Le Journal

Débuts de Gergiev à Vienne

par https://parjustrec.com/

Valery Gergiev fera ses débuts à l'Opéra National de Vienne demain avec Parsifal (Wagner). Première aussi pour Elena Zhidkova qui y chantera Kundry et Thomas Johannes Mayer qui remplace Matthias Goerne pour Amfortas. Simon O'Neill endosse le rôle-titre, René Pape fait Gurnemanz et Boaz Daniel Klingsor.

Ina Karr à Lucerne

par https://parjustrec.com/

Ina Karr (50 ans) sera la directrice artistique du Théâtre de Lucerne à partir de l'été 2021. Elle y succèdera à Benedikt von Peter qui part au Theater Basel.

Ina Karr est, depuis 2014, dramaturge en chef de l'opéra de Mayence  où elle était responsable, entre autres, de la réorganisation structurelle de la maison. Auparavant, elle avait été directrice au Oldenburg State Theatre.
Plus de 60 candidats avaient posé leur candidature. Initialement, Ina Karr faisait partie de la commission de sélection. Elle en a démissionné pour convaincre qu'elle répondait aux exigences de la maison. Message reçu puisqu'elle a été élue à l'unanimité.

Pour Notre-Dame de Paris

par https://parjustrec.com/

Organiste de Notre Dame de Paris, Olivier Latry se produit demain soir à Dresde sous les auspices de la Philharmonie de Dresde.Tous les profits iront à la restauration de l'orgue Notre-Dame qui a heureusement survécu à la destruction par le feu.

Peter Conrad, président du conseil d'administration de l'Orchestre philharmonique de Dresde, a déclaré : Nous sommes profondément ébranlés par la destruction de grandes parties de la cathédrale Notre-Dame à Paris. Presque aucun autre bâtiment en Europe ne représente aussi bien notre tradition culturelle occidentale. Olivier Latry, qui a inauguré notre nouvel orgue de concert en 2017, est connu de nous et de notre public comme un interprète exceptionnel et excellent. Il est donc important que nous donnions les recettes du concert de demain pour la reconstruction de la cathédrale, envoyant ainsi un signe de compassion et de solidarité.

Le Cavaillé Coll de Notre-Dame de Paris

par https://parjustrec.com/

Parmi les trésors que recèle la Cathédrale Notre-Dame de Paris, il y a bien sûr le Cavaillé Coll qui suscite beaucoup d'interrogations inquiètes. Quel sort l'incendie dramatique lui a-t-il réservé ?

Les informations que nous avons pu réunir à cette heure (11:30) sont plutôt optimistes.
Il est possible que le grand orgue soit sauvé  avait déjà déclaré, en début de matinée, Monseigneur Aupetit, l'Archevêque de Paris.

Il y a peu, les réseaux sociaux rapportaient les propos d'Eric Brottier, technicien-conseil pour les orgues, qui vont dans le même sens :
Les premières observations sur l'instrument de Notre-Dame, y compris à l'intérieur, montrent que l'orgue n'a visiblement (j'insiste sur le terme) pas véritablement souffert de l'incendie. Il a été préservé des écoulements d'eau grâce à la dalle de couverture entre les tours et n'a pas souffert de la chaleur (les tuyaux sont structurellement préservés).
Ces informations rassurantes devront être étayées par un constat approfondi qui n'a bien sûr pas encore pu être réalisé.

Laurent Prades, régisseur du patrimoine intérieur de Notre-Dame de Paris, a apporté lui aussi des informations rassurantes, confirmant les propos d'Eric Brottier : le grand orgue n'a absolument pas été touché, si ce n'est qu'il est très empoussiéré. Mais il n'a pas pris une seule goutte d'eau. Il a pris de la suie et de la poussière, donc il est totalement inutilisable. Mais rien n'a brûlé, rien n'a fondu. Quant au deuxième orgue, utilisé quotidiennement et situé dans le chœur, il a été copieusement arrosé par les lances, mais c'était pour préserver les stalles du 18ème siècle qui sont juste en dessous.
Avec les sapeurs-pompiers, les architectes et les conservateurs, Laurent Prades fait ce mardi opère repérage global au sein de l'édifice pour constater les désordres architecturaux majeurs et identifier les choses qu'il faut déposer impérativement dans les heures qui viennent avant que cela ne s'effondre davantage.

 

L'orgue du choeur serait par contre très touché. Nous veillerons à tenir nos lecteurs informés au fur et à mesure que nous disposerons d'autres précisions.

 

 

L'acoustique de Munich

par https://parjustrec.com/

L'acoustique de la nouvelle salle de concert de Munich est confiée à Tateo Nakajima et à son bureau Arup à l'issue d'un concours régulier.
Les architectes de Bregenz Cukrowicz Nachbaur en charge du bâtiment développent actuellement les trois salles. Le bureau Arup de Londres/Berlin a pour mission d'assurer une acoustique conçue pour les concerts symphoniques, mais qui doit aussi convenir aux solistes, aux petits ensembles et à d'autres formats comme le jazz.
La nouvelle salle est appelée à devenir la résidence permanente de l'Orchestre Symphonique de la Bayerische Rundfunk, et son chef Mariss Jansons s'est dit satisfait du choix de Nakajima.

Le bâtiment de près de 50 mètres de haut, à l'est de la ville, pourra bien sûr accueillir d'autres orchestres, ensembles et organisateurs. La grande salle comptera 1 800 places assises et la salle petite, 600. De plus, l'Université de musique et d'art dramatique de Munich y disposera d'un atelier pouvant accueillir jusqu'à 200 personnes.

Le Printemps baroque de Spa

par https://parjustrec.com/

Les derniers concerts du Printemps baroque de Spa se dérouleront ce dimanche 14 avril.

A 14:00, le théorbiste Daniel Zapico proposera un programme  « Variaciones » : Kapsberger, De Visée…

A 17:00, l'Ensemble "Il Convito" dirigé par la claviériste Maude Gratton et la soprano Camille Poul mettront le cap sur « Le théâtre baroque vénitien »  avec  D. Castello, B. Marini, G. Gabrieli, Cl. Monteverdi…

Réservations : Go Here
Prix des places : 15 et 10 euros

 

 

Cousinade à Bonn

par https://parjustrec.com/

Invités par le mouvement Citoyens pour Beethoven, les descendants de Beethoven se retrouveront en nombre à Bonn à la fin du mois de mai. Réception à la Beethovenhaus, visite des environs et réception dans l'ancien hôtel de ville sont prévues tandis que l'installation d'Ottmar Hörl avec ses 700 statues de Beethoven sera accessible aussi.
Stephan Eisel, qui préside le mouvement, est surpris : Il y a déjà plus de 47 Beethoven qui ont accepté. Avec la famille, nous attendons plus de 80 invités. Il n'y a jamais eu autant de Beethoven à Bonn.
Du vivant du compositeur, une vingtaine de membres de la famille ont été enregistrés à Bonn en soixante ans.

La série continue

par https://parjustrec.com/

L'Orchestre Symphonique de Toronto a annoncé que Louis Langrée ne dirigera pas les concerts prévus cette semaine pour raisons de santé. Il sera remplacé par le Britannique Kerem Hasan (27 ans) : ce seront les débuts canadiens du Premier Prix du Concours de jeunes chefs d'orchestre du Festival Nestlé et Salzbourg 2017.

Et l'Orchestre Philharmonique d'Osaka a annoncé de son côté que Tadaaki Otaka sera absent deux mois, le temps du traitement par radiothérapie de son cancer de la prostate.

 

Prix de Composition Rheinberger 2019

par https://parjustrec.com/

La compositrice espagnole Irene Galindo Quero vient de se voir attribuer le Prix de composition Rheinberger décerné par la Musikakademie Rheinsberg en coopération avec l'Administration culturelle de Berlin et doté de 10 000 euros.
Le Prix est décerné pour l'ensemble de l'œuvre du lauréat et la dotation est destinée à soutenir sa création dans le futur. De plus, 4 000 euros supplémentaires sont disponibles pour lui assurer un séjour de travail à l'Académie. Le Prix lui assure encore un enregistrement et des premières mondiales à Rheinsberg et à Berlin.

Irene Galindo Quero est née en 1985 à Grenade (Espagne). De 2003 à 2007, elle a étudié la composition avec Pedro Guajardo au Conservatorio Superior Granada. Elle a poursuivi ses études avec Cornelius Schwehr et Mathias Spahlinger grâce à une bourse de la Fondation Alexander von Humboldt. Elle a obtenu son diplôme en 2014 à la Hochschule für Musik und Theater de Cologne avec Johannes Schöllhorn. En plus de ses études, elle a participé à de nombreux ateliers et, depuis 2014, elle enseigne à Saragosse.

Le Prix de composition Rheinsberger de Berlin est annuel et il est décerné à l'œuvre d'une compositrice en cours de sa carrière. Parmi les précédentes bénéficiaires, Olga Rayeva, Yonghee Kim, Clara Iannotta, Milica Djordjevic, Hanna Eiermacher et Naomi Pinnock.
Cette année, le jury se composait de Neo Hülcker, Bettina Junge, Stefan Prins et Stefan Streich.

Tchaïkovski 2019

par https://parjustrec.com/
Le nombre total d'inscriptions au Concours Tchaïkovski 2019 s'élève à 954.Les candidats viennent de 58 pays.

Sur la base des vidéos, les membres du jury vont maintenant devoir sélectionner 24 pianistes, 24 violonistes, 24 violoncellistes, 60 chanteurs (30 hommes / femmes) et 96  candidats pour les instruments à vent.