La puissance inventive de Stradella

par
Stradella
Alessandro STRADELLA (1639 - 1682) LAGRIME E SOSPIRI Chantal SANTON JEFFERY, soprano, GALILEI CONSORT, Benjamin CHENIER, violon et dir. 2017-58'05- Textes de présentation en français, anglais et allemand-Textes chantés en italien, anglais, français-Alpha 297 Les œuvres de Stradella (1639-1682) restent assez peu connues à quelques exceptions près : une « Susanna » dirigée par Alan Curtis, « Moro per amore », l'oratorio « Saint Jean Baptiste » dirigé à bride abattue par Marc Minkowski, cantates, motets et extraits divers qui font pressentir un musicien ingénieux et passionnant, si bien qu'un nouvel enregistrement qui lui est entièrement consacré suscite aussitôt l'intérêt. Car la verve dramatique de ce compositeur aventureux mort à 43 ans, touche et émeut encore aujourd'hui. C'est ce que démontre ce disque. En nous livrant des extraits d'opéras ou d'oratorios, regroupés sous un titre quelque peu « accrocheur » (Lagrime e sospiri), la soprano Chantal Santon Jeffery entourée du Galilei Consort propose ici un joli récital à l'accompagnement éloquent et varié. Le timbre de la soprano est plaisant dans le medium, le souffle long, la sensibilité musicale en phase avec l'orchestre sous la direction toute en finesse et simplicité (jolie rhétorique avec l'orchestre dans la dernière aria de l'index 4 « Per pieta » notamment) de Benjamin Chénier. On regrette que le phrasé de la chanteuse laisse à découvert des aigus sans rondeur et un chant parfois trop droit (l'air de Salomé peine à séduire, index 6). De même les « Furie terribili » (index 3) d'Eurinda avec ses délicats effets d'écho, souffrent d'un manque de graves et d'un excès de théâtralité. L'interprète réussit nettement mieux dans l'aria d'Antioco extraite de « La Forza dell'amor paterno » (1678) destinée à un castrat. Les « da capo » restent assez prudents et peu variés et la diction un peu épaisse manque parfois de charme (ouverture des voyelles). Mais l'essentiel est là – l'émotion et la puissance inventive de Stradella y est mise en valeur, respectée, inventoriée avec goût, donnant l'envie d'en entendre plus. Bénédicte Palaux Simonnet Son 7 - Livret 7 - Répertoire 9 - Interprétation 7

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>