Livres

Les Nouveautés du Livre à sujet musical.

Livre : une autre facette de Stockhausen

par

Karlheinz Stockhausen: je suis les sons par Ivanka Stoïanova
Ivanka. Ivanka Stoïanova, musicologue et professeur émérite de l’Université Paris 8, nourrissait depuis plusieurs années le désir d’écrire un ouvrage sur celui qui fut l’un des compositeurs les plus importants du XXe siècle : Karlheinz Stockhausen.

Dans l'intimité des Maîtres : Paul Badura-Skoda

par

Paul Badura-Skoda
Dans l'intimité des Maîtres
Entretiens avec Antonin Scherrer
Né à Vienne en 1927, Paul Badura-Skoda avait 86 ans à l'heure de ces entretiens. Son père, Ludwig Badura était Morave, sa mère, née Winter, était juive hongroise. Skoda est le nom de son beau-père qu'il adorait, son père ayant été victime d'un accident de moto à 28 ans.

L'ouvrage posthume de Serge Gut

par

Serge Gut nous quittait en avril dernier âgé de 86 ans (voir notre Journal du 5 avril). Il nous laissait son dernier ouvrage : "Tristan et Isolde, l'amour, la mort et le nirvâna" suivi d'une étude sur le traitement orchestral dans Tristan et Isolde réalisée par Jean-Jacques Velly, maître de conférences HDR à l'université Paris-Sorbonne, auteur de nombreux textes sur la musique des 19e et 20e siècles, notamment sur l'orchestre et l'orchestration.

Bouquet de merveilles pour les petits

par

Didier Jeunesse est passé maître dans l'art du livre-disque pour les enfants. Un livre dont on tourne les pages, très joliment illustrées, tout en écoutant un conteur  qui nous emporte dans le rêve. Il y a les histoires "classiques"  : L'histoire de Babar le petit éléphant sur un texte de Jean de Brunhoff et une musique de Francis Poulenc racontée avec la chaude douceur et l'énergie de Natalie Dessay

Daniel Barenboim : "La musique est un tout"

par

Après La musique éveille le temps paru chez le même éditeur, Daniel Barenboim prend à nouveau la plume en trois volets. Dans le premier intitulé "Circonstances", il reprend, non sans redites, le propos sur l'éthique et l'esthétique, avec, en toile de fond, le "West-Eastern Divan", le "Divan occidental-oriental", orchestre composé de jeunes musiciens originaires d'Israël et des différents pays environants qui fête cette année ses dix ans.

De Rousseau à Berlioz

par

Comment la musique est devenue "romantique" par Emmanuel Reibel
Maître de conférences à Paris Ouest Nanterre, Emmanuel Reibel est l'auteur d'ouvrages remarquables sur Mozart, Verdi, Poulenc, et sur le mythe de Faust. Il s'attelle à présent au concept du romantisme musical. Ouvrage complet, fouillé, parfois pointu sans doute mais jamais ardu, publié avec le concours du Palazzetto Bru Zane -Centre de musique romantique française.

Voces Intimae

par

Le Quatuor à Cordes au rendez-vous des arts et des lettres 
par Dominique Huybrechts, Florence Huybrechts et Margaux Sladden
Dominique Huybrechts est altiste et passionné du Quatuor à Cordes au point de fonder à Tournai un festival exclusivement dédié à cette formation.

Carl Philipp Emanuel Bach dégagé de la tutelle paternelle

par

Carl Philipp Emanuel Bach
par Gilles Cantagrel
Gilles Cantagrel, grand spécialiste de J.-S. Bach signe aux éditions mélophiles, un ouvrage passionnant sur le deuxième fils du grand Cantor de Leipzig : Carl Philipp Emanuel Bach (1714 – 1788). Connu et estimé de son temps, il fut incontestablement le maillon indispensable entre la fin de l’ère baroque magnifiée par J.-S. Bach et le début de l’ère classique (J. Haydn, W. A Mozart).

Pour redécouvrir Rachmaninov

par

Rachmaninov par Damien Top
Damien Top, auteur déjà de plusieurs biographies consacrées à des compositeurs célèbres (Roussel) ou confidentiels (Goué, de Castéra), s'attelle ici à un monument. Rachmaninov, en effet, est une valeur sûre de la musique classique, symbolisant son pays dans le monde entier, tout comme son confrère Tchaïkovski. Voilà un livre remarquable et à conseiller sans hésitation.

Jacques Attali : Histoire de la modernité

par

"Comment l'humanité pense son avenir". Tel est le sous-titre de cet imposant essai de Jacques Attali, extrêmement interpellant. "La modernité désigne implicitement la conception qu'une société se fait de son avenir. (...) penser l'avenir de la modernité, c'est donc penser l'idée qu'on se fera, à l'avenir, de l'avenir".