertgebouw Orchestra d'Amsterdam et dans les ensembles de musique contemporaine Ictus, Ictus Piano and Percussion Quartet, Trio Allures, Duo Contemporain,...
Soliste, il a créé le Concerto pour Marimba et 15 instruments de David del Puerto au «Festival Ars Musica» à Bruxelles et au Festival «Ensems» de Valence (Espagne), Campos Magnéticos de Cesar Camarero avec l'Orquesta Nacional de Porto (Portugal) et l'Orquesta de la Comunidad de Madrid. On le retrouve aussi pour Mantis Walk in a Metal Space de Javier Alvarez pour Steel Drums avec ensemble et électronique, à l'IRCAM/Centre G. Pompidou en 2003, Sombrío de Luis de Pablo à l'Auditório Nacional de España / Música de Hoy en 2005; Nuit de Mauricio Sotelo à la Casa da Música de Porto 2007, au Museo Reina Sofía de Madrid et au Teatro Central de Sevilla en 2008, Chalan (nouvelle version) de Mauricio Sotelo aussi au Festival de Varsovie 2009 avec le Radio-Television Orchestra d'Espagne, le Concerto pour percussions de Joan Guinjoan avec Cadaqués Orchestra au Palau de la Música (Barcelone),...
Ancien professeur aux conservatoires de Rotterdam et de Bruxelles, il est actuellement engagé intensivement dans des activités pédagogiques à l '"Escola Superior de
Musica de Catalunya" à Barcelone, à l' "Escola Superior de Música do Porto" et à "l'Université d'Aveiro" (Portugal).
Conférencier aussi et professeur de master classes, il a été invité à Darmstadt (Allemagne), Instrumenta de Oaxaca (Mexique), au cours d'été de Brasilia et dans de nombreuses universités en Argentine, en Afrique du Sud, aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie.

À Porto, il a fondé DRUMMING : Grupo de Percussão, sélectionné comme groupe de musique résident à l'occasion de Porto, capitale européenne de la Culture culturelle en 2001 eet devenu l'un des principaux ensembles de percussions au monde, élargissant de manière unique les interactions entre la musique et d'autres formes d'art.

Miquel Bernat est l'invité régulier des festivals et des salles de concerts les plus réputés : Paris, Strasbourg, Montpellier, Londres, Caracas, Brooklyn, New York, Helsinky, Rome et il arpente les scènes  en Turquie, au Japon, en Thaïlande ou en Afrique du Sud.
Il s'est produit aussi avec de nombreuses compagnies de danse dont ROSAS d'Anne Teresa de Keersmaeker.

Interprète passionné de musique nouvelle, il a travaillé avec de nombreux compositeurs (de nombreuses œuvres lui ont été dédiées) contribuant ainsi à l'expansion et à l'évolution du répertoire contemporain pour les percussions.

 

Tosca, 120 ans

par http://www.swedishvallhund.com/

C'est le 14 janvier 1900 que Tosca, l'opéra en trois actes de Puccini, sur un livret de Luigi Illica et Giuseppe Giacosa, d'après la pièce de Victorien Sardou, fut créé au Teatro Costanzi de Rome.

La première représentation fut un échec complet et la critique sans pitié avant que l'oeuvre connaisse son grand succès populaire. La Scala (Milan) allait reprendre l'œuvre dès le 17 mars sous la baguette d'Arturo Toscanini.

Jamais si bien servi...

par http://www.swedishvallhund.com/

Le chef Christian Thielemann n'a toujours pas digéré l'opposition de Nikolaus Bachler au renouvellement de son contrat, avec la Staatskapelle Dresden, au Festival de Pâques de Salzbourg : C'est une honte, a-t-il répété récemment, mais certainement pas pour moi.

Interrogé sur une éventuelle recherche d'alternative, il en a profité pour annoncer : Nous l'avons trouvé. Nous planifions notre propre festival de Pâques au Semperoper à partir de 2023. Dans un premier temps, il sera dédié à Richard Strauss. Il aura lieu chaque année à Pâques.

Louis Langrée prolongé à Cincinnati

par

Le chef d'orchestre français Louis Langrée vient de voir son mandat prolongé à la tête du Cincinnati Symphony Orchestra qu'il dirige depuis 2013.
Le musicien restera donc à la tête de son orchestre étasunien jusqu'à la saison 2023-24.

Cette annonce a été communiquée alors que l'orchestre célébrait ses 125 ans par un gala exceptionnel à l'affiche prestigieuse.

Louis Langrée est bien connu en Belgique pour avoir été Directeur musical de l'Orchestre Philharmonique de Liège de 2001 à 2006.

Création à Toulouse

par http://www.swedishvallhund.com/

Ce soir, Javier Perianes créera, avec l'Orchestre National du Capitole de Toulouse et sous la direction de Josep Pons, la nouvelle édition du Concerto pour piano en sol de Ravel -que nous vous présentions récemment- publiée dans l'édition Ravel de la maison d'édition belge XXI Music Publishing ASBL.
Pour rappel, l'édition Ravel est une initiative soutenue par un comité scientifique composé de musicologues et de musiciens de renom, dont le but est de publier des partitions Ravel exemptes de toute erreur et de toute altération éditoriale. Le premier volume, publié en novembre 2018, était consacré au Boléro et proposait pour la première fois la version originale du ballet de 1928 ainsi que l'édition révisée de la célèbre version de concert.
Le deuxième volume, le Concerto pour piano, est une commande de l'Orchestre des Champs-Elysées, de l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, de l'Orchestre National d'Auvergne et de l'Orchestre du Capitole de Toulouse.

C'est donc ce dernier qui, avec le pianiste Javier Perianes et le chef d'orchestre Josep Pons, proposera la version basée sur le manuscrit d'orchestre, sur les partitions de Marguerite Long (qui a créé le concert), sur des épreuves et des esquisses de la réduction pour deux pianos et sur des partitions d'autres contemporains de Ravel. Le comité qui signe la révision comprend le pianiste Cédric Tiberghien, le compositeur Benjamin Attahir et les chefs d'orchestre Louis Langrée, Ludovic Morlot, Adrien Perruchon et Pascal Rophé.

 

Des nouvelles de David Chan

par http://www.swedishvallhund.com/

On se souvient du passage remarqué de David Chan à Liège en janvier dernier. Le premier violon solo du Metropolitan Opera de New York depuis 20 ans était venu diriger l’OPRL dans le cadre du Festival Storytelling.
Directeur musical aussi de la Camerata Notturna, un des meilleurs orchestres de chambre de New York, et du Montclair Orchestra (New Jersey) depuis sa création en 2016, il vient d'y voir son mandat prolongé jusqu'en 2027 pour continuer à développer une programmation innovante et aventureuse.

Originaire de San Diego, David Chan a commencé son éducation musicale à l'âge de quatre ans. Après avoir remporté des prix aux concours internationaux de violon Tchaikovsky et Indianapolis, il a fait ses débuts à New York en 1995 à Avery Fisher Hall, et ses débuts au Carnegie Hall en 2003 avec le MET Orchestra.
Élève de Dorothy DeLay, Hyo Kang et Michael Tseitlin, il assuré sa formation à Harvard et à la Juilliard School où il enseigne désormais.