Mots-clé : Andreas Hammerschmidt

Anthologie vocale autour du temps pascal : Hammerschmidt enluminé par Vox Luminis

par

Ach Jesus Stirbt. Andreas Hammerschmidt (c.1611-1675) : Ach Jesus stirbt ; Ist nicht Ephraim ; Warum betrübst du dich ; Ach Gott, warum hast du mein vergessen ; O barmherziger Vater ; Erbarm dich mein ; Bis hin an dess Creutzes stamm ; Vater unser ; Triumph, Victoria ; Christ lag in Todesbanden ; Die mit Tränen säen ; Wer wälzet uns den Stein ; Ich bin gewiss, dass weder Tod ; Ich fahre auf zu meinem Vater ; Siehe, wie fein und lieblich ists. Lionel Meunier, Vox Luminis, Ensemble Clematis. Septembre 2019. Livret en anglais, français, allemand ; textes des chants en allemand, traduction anglais et français. TT 70’27. Ricercar RIC 418

https://www.teamgatewaytoacure.org/chasers-dating-site/

par

Le label belge Ricercar célèbre ses 40 ans et à cette occasion, Jérôme Lejeune, son fondateur et directeur artistique, a été le récipiendaire d’un Prix spécial dans le cadre des International Classical Music Awards 2020. Ricercar, c’est un label d’excellence, une marque internationalement reconnue et qui nous invite toujours à de nouvelles découvertes et à sortir des sentiers battus éditoriaux. Crescendo Magazine rencontre Jérôme Lejeune que l’on retrouve en plein travail sur les oeuvres d’Andreas Hammerschmidt. 

La première question revêt un aspect purement biographique. Qu’est-ce qui vous a poussé à créer, à l’orée des années 1980, un label de musique classique ? 

C’est la concordance de plusieurs éléments et des hasards de la vie qui a rendu possible la création du label. A Liège, il y avait tout un vivier d’artistes qui avaient envie d'exister par le truchement du disque : Philippe Pierlot, Bernard Foccroulle, Philippe Boesmans et Pierre Bartholomée qui venait de prendre la direction de l’Orchestre Philharmonique de Liège. De plus, mes activités étaient à l’époque l’enseignement de l’Histoire de la musique au Conservatoire Royal de Liège et j’avais également des émissions à la radio Musiq3, et j’en suis arrivé à la conclusion qu’il existait un répertoire inédit qui méritait sa place au disque. J’ai alors contacté Pierre Gorlé du label belge Alpha (qui n’a rien à voir avec le label Alpha, filiale comme Ricercar de Outhere) pour savoir s’il n’avait pas besoin d’un jeune musicologue au titre de Directeur artistique. Cependant, ce label était un peu à la fin de son existence et aucune collaboration n’a pu naître. De fil en aiguille, l’idée de lancer une nouvelle entreprise a commencé à naître dans mon esprit. Comme j’avais un petit capital, le minimum légal pour fonder une société, je me suis lancé...