Le Journal

Luigi Nono et ses maîtres

par

Au mois de novembre, la 4e édition du "Festival Luigi Nono à la Giudecca" organisé par la Fondazione Archivio Luigi Nono sera consacré à Luigi Nono et ses maîtres.
L'objectif de l'événement est toujours le même : offrir un portrait complet du compositeur vénitien et faire connaître la documentation inédite réunie aux archives de la Fondation.
Le festival se penchera cette année sur la relation de Nono avec des figures fondamentales de sa formation et de sa production artistique, de sa vie et du développement de sa pensée tels Gian Francesco Malipiero, Bruno Maderna, Edgard Varèse et Arnold Schönberg.

Les Prix Nationaux de la Musique en Espagne

par

Le quintette de cuivres Spanish Brass (catégorie "Interprétation") et la compositrice Raquel García Tomás (catégorie "Composition") sont les lauréats 2020 des Prix Nationaux de la Musique décernés chaque année par le Ministère espagnol de la Culture et des Sports et dotés chacun de 30 000 euros.
Le jury présidé par la directrice générale de l'Institut national des arts du spectacle et de la musique (INAEM), Amaya de Miguel, était composé du directeur général adjoint de la musique et de la danse, Antonio Garde (vice-président), de la soprano Raquel Andueza, d'Anna Caballé, écrivain, critique littéraire et présidente de l'Association des classiques et des modernes, de Montserrat Faura, directrice du Festival de musique Torroella de Montgrí, du musicologue Javier Marín López, de Javier Menéndez, directeur du Teatro de la Maestranza de Séville, de Félix Palomero, directeur technique de l'Orchestre et du Chœur national d'Espagne et d'Asier Polo qui a remporté le Prix l'année dernière dans la catégorie "Performance".

Double anniversaire pour Benjamin Britten

par

Le 15 octobre 1943, sa Sérénade op. 31 pour ténor, cor et cordes -écrite pour Peter Pears et Dennis Brain- était créée à Londres par Walter Goehr avec l'orchestre du Wigmore Hall.
Trois années plus tard, le 15 octobre 1946, c'était le tour, à Liverpool, de The Young Person's Guide to the Orchestra op. 34. L'œuvre orchestrale sous-titrée Variations et Fugue sur un thème de Purcell est une commande pour le documentaire éducatif Les Instruments de l'Orchestre de Muir Mathieson, avec le London Symphony Orchestra dirigé par Malcolm Sargent.

Ankara inaugure sa nouvelle salle de concert

par

Avec 5 ans de retard, la nouvelle salle de concert d'Ankara sera inaugurée ces 29 et 30 octobre. L'Orchestre Symphonique présidentiel s'y produira sous la baguette de son chef Cemi'i Can Deliorman avec, en solistes, Angela Gheorghiu et les sœurs Güher et Süher Pekinel.
Le bâtiment est situé au cœur d'Ankara, entre le château et le mausolée Atatürk (Anıtkabir), au milieu du quartier culturel. Sa construction (salle de concert et bâtiment administratif) a coûté près de 83 millions d'euros. Avec pour ambition de devenir le nouveau lieu de rencontre des amateurs de culture et d'art, il compte la "Grande Salle" (2 023 places), la "Salle Bleue" (500 places), l'ancienne salle de concert (600 places), des restaurants, musées et espaces en plein air. Son architecture est intemporelle -deux sphères de verre opaques entourées d'un triangle de verre pointu et d'un chemin d'eau- et l'acoutique en a été étudiée par le professeur W. Fasold en collaboration avec l'Institut Fraunhofer.

