Le Journal

Aviel Cahn au Grand Théâtre de Genève

par

L'annonce a été faite aujourd'hui comme il était prévu et elle confirme les pronostics : c'est Aviel Cahn qui devient directeur général du Grand Théâtre de Genève à l'été 2019.

Il va donc quitter l'Opera Vlaanderen où il a officié pendant un peu plus de dix ans pour prendre la succession de Tobias Richter qui était à la manoeuvre depuis 2009.
Genève travaille également dans un système de stagione, avec son propre chœur et son ballet. En Suisse Romande, c'est l'Orchestre de la Suisse Romande (l'OSR), avec son chef Jonathan Nott, qui est l'orchestre-maison.

La procédure de nomination de son successeur à l'Opera Vlaanderen est toujours en cours.

Fusion à Sion

par

Le Sion Festival, l’Académie de Musique Tibor Varga et le Concours international de Violon Tibor Varga ont annoncé qu'ils fusionnent pour développer la qualité artistique de chacune des manifestations tout en optimisant son organisation.
Sion Violon Musique sera présidé par Jean-Frédéric Jauslin, qui succède à Chantal Balet Emery et à Pierre-Christian de Roten.

Il y a plus de 50 ans, Tibor Varga créait sous son nom, pour Sion et le Valais, un Festival de musique classique, un Concours de violon et une Académie d’été.
Pour diverses raisons, les organisations de ces trois manifestations se sont séparées il y a près de quinze ans : d’un côté, le Concours et l’Académie sous l’égide de la Fondation de l’Académie de Musique Tibor Varga (AMTV), et de l'autre, l’association du Sion Festival.
Il y a même eu deux concours durant quelques années. Des divisions qui ne faisaient qu’affaiblir chacune des manifestations.
Après des rapprochements timides et quelques années de collaboration, le retour sous le même toit s’est imposé. Chaque manifestation garde sa couleur artistique dont la cohérence est toutefois assurée par le Conseil de la Fondation.

Ancien directeur de l’Office fédéral de la culture, ambassadeur de Suisse auprès de l’UNESCO et de l’Organisation internationale de la Francophonie, Jean-Frédéric Jauslin cessera cette activité dès le mois d'août pour se consacrer à la nouvelle entité.

 

Chicon à Gran Canaria

par

Le chef britannique (-Gibraltar) Karel Mark Chichon vient d'être nommé au poste de directeur musical de l'Orchestre Philharmonique de Gran Canaria.
Chichon (36 ans) est le mari d'Elina Garanča.

 

Une nouvelle salle de concert en Macédoine

par

Dimanche soir, Skopje (capitale de la Macédoine) inaugurait en grandes pompes la nouvelle salle de concert de l'Orchestre Philharmonique de Macédoine.
Pour l'occasion, Vladimir Ashkenazy dirigeait Labin and Dojrana, une suite de ballet du Macédonien Trajko Prokofiev, suivie du 3e Concerto pour piano de Prokofiev avec, en soliste, Simon Trpčeski, Macédonien lui aussi et de la 5e Symphonie de Tchaikovsky.

Malgré l'instabilité politique et les difficultés économiques du pays, c'est donc la Macédoine qui offre la première salle érigée depuis la désintégration de la Yougoslavie.
Elle peut accueillir 1000 personnes et dispose d'une plus petite salle de 400 places.

La réalisation du projet a débuté en 2009 puis elle a pris du retard du fait de la faillite de l'entrepreneur. Selon le directeur, le coût total s'élèverait à 37 millions d'euros.

L'OPRL et Jane Birkin

par

Avec l’album Birkin Gainsbourg Le Symphonique qui vient de paraitre (Parlophone – Warner Music), Jane Birkin renoue avec la scène pour une tournée de deux ans qui passe notamment par Varsovie, Monaco, Tokyo, Londres ou encore Lisbonne. Au programme, des arrangements symphoniques de chansons de Serge Gainsbourg, réalisés par son ami le pianiste et arrangeur Nobuyuki Nakajima, qui accompagne la tournée au piano.

Dans chaque lieu où elle se produit, Jane Birkin est accompagnée par un orchestre symphonique national. La tournée vient de débuter à Paