Le Journal

Racines pour jeunes oreilles

par

Les 16 et 17 février prochains, les étudiants de la section pédagogique de l'Imep proposeront aux Jeunes Oreilles (3 à 10 ans) leur nouveau spectacle, Racines, "un jeu musical autour de nos chansons traditionnelles": des chansons de la vie, la vie en chansons. Des récits de vie, la vie de tous les jours, celle que l’on fredonne et qui passe de génération en génération. Une fois la nuit venue, autour d’une table, dans un jardin… des mélodies oubliées qui reviennent aux oreilles et nous accompagnent pour un bout de chemin. Des airs d’autrefois revisités et réarrangés par les étudiants de la section pédagogique pour donner une nouvelle jeunesse à ce patrimoine musical.

Toutes les informations sur le site www.imep.be
Tarif : 1€ jusqu’à 12 ans, 5€ pour les plus grands
Placement libre mais réservations souhaitées (maud.casimir@imep.be ou 081/73.64.37).

 

Wilma Lipp, 40 années de scène

par

Nous avons appris le décès de la soprano autrichienne Wilma Lipp ce 26 janvier. 

Née à Vienne, elle a débuté le chant avec Friedl Sindl et Paola Novikova, puis Toti Dal Monte à Milan et Anna Bahr-Mildenburg à Vienne. En 1943, elle a 17 ans et elle fait ses débuts à Vienne dans le rôle de Rosine (Le Barbier de Séville, Rossini) sur la Heldenplatz puis celui de Gilda (Rigoletto, Verdi) au Konzerthaus.

En 1945, elle fait ses premiers pas à l'Opéra National de Vienne. On l'y entend en Kate Pinkerton (Madame Butterfly, Puccini) puis dans La Fiancée vendueLes Noces de Figaro (Barbarina), Rigoletto (la Comtesse Ceprano) et Capriccio (la chanteuse italienne). Elle interprètera Adele (Die Fledermaus)avec succès pendant plus de vingt ans.
La Reine de la Nuit sera un de ses rôles légendaires : entre 1948 et 1956, elle l'interprétera 131 fois au Staatsoper.

En 1953, elle devient à 28 ans la plus jeune chanteuse de l'histoire de l'Opéra d'État de Vienne. Dès la réouverture de celui-ci (1955), elle chante encore Konstanze, la Reine de la Nuit, Oscar et Musetta puis Marguerite (Faust), Antonia (Les Contes d'Hoffmann), Nedda (Pagliacci) et Eva (Die Meistersinger von Nürnberg).
Grande mozartienne, on la retrouve en Pamina (La Flûte enchantée), en Contesse Almaviva (Le nozze di Figaro) et Donna Elvira (Don Giovanni), y compris en 1961 au Festival de Salzbourg.

Pour la réouverture du Theater an der Wien en 1962, elle abandonne la Reine de la Nuit pour Pamina, aux côtés de Nicolai Gedda (Tamino), sous la direction de Herbert von Karajan.

Si, à l'Opéra de Vienne, elle est en scène quelque 1200 fois, elle se consacre aussi au concert et  à la musique sacrée et elle est l'invitée de grandes maisons : la Scala de Milan en 1950 (la Reine de la nuit et Konstanze), l'Opéra de Paris, le Bayerische Staatsoper à Munich, le Deutsche Oper Berlin, le Royal Opera House Covent Garden (1950 et 1951), le festival de Bayreuth (1951, l'oiseau de la forêt dans Siegfried), celui de Bregenz (Annina dans Une nuit à Venise) et celui d'Édimbourg (Konstanze).

En 1964, elle fait ses débuts à San Francisco en Sophie (Rosenkavalier), Alice Ford (Falstaff), Nedda et Micaela et continue à voyager : BruxellesParisBuenos Aires et Zurich, où elle revient à l’opérette (Lisa dans Le pays du sourire et Anna Elisa dans Paganini de Franz Lehár.

Sagement, elle commence à se retirer lentement de la scène au début des années '70 et c'est avec le rôle de Marianne (Der Rosenkavalier), qu'elle fait ses adieux le 5 juin 1981.

Wilma Lipp a été professeur de chant pendant 18 ans au Mozarteum de Salzbourg. Parmi ses élèves, on compte Kathleen Cassello, Birgid Steinberger, Ingrid Habermann, Eva Lind et Iride Martinez.

Décès de Jean Guillou

par writing college level essays

L’organiste français Jean Guillou est décédé à l’âge de 88 ans. Figure incontournable de son instrument, sa notoriété dépassait le monde plutôt fermé de l’orgue pour s’imposer comme une star mondiale de la musique et un vulgarisateur. De nombreux mélomanes ont ainsi découvert  l’orgue à travers ses enregistrements et ses concerts.

Enfant surdoué, il fut l’élève de Messiaen et de Duruflé, et titulaire des orgues de l’église St Eustache à Paris  de 1963 à 2015.

Improvisateur remarquable et compositeur prolixe, il a marqué son temps également par ses transcriptions d’oeuvres symphoniques démonstratives adaptées pour l’orgue comme les Tableaux d’une exposition de Moussorgski ou Petrouchka de Stravinsky.

Jean Guillou était très investi dans l’élaboration de nouveaux orgues ; on lui doit  les instruments de la Tonhalle de Zurich, de l’Auditorium de Tenerife mais également l’orgue de Notre-Dame-des-Grâces au Chant d’Oiseaux à Woluwe-Saint-Lambert.

Son importante et incontournable discographie comporte plus de 100 enregistrements pour les labels Philips, Dorian, CBS ou son label Augure. 

