Le Journal

Le Mérite wallon à Ayrton Desimpelaere

par Click Here

Dans le cadre des Fêtes de Wallonie, le gouvernement wallon a remis aujourd’hui les distinctions du Mérite wallon "à celles et ceux qui, par leur vie et leurs actions ont illustré la Wallonie ou contribué au mieux-être de la collectivité".

Parmi les personnalités honorées, des chefs d'entreprises, des chercheurs, des sportifs et des représentants de la culture : Nadja Vilenne, galeriste à Liège, l’acteur Benoit Poelvoorde et notre collaborateur Ayrton Desimpelaere, chef d’orchestre à l'Opéra Royal de Wallonie à Liège. 

Neue Stimmen 2019

par Click Here

Le Concours Neue Stimmen qui se déroulera à Gütersloh du 19 au 26 octobre  a annoncé la participation de 43 jeunes talents : 23 dames et 20 messieurs, sélectionnés parmi quelque 1 500 candidats. Ils viennent de 26 pays et ce sont les sopranos qui sont les plus nombreuses. Le cadet est le baryton allemand Stefan Astakhov (21 ans) et les aînés sont deux barytons de 30 ans : Adrian Daleore (Serbie) et Konstantin Suchkov (Russie).

Le Concours Neue Stimmen a été lancé en 1987. Il offre pour 60 000 euros de prix, des master classes, des ateliers et des concerts. Il a déjà consacré les talents de Vesselina Kasarova, René Pape, Hanno Müller-Brachmann, Michael Volle, Angelika Kirchschlager et Christiane Karg.

L'impasse à Baltimore

par Click Here

On n'a plus guère évoqué le sort de l'Orchestre de Baltimore au cours de l'été, mais en conclure que les problèmes sont en voie de résolution serait une grave erreur.
La situation entre les musiciens et la direction, malgré quelques très brefs espoirs de retour à la discussion voire d'assouplissements de part et d'autre, s'est encore durcie au fil des semaines pour atteindre ces dernières heures ce qui ressemble fort à un point de non-retour.
Pour rappel, la direction du BSO tente en vain, depuis le mois de juin, de modifier les salaires, les horaires de travail et une série d'avantages liés depuis très longtemps au statut des musiciens de l'orchestre.
Peu désireux de capituler -d'accepter ces nouvelles conditions-, pas plus que de poursuivre la longue guerre des tranchées qui a déjà mené à de nombreuses annulations de concerts, ceux-ci ont aujourd'hui porté plainte contre le BSO devant le Conseil National du travail et ils ont annoncé le retour des piquets de grève.

A suivre.

Martijn Dendievel remporte le Concours Louis Spohr

par Click Here

Le 1er Prix du Concours Louis Spohr 2019 (direction d'orchestre) a été attribué à notre compatriote Martijn Dendievel qui remporte aussi le Prix du Public.

Martin Dendievel est né à Ostende en 1995 et il a approché bien des instruments : violon, violoncelle, percussions, clavecin, flûte à bec...
A 14 ans, il entre au Conservatoire de Bruxelles puis, en 2014, il part travailler avec Nicolas Pasquet et Ekhart Wycikil à Weimar. Il participe à plusieurs master classes de Bernard Haitink, organise le Festival de Musique Minimale 2016 et fait ses débuts de chef au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles avec la création de Villes - Sources des Diverités de Baudouin de Jaer.
En 2018, il est chef invité de l'Orchestre Académique de Halle, chef assistant du Symponieorkest Vlaanderen et il remporte le 1er Prix du Concours de direction des académies de musique d'Allemagne centrale.
Les mélomanes ont déjà pu le suivre à la tête de l'Orchestre Symphonique d'Anvers, du Philharmonique d'Iéna, du Philharmonique de Thuringe Gotha Eisenach et du Philharmonique de Baden-Baden.

Le Concours Louis Spohr est annuel. Parrainé par la Fondation Louis Spohr, il s'adressait pour la première fois cette année aux chefs âgés de 22 à 32 ans.

Benoît Mernier professeur d’orgue au Conservatoire royal de Bruxelles

par

Le compositeur et organiste Benoît Mernier a été désigné comme professeur d’orgue au Conservatoire royal de Bruxelles. Il prend fonction dès cette année académique. 

Benoît Mernier est titulaire de l’orgue de l’église Notre-Dame du Sablon à Bruxelles et Conservateur de l’orgue du Bozar. Il est également membre de l’Académie Royale de Belgique (Classe des Beaux-Arts).

Comme compositeur, Benoît Mernier vient d’écrire Comme d’autres esprits, partition pour orchestre symphonique commande du festival Ars Musica à l’occasion de ses 30 ans. Cette nouvelle pièce sera donnée par l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège, sous la direction de Gergely Madaras, à Liège (17/11) et Bruxelles (22/11). 

Sa partition Chant d’exil, pour soprano, violoncelle et piano vient d’être éditée au disque par Cyprès.   

Annulation et remplacement

par Click Here

Pour des raisons de santé, le chef russe Yuri Temirkanov (80 ans) est contraint d'annuler sa participation à la tournée d'automne de l'Orchestre Philharmonique de Saint-Pétersbourg qui débute demain.

Youri Temirkanov sera remplacé à la tête de l'orchestre par Ion Marin.

A l'IMEP, 50 ans... tous ensemble !

par Click Here

Qu'on se le dise, l'Imep est à quelques enjambées de son 50e anniversaire.

Car c'est en 1970 que l'Imep voit le jour et s'installe dans  les bâtiments du noviciat de l’ancien couvent des Franciscains, ouvrant une nouvelle page dans l'histoire déjà longue et riche de ce lieu à l'aube alors de nouveaux développements... que nous ne détaillerons pas tous ici.
Mais dès 1990 et grâce à un legs important, l’IMEP construit déjà une nouvelle aile pour abriter confortablement ses 70 étudiants.
En 2007, le passage de la barre des 200 étudiants est le point de départ du projet de construction d’un nouveau bâtiment qui exigera cinq longues années de préparation pour répondre à tous les impératifs mais qui propose désormais 14 loges de travail avec piano traitées acoustiquement (7 par étage), une vaste médiathèque de 80m2 (partitions, livres, CD et DVD, revues) un espace de lecture, une salle de cours de la même superficie avec écran et projecteur, 4 classes, une grande salle de cours traitée acoustiquement tant pour les cours et que pour les répétitions d’orchestre. Et depuis l'année académique 2015-16, l'institution une salle de concert rénovée tant sur le plan acoustique que sur le plan technique (écran géant et projecteur…).

Ce que réserve cette année anniversaire, nous le dévoilerons au fil du temps.
Mais comme chaque année désormais, l'automne sera ponctué par le Festival de piano qui se déroulera du mardi 12 au vendredi 15 novembre dans la salle de concert.

Au programme :
Le mardi 12 novembre à 20:00
Conférence-concert de Marie-Charline Foccroulle : Les trois premiers mouvements des trois dernières sonates pour piano de Schubert.
Le mercredi 13 novembre
A 10:00 : audition commentée : L’immense cri d’amour de Robert à Clara : la Fantaisie op 17 de Schumann - Présentation : Emmanuel Grégoire - Soliste : Antoine Wargnies
A 14:00 : conférence de Camille De Rijk : Le métier de journaliste musical, suivie à 16:00 de la table d’écoute Musiq3 : les deux Concertos pour piano de Franz Liszt
A 20:00 : récital de Dominique Cornil
Le jeudi 14 novembre
A 10:00 :  conférence-atelier de Marie-Dominique Gilles : Les différentes sortes de mémorisation.
A 20:00 : récital de Philippe Thuriot (accordéon) : Les Variations Goldberg de Bach
Le vendredi 15 novembre
A 20:00 : récital de Jean-Baptiste Fonlupt

Réservations obligatoires :
https://globalrightsfornature.com/
ou par téléphone : 081/73.64.37 (lundi-vendredi de 8:30 à 12:30 et de 13:00 à 16:30.
Réservation confirmée à la réception du paiement (compte BE62 3500 1539 7861 - communication : nom et date du projet) au plus tard 4 jours ouvrables la date du projet.
Placement libre.

On se souvient...

par Click Here

Ce 10 septembre marque le 20e anniversaire de la mort du ténor espagnol Alfredo Kraus à l'âge de 71 ans.

De sa carrière exceptionnellement longue (quelque 60 années), il a laissé des témoignages marquants tant dans le répertoire français que dans le bel canto romantique.
Familier de Bellini, Donizetti, Verdi,... il fut aussi un grand représentant de la musique espagnole et il a enregistré des versions magistrales d'oeuvres emblématiques du genre  Zarzuela.
Invité régulièrement en Italie, en Grande-Bretagne (dès 1959), aux Etats-Unis à partir de 1962, en Autriche où Karajan l'invita à Salzbourg en 1980, au Portugal et, bien sûr, en Espagne, ses plus grands succès internationaux sont liés à Werther, Manon (Massenet), Faust et Roméo et Juliette de Gounod, Les Pêcheurs de Perles (Bizet) et Lakmé (Delibes).
Il a été le partenaire, entre autres, de Maria Callas et Joan Sutherland.

Personnalité reconnue pour sa discrétion, Alfredo Kraus avait pourtant fini par accepter de participer en 1992 à la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Barcelone, entouré de deux autres Espagnols, plus familiers du genre : Placido Domingo et José Carreras.

Son nom perdure aujourd'hui à travers une fondation, un concours et une association à Oviedo.

Concours Johannes Brahms 2019

par Click Here

Au 26e Concours Johannes Brahms à Pörtschach (Carinthie), c'est le violoniste suisse Simon Wiener qui a remporté le 1er Prix dans la catégorie violon.

Né en 1994 à Uster (Suisse), Simon Wiener a débuté l'instrument très jeune. De 2010 à 2014, il a travaillé à Zurich avec Zakhar Bron avant de rejoindre Renaud Capuçon à Lausanne. Elève maintenant d'Ilya Gringolts, il a par ailleurs suivi les master classes de Shmuel Ashkenasi, Ana Chumachenco, Midori Goto, Mihaela Martin, Benjamin Schmid, Ingolf Turban, Maxim Vengerov, Pavel Vernikov et Donald Weilerstein.

Simon Wiener compose aussi, et certaines de ses oeuvres ont déjà été primées et jouées : un quatuor à cordes (2010), une sonate pour violon (2012) et une pièce pour piano, commande du Musikkollegium Zürcher Oberland (2013). 

La voix au Concours Corneille 2019

par Click Here