Un voyage dans la lyrique courtoise française du XIIIe siècle

par speed dating bradford

Variations amoureuses. Chansons d’amour, chansons mariales, rondeaux et motets de Thibaut de Blaison, Gautier de Coinci, Richard de Fournival, Etienne de Meaux, Adam de la Halle, Gilbert de Berneville, Blondel de Nesles, Philippe le Chancelier, Moniot d’Arras et anonymes. Pièces instrumentales variées. Alla Francesca, direction Brigitte Lesne. 2020. Livret en français et en anglais. Textes des airs chantés en langue d’oil ou en latin, traduction en français moderne et en anglais. 57.40. Paraty 120190.

Une infinie délicatesse, un raffinement distingué, une finesse de la forme et du fond, voilà des qualificatifs qui caractérisent ce parcours de variations entre profane et sacré, avec en plus un envoûtement qui grandit au fil de vingt-six courtes plages qui constituent un panorama autour de la diversité et de l’alternance du chant et des parties instrumentales. Le tout dans un climat qui fait rêver l’auditeur, plongé dans ce siècle dit « courtois », bien ancré dans le Moyen Age, où les genres et les styles, souvent proches les uns des autres, semblent n’avoir qu’une seule et même préoccupation : mettre l’amour en évidence. 

Dans un programme conçu avec intelligence et équilibre dans la recherche, on découvre ainsi les interférences entre le profane et le sacré, et l’amour marial qui se développe en ce XIIIe siècle, se retrouvant en filigrane des hommages rendus à la dame que l’on veut honorer par les mots et par la musique. Fondé au début des années 1990, l’ensemble de musique ancienne Alla francesca se consacre à un répertoire qui couvre l’art du chant -monodique ou polyphonique- et l’art instrumental, et qui s’étend de la fin du XIe siècle et des premiers troubadours jusqu’à la Renaissance, au XVIe siècle. La direction d’Alla francesca est exercée par Brigitte Lesne, qui a étudié au Conservatoire de Pantin, à l’ENM de Bobigny et à la Schola Cantorum de Bâle. Elle a participé à l’aventure de plusieurs ensembles (elle dirige aussi Discantus, voix féminines a cappella), et donne des récitals en solo autour de chants d’amour et de chansons de femmes dans les langues romanes. Le groupe Alla francesca a déjà signé une petite vingtaine d’enregistrements, mais c’est le premier sous le label Paraty. Il se compose ici de cinq partenaires : Vivabiancaluna Biffi (chant, vièle à archet), Christel Boiron (chant), Nolwenn Le Guern (vièles à archet, chant), Lior Leibovici (chant) et Brigitte Lesne (chant, harpes, percussions). 

Ainsi élaborée, l’affiche permet aux intervenants de se produire, avec ferveur et conviction, avec charme et grâce, dans un univers qui fait la part belle à la voix seule ou aux combinaisons qui permettent de former une polyphonie. Sous des dehors thématiques qui, pour une oreille inattentive ou peu exercée, pourraient ressembler à une ligne continue aux imperceptibles ou minimes variations, c’est en réalité un parcours de rencontres, de compositions colorées et de jeu entre les textes et leur mise en musique qui est ainsi magnifié. On appréciera les évocations et les inspirations spirituelles, comme les aspects narratifs, qui font de l’amour, même s’il est parfois jaloux ou insatisfait, le moteur de l’action. A cet égard, la « chanson de malmariée » Trop est mes maris jalos (Mon mari est trop jaloux), est un petit bijou de subtilité.

Mais chaque chant, qu’il souligne les trésors de l’amour, les soupirs qu’il engendre ou la transposition dans la vénération pour Marie, mérite cette louange. Dans cet ensemble de pièces, peu importe en fin de compte le nom de l’auteur, même si Adam de la Halle ou Gautier de Coinci, pour ne citer qu’eux, symbolisent bien leur époque ; c’est plutôt un voyage enchanteur qui se dessine au fil de cet enregistrement, effectué à l’église protestante de Paris en avril 2019. La lecture nécessaire des poèmes rappelle que cette époque courtoise était très inspirée pour parler de l’amour et de ses émois.   

Ce programme incite au rêve, il est à savourer lors de moments où l’âme aspire à la poésie et à l’intimité… Mais aussi si l’on se sent le cœur en berne ou en attente de partage. En tout cas, bonheur d’écoute et sérénité garantis ! 

Son : 9  Livret : 9  Répertoire : 9  Interprétation : 10

Jean Lacroix

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.