Bernstein, 30 ans déjà

par

Le 14 octobre 1990, Leonard Bernstein tirait sa révérence.
Musicien brillant, personnalité charismatique, à la fois chef, compositeur, pianiste et "éducateur", il s'était formé à Harvard jusqu'en 1939 et rencontra rapidement Fritz Reiner, Dimitri Mitropoulos, puis Serge Koussevitzky dont il devient l'assistant en 1940 à Tanglewood.
Nommé chef assistant de l'Orchestre Philharmonique de New York en 1943, il y fait ses débuts en remplaçant au pied levé Bruno Walter dans un programme radiodiffusé dans toute l'Amérique : premier triomphe.
En 1954, il conforte sa notoriéte en dirigeant le Symphony of the Air Orchestra à la télévision dans la célèbre série télévisée Omnibus. De 1958 à 1972, à la télévision toujours, il présente les Young People's Concerts et fait découvrir la musique classique aux enfants et aux adolescents en l'émancipant de tout académisme. Il lance aussi (1961) les concerts "Young Performers" où de jeunes solistes sélectionnés sur audition jouent avec orchestre sous sa direction ou celle de chefs assistants.
Directeur musical de l'Orchestre Philharmonique de New York de 1958 à 1969, il ne néglige pas pour autant la composition et, en 1957, c'est le phénomène West Side Story.
Mais il y a aussi trois symphonies, deux opéras, du blues-gospel avec Mass,...

Doté d'une énergie à touté épreuve et d'une créativité toujours vive, il présentera aussi Inside Pop - The Rock Revolution (documentaire sur les genres pop-rock, produit par la CBS), des conférences télévisées depuis l'Université Harvard où il fut titulaire d'une chaire de poésie. À la fin des années '80, il prend en main l'orchestre du Festival du Schleswig-Holstein (Allemagne) et y donne des cours magistraux de direction d'orchestre. En 1987, il célèbre le centenaire de Nadia Boulanger au Conservatoire Américain de Fontainebleau. Le , pour fêter la chute du Mur, il dirige au Schauspielhaus de Berlin-Est une 9e Symphonie de Beethoven réunissant des musiciens du monde entier. En , il participe à la création du Pacific Music Festival (Japon) dont il dirige l'orchestre de jeunes.
Il a dirigé les plus grandes formations :  l'Orchestre Philharmonique d'Israël, l'Orchestre Philharmonique de Vienne, l'Orchestre du Concertgebouw d'Amsterdam, l'Orchestre Symphonique de la radio bavaroise et l'Orchestre National de France, l'Orchestre Philharmonique de Berlin, le BBC Symphony Orchestra, le Philharmonia Orchestra, le London Symphony Orchestra,..
Son répertoire ? de Bach à ses contemporains. Défenseur de la musique américaine, fervent interprète du répertoire germanique, il n'a négligé ni Berlioz, ni Sibelius, ni Chostakovitch, ni Stravinsky et on lui doit de nombreuses premières (Charles Ives, Lukas Foss, Ned Rorem, Aaron Copland, William Schuman et David Diamond.

 

 

Nicholas Milton restera à Göttingen

par

Le contrat de l'Australien Nicholas Milton à la tête de l'Orchestre Symphonique de Göttingen arrivait à échéance en 2022.
On n'est jamais trop prudent : il vient d'être prolongé de 5 annnées supplémentaires.

Nicholas Milton est né à Sydney en 1967. Il a étudié le violon, la direction d'orchestre, la théorie musicale et la philosophie au Conservatoire de musique de Sydney, à l'Université d'État du Michigan, au Mannes College of Music et à la Juilliard School of Music. Il a complété ses études par un doctorat à la City University de New York.
À 19 ans, il était le plus jeune violon solo d'Australie avec l'Orchestre Symphonique d'Adélaïde, pratique la musique de chambre, mais il s'oriente de plus en plus vers la direction. En 2001, il arrive à la tête du Willoughby Symphony Orchestra (Sydney) puis,  de 2004 à 2010, il occupe le poste de directeur musical général du Jena Philharmonic Orchestra, assurant en même temps la direction musicale de l'Orchestre Symphonique de Canberra et de l'Orchestre Symphonique d'Innviertler. En 2013, il devient l'assistant de Mariss Jansons au Concertgebouw Orkest et, à partir de 2014, directeur général de la musique et chef d'orchestre en chef au Saarländisches Staatstheater de Sarrebruck.
Invité, il a dirigé aussi le London Philharmonic Orchestra, l'Orchestra della Svizzera Italiana, le Taiwan Philharmonic, la Deutsche Radio Philharmonie Saarbrücken, le NDR Symphony Orchestra, l'Orchestre du Théâtre national de Mannheim et la Staatskapelle Halle.

Prix Wihuri Sibelius 2020

par

Le compositeur et claveciniste Jukka Tiensuu (Helsinki, 1948) a reçu le prix Wihuri Sibelius 2020doté de 150 000 euros.
Jukka Tiensuu s'est formé à l'Académie Sibelius à Helsinki puis à la Julliard School (New York), à Fribourg et à l'IRCAM (Paris).
Son catalogue est vaste et compte Fantango (1984) qui est considéré comme l'une des partitions de clavecin les plus complexes de toute la musique contemporaine.
Depuis 1980,Jukka Tiensuu se refuse à toute interview, considérant que son travail parle de lui-même, sans qu'il soit nécessaire de le commenter.

Ce prix trisannuel créé en 1953 par la Fondation Wihuri tire son nom de son premier lauréat, Jean Sibelius. L'ont suivi Dmitri Chostakovitch (1958), Paul Hindemith (1965), Igor Stravinsky (1963), Benjamin Britten (1965), Einojuhani Rautavaara (1965), Olivier Messian (1971), Witold Lutoslawski (1973), György Ligeti (2000), Magnus Lindberg (2003), Kaija Saariaho (2009), György Kurtág (2012), Harrison Birtwistle (2015) et Unsuk Chin (2017)

Donald Runnicles honoré

par

Le chef d'orchestre britannique Donald Runnicles, directeur musical général du Deutsche Oper Berlin depuis 2009, a été fait Chevalier par la Reine Elizabeth II pour ses services à la vie musicale internationale lors des Queen's Birthday Honours, la cérémonie annuelle au cours de laquelle sont honorés les citoyens britanniques.

Donald Runnicles est né le 16 novembre 1954 à Édimbourg, en Écosse. Il a étudié à Edimbourg, Cambridge et Londres et a commencé sa carrière musicale en 1980 comme répétiteur à Mannheim. Neuf ans plus tard il est à Fribourg puis, de 1992 à 2009, à l'Opéra de San Francisco. Sollicité aussi à Bayreuth et au Metropolitan Opera de New York, il dirige de 2005 à 2019, le festival du Grand Teton. En 2009, il prend la direction du BBC Scottish Symphony Orchestra et y reste jusqu'en 2016. En outre, Runnicles est engagé en tant que directeur général du Deutsche Oper à Berlin depuis 2009.

Annulation à J -3

par

Les Donaueschinger Musiktage, le festival de musique contemporaine qui a eu lieu pour la première fois en 1921, devaient débuter dans 3 jours.
Las... l'évolution de la pandémie, de la réglementations relative aux concerts, les interdictions d'hébergement de visiteurs en provenance de certaines régions ont contraint les organisateurs à les annuler.

Julien Szulman, 1er violon

par

Le violoniste Julien Szulman a été nommé premier violon solo de l’Orchestre Philharmonique de Radio France à l’issue du concours organisé à l’Auditorium de Radio France, les 31 août et 1er septembre 2020 sous la présidence de Mikko Franck.
Il rejoint à ce poste Hélène Collerette et Ji Yoon Park, et il prendra ses fonctions le 5 janvier 2021.
Julien Szulman débute le violon à l’âge de 5 ans et poursuit ses études musicales à Tours et à Paris avec Suzanne Gessner et Patrice Fontanarosa. Il obtient son DFS au CNSM de Paris mention très bien à l’unanimité en juin 2006. Il poursuit ensuite ses études avec Jean-Jacques Kantorow et Pierre-Laurent Aimard en cycle de perfectionnement au CNSMDP et suit ensuite un cursus de Konzertexamen dans la classe de Stephan Picard, dont il devient l'assistant à la Hochschule Hanns Eisler de Berlin.Lauréat de nombreux concours internationaux – en particulier ceux de Genève et Long-Thibaud à Paris - Julien Szulman partage sa vie de musicien entre des concerts avec orchestre, en musique de chambre et son poste de violon solo à l’Orchestre National des Pays de la Loire (ONPL).
Membre de l’orchestre Saito Kinen au Japon, il a été récemment invité comme violon solo à l’Orchestre Philharmonique de Radio-France et au London Symphony Orchestra.
Il est professeur à la Seiji Ozawa Quartet Academy Okushiga au Japon et conseiller musical de la Seiji Ozawa International Academy Switzerland.