On notera également ce beau panache : en juillet 2010, nommé Chevalier de la Légion d'Honneur, il a refusé la distinction et justifié son choix : “à l'heure où la musique dite savante ou classique voit sa place diminuée par toutes les instances officielles [...] découvrant avec stupeur son nom parmi la promotion du 14 juillet de la Légion d'honneur,  [...] a pris la décision de refuser cette distinction qu'il n'a jamais sollicitée »

Baisse de subvention à Montpellier

par writing college level essays

On a vu passer la nouvelle sur les réseaux sociaux, mais c’est https://monsieur-de-coudicanne.com/monster-hunter-world-matchmaking-not-working/ qui le confirme : Radio-France réduit sa subvention au festival de Radio-France Occitanie Montpellier “Radio France se désengage largement du festival qui fait vibrer Montpellier tous les mois de juillet. /.../ La direction de Radio France a annoncé cet après-midi, lors du conseil d'administration du Festival, sa décision de baisser de moitié sa subvention pour 2019, de 300 000€ à 150 000€, ainsi qu'une nouvelle diminution en 2020.”

Triste nouvelle pour un festival qui a connu son heure de gloire sous la direction de René Koering l’un de ses fondateurs et qui, en dépit de chiffres de fréquentation annoncés comme très positifs, est devenu un festival comme un autre.  

Décès du compositeur Michel Legrand

par writing college level essays

Le compositeur français Michel Legrand est décédé à l'âge de 86 ans. Arrangeur, jazzman, compositeur de musique de film et même d'un opéra, Michel Legrand avait de nombreux talents musicaux et était une figure incontournable de la musique en France.

Les mélomanes du monde se rappelleront ses musiques pour les Parapluies de Cherbourg ou les Demoiselles de Rochefort. 

L’orchestre des jeunes de l’Orchestre royal du Concertgebouw

par writing college level essays

L’Orchestre royal du Concertgebouw d’Amsterdam lance un orchestre de jeunes nommé : RCO Young.  Réservé aux jeunes talents européens âgés entre 14 et 17 ans, il se produira sous la baguette du très talentueux Pablo Heras-Casado.

Deux concerts sont déjà programmés à l’issue d’une intense de travail  : à Amsterdam (23 août) et à Bruxelles (24 août). Au programme le Concerto pour violon de Mendelssohn (soliste Julian Rachlin) et la Symphonie n°5 de Tchaïkovski.   

Daniele Rustioni à l'irlandaise

par writing college level essays

L'orchestre d'Ulster basé à Belfast a désigné le chef italien Daniele Rustioni au poste de "chief conductor", il succède à Rafael Payare en partance pour le San Diego Symphony Orchestra aux Etats-Unis.

Le maestro italien occupe déjà aux postes en Europe : il est chef principal de  l'Opéra National de Lyon et de l'Orchestre de la Toscane.

Dalia Stasevska au BBC Symphony Orchestra

par writing college level essays

La cheffe d'orchestre Dalia Stasevska a été désignée au poste de "Principal Guest Conductor" du prestigieux BBC Symphony Orchestra de Londres. La jeune femme vient épauler une équipe de choc composée de Sakari Oramo (Chief Conductor), Sir Andrew Davis (Conductor Laureate) et Semyon Bychkov (Günter Wand Conducting Chair).

Paul Hughes, directeur du BBC Symphony Orchestra & Chorus, a déclaré: «Dalia rejoint l'Orchestre symphonique de la BBC à un moment où il joue au sommet de son art et elle rejoint une famille de chefs sans pareil. Avec Sakari Oramo, Semyon Bychkov et Sir Andrew Davis, elle apportera une musicalité extraordinaire qui parlera directement aux musiciens et au public.  Sa nomination ouvre une nouvelle page de la vie de l'orchestre."

La musicienne a déjà dirigée des orchestres comme : le BBC National Orchestra of Wales, le Gürzenich-Orchester Köln,  l'Orchestra of Opera North, l'Orchestre National de Lyon....

3 orchestres, mais une cheffe assistante

par writing college level essays

La cheffe d’orchestre Lucie Leguay a été désignée au poste d’assistant(e) auprès de  l’Orchestre national d’Ile-de-France, de l’Orchestre National de Lille et l’Orchestre de Picardie. Les 3 phalanges s’associent désormais pour offrir un tremplin à un jeune talent.

Lauréate de plusieurs concours internationaux, Lucie Leguay est une “régionale de l’étape”, elle a étudié à l’école supérieure de musique des Hauts-de-France et elle fondatrice de l’Orchestre de Chambre de Lille.  Elle ne sera pas dépaysée entre Paris, Lille et Amiens. 

Mahler, mais connecté avec l’ONLille

par writing college level essays

Après une première expérience réussie en janvier 2018 autour du Sacre du printemps de Stravinski, l’Orchestre National de Lille recommence “sa proposition de concert connecté

Via l’application Smartphony, développée par la start-up française Waigéo, les mélomanes pourront diriger l’Orchestre National de Lille sur des extraits de la Symphonie n°1 « Titan » de Gustav Mahler à l’occasion du cycle Mahler (intégrale des 9 symphonies programmée jusqu’à janvier 2020) .

L’Orchestre lillois présence ce projet comme : "une expérience inédite et connectée à travers le monde". Il propose aux internautes de jouer en direct depuis leurs ordinateur et donne rendez vous le samedi 2 février à partir de 18h15 (Heure de Paris GMT+1), en direct (sous-titrages en anglais) depuis la chaîne YouTube de l'ONLille  et sur le site web de France 3 Hauts-de-France.