Le Journal

A nouveau un Stradivarius en vente

par

Le violon "da Vinci, ex-Seidel", vieux de 308 ans et provenant de l'atelier d'Antonio Stradivari, figure sur la liste des ventes aux enchères de la maison Tarisio début juin. L'instrument datant de 1714 pourrait dépasser le précédent record du "Lady Blunt" d'environ 16 millions de dollars établi en 2011, le prix réalisable étant estimé à environ 20 millions de dollars.
Avant la vente, l' instrument a été expertisé à Londres, Berlin, Pékin, Shanghai, Hong Kong et New York.

L'instrument avait été surnommé "da Vinci" dans les années 1920 par la maison de vente aux enchères Caressa & Francais. Le nom "Ex-Seidel" provient d'un ancien propriétaire, le violoniste Toscha Seidel qui a possédé l'instrument pendant environ 40 ans : il l'a acheté en 1924 pour 25.000 dollars. Seidel jouait l'instrument lors de concerts avec de grands orchestres et a participé avec lui à des films comme Intermezzo (1939) et Melody for Three (1941). Dans les années 1930, Seidel a même enseigné à Albert Einstein et a joué avec lui.

 

Le Quatuor Juilliard à nouveau complet

par

Le Juilliard String Quartet a une nouvelle altiste, Molly Carr.
Elle remplace le légendaire Roger Tapping, décédé en janvier.

Molly Carr, actuellement en quarantaine avec le Covid-19, était auparavant altiste du Duo Carr-Petrova et du Trio Iris. Elle vit à Harlem.

Le nouvel orchestre ukrainien à la Philharmonie de Berlin

par

Le nouvel orchestre s'appelle "Mriya", ce qui, en ukrainien, signifie "Rêve".
Son premier doncert est imminent et se donnera à la Philharmonie de Berlin.

L'orchestre compte à ce jour 30 musiciens sous la baguette de Margaryta Grynyvetska, issue du Théâtre national académique d'opéra et de ballet d'Odesa.
Je n'imaginais pas que notre première rencontre aurait lieu sur une grande scène comme la Philharmonie de Berlin, a-t-elle déclaré à la Deutsche Welle.

María Dueñas crée "Altar de cuerda" de Gabriela Ortiz à Los Angeles.

par

Ce week end, la violoniste espagnole María Dueñas, créera la nouvelle œuvre pour violon et orchestre de la compositrice mexicaine Gabriela Ortiz : Altar de cuerda.
Elle le fera avec le Los Angeles Philharmonic sous la baguette de son chef principal, Gustavo Dudamel.

À ce jour, la compositrice mexicaine Gabriela Ortiz a créé sept œuvres dans la série des "autels musicaux":
Altar de neón (1995), pour quatre percussionnistes et orchestre de chambre,
Altarde muertos (1997), pour quatuor à cordes, tambours à eau et masques,
Altar of stone (2002), pour trois percussionnistes et orchestre,
Altar of fire (2010), pour orchestre,
Altar of light (2013), pour bande magnétique,
Altar de viento (2015), pour flûte et orchestre.

Pour Gabriela Ortiz, l'autel n'est pas un concept religieux, mais sa signification tend plutôt vers le symbolique, le spirituel et le magique : un autel est un lieu pour mettre en valeur la musique.

 

Han-na Chang à Hambourg

par

La violoncelliste et cheffe d'orchestre coréenne Han-na Chang (39 ans) a été nommée première cheffe invitée de l'Orchestre Symphonique de Hambourg dont le chef principal est Sylvain Cambreling.
Elle occupera le poste à partir de septembre prochain.
Han-na Chang est chef principal de l'Orchestre Symphonique de Trondheim en Norvège depuis 2017.

Encore un récital pour un membre de l’EVD à l’IMEP.

par

Ce mardi 17 mai à 20h, Blandine Coulon, membre de l’European Vocal Department à l’IMEP, nous proposera un récital autour de la poétesse Emily Dickinson. Accompagnée de Marie Datcharry, elle interprétera 21 mélodies composées par quatre artistes différents sur des textes de l’écrivaine américaine. Considérée aujourd’hui comme l’une des plus grandes poétesses américaines, Emily Dickinson a écrit plus d’un millier de poèmes. Ce concert est l’occasion d’en découvrir une partie et de faire connaissance avec une artiste hors du commun.
Au programme du concert, Twelve Poems by Emily Dickinson d’Aaron Copland, Moderate Rag de William Bolcom, The Faces of Love de Jake Heggie et Four Dickinson Songs de Lori Laitman.

Pour rappel, l'European Vocal Department offre aux chanteurs, au-delà de la formation proposée dans le master en chant, la meilleure préparation possible à la vie professionnelle. Formation de pointe réservée à l’élite, elle propose autant des cours techniques (chant, aspects physiques du chant son lien au corps, langues étrangères, masterclasses avec professeurs invités, etc) que des plongées in situ via la gestion du mental, des productions annuelles de musique contemporaine et ancienne, des récitals et concerts avec grand orchestre.

Informations :
Salle de concert de l’IMEP.
Réservation obligatoire : billetterie@imep.be ou 081/73.64.37.
Tarifs : 15€, 10€ (60+), et gratuit pour les moins de 26 ans.

 

 

 

Osmo Vänskä quitte le Minnesota sur une Première mondiale

par

Après 19 ans de direction de l'Orchestre du Minnesota, Osma Vänskä le quttera le mois prochain après la première mondiale d'une symphonie de son ami le violoniste et compositeur finlandais Jaakko Kuusisto, décédé en février, à 48 ans.

 

Paganini, rien que Paganini

par

L'Ensemble Paganini de Vienne va se produire à Madrid dans la salle de musique de chambre de l'Auditorio Nacional avec, exclusivemement, "La obra imposible" de Paganini.
Ils sont le seul ensemble qui a pu (en raison de son extrême difficulté) enregistrer, dans toute l'histoire de la musique, les 15 œuvres du compositeur italien pour quatuor à cordes et guitare.

Mario Hossen, fondateur du Paganini Ensemble Vienna, est considéré comme l'un des meilleurs interprètes des œuvres de Nicolò Paganini. Hossen joue sur un violon Guadagnini de 1749. Marta Potulska (alto), Liliana Kehayova (violoncelle) et Alexander Swete (guitare) se joignent à lui dans cet ensemble de virtuoses.

Le programme comprend, de Nicolò Paganini, le Quatuor op.4/1, le Capriccio MS 44 ; Nel cor piu non mi sento ; le Trio D-Dur MS 69, et le Quatuor  Nr. 9 D-Dur MS 36.

 

Au Théâtre des Champs-Elysées

par

Pour ouvrir sa programmation à un public plus large public, le Théâtre des Champs-Elysées va proposer des rendez-vous réguliers sur sa chaîne TCE Live.
Chaque saison, tous les opéras ainsi que des concerts seront filmés.
Une dizaine de captations intégrales par an, seront accessibles gratuitement.

Vienne se souvient

par

La ville de Vienne a rendu hommage au violoniste Bronislaw Huberman, le soliste qui, dans les années 1930, a sauvé pas moins de 100 musiciens juifs d'Europe pour les réunir au sein de l'Orchestre philharmonique d'Israël.

Le maire de Vienne, Michael Ludwig, a inauguré une plaque commémorative dans la cour du Château de Hetzendorf à Meidling lors d'une cérémonie vendredi. Parmi les personnes présentes figurait l'actuel chef d'orchestre de l'OPI, Lahav Shani.

Michael Ludwig a qualifié Huberman de "grand humaniste et européen".