Couleurs lituaniennes et… jazziques

par Full Article

Osvaldas BALAKAUSKAS (°1937)
Rétrospective

David GERINGAS (violoncelle), Gaida Ensemble, dir. : David GERINGAS
DDD-2013-62’ 8’’-Livret de présentation en allemand et en anglais-Profil/Hänssler PH 14004
En Lituanie, Osvaldas Balakauskas est une figure musicale importante, et même une figure importante tout court car, durant de nombreuses années, il a été ambassadeur de son pays. Sous le titre générique de Rétrospective, le présent CD réunit sept de ses œuvres de chambre, dont le commun dénominateur est le violoncelle. Bien qu’il ait subi diverses influences (mais quel compositeur pourrait se targuer de n’en avoir subi aucune?), Osvaldas Balakauskas a marqué ces sept pièces de sa propre griffe. On s’accorde pour l’appeler « tonalité Balakauskas », ou parfois "technique dodécatonique", laquelle tient à la fois de la musique atonale et du sérialisme, mais qui, en même temps, ne lui ressemble pas tout à fait. Elle est rythmée, colorée, souvent pétillante, et fait songer au jazz -un jazz classique mâtiné de folk et de country américains. Mais le plus frappant ici, c’est la texture du violoncelle, dont le registre est d’ordinaire grave et tendu, et auquel le compositeur lituanien confère une sorte de légèreté, en particulier dans les pièces intitulées Bop-Art et Betsafta 2, où le piano lui donne la réplique et joue davantage le rôle d’aiguillon que d’instrument d’accompagnement. L’interprétation du violoncelliste David Geringas, lituanien lui aussi, est fort bonne, et on se dit qu’il n’a pas été pour rien un élève de Mstislav Rostropovitch. Ce ne sont pas des chefs-d’œuvre, non, mais il ne fait aucun doute qu’Osvaldas Balakauskas connaît… la musique.
Jean-Baptiste Baronian

Son 8 - Livret 6 - Répertoire 8 - Interprétation 8

Les commentaires sont clos.