Mots-clé : Carlos Chávez

Sir John Barbirolli, l’Anglais patient 

par http://kunooz-bh.com/

Le 29 juillet prochain, le monde de la musique célèbrera les cinquante ans de la disparition du grand chef d’orchestre Sir John Barbirolli. A cette occasion, Warner réédite un fabuleux coffret qui comporte la totalité de ses enregistrements pour HMV et Pye records. Cette parution est naturellement une occasion de revenir sur le parcours d’un chef inclassable mais si important dans l’art de la direction. 

Né en 1899 à Londres, Giovanni Battista Barbirolli était issu d’une mère d’origine française et d’un père italien. Son géniteur Lorenzo Barbirolli était un violoniste professionnel qui avait joué, avec son propre père, dans l’Orchestre de la Scala de Milan, entre autre à l’occasion de la création d’Otello de Verdi. Émigré à Londres avec son épouse Louise Marie (née Ribeyrol), le musicien se produit dans différents orchestres des théâtres de l’Est londonien. Le jeune John se met au violon, mais il passe au violoncelle à l’instigation de son grand père exaspéré de le voir se promener en jouant : en lui offrant un violoncelle, il écartait le risque de déambulations intempestives... Le garçon est doué et à l’âge de onze ans, il fait ses débuts en concert. Il intègre rapidement la Royal Academy of Music tout en développant un goût pour la musique de son temps ! Cette passion n’est pas de tout repos car l'intraitable directeur Alexander Mackenzie interdit aux étudiants de jouer de la musique de Ravel, qu’il considère comme pernicieuse. Cet oukase ne décourage pas Giovanni et ses compères qui répètent le quatuor, cachés dans les sanitaires…

Deux Amériques des origines : réédition de ballets dirigés par leur auteur

par

Carlos Chávez (1899-1978) : Pirámide (extraits du ballet) ; Los Cuatros Soles (ballet intégral). Carlos Chávez, Orchestre Symphonique de Londres, Ambrosian Singers. Enregistrement mars 1973. / Aaron Copland (1900-1990) : Appalachian Spring (« complete ballet, original version », sic, mais voir commentaire). Aaron Copland, Columbia Chamber Orchestra. Enregistrement mai 1973. TT 82’ (musique) + 17’ (interview). Livret en anglais (sans les paroles chantées). Rééd 2019. SACD multicanal. Dutton Vocalion CDLX 7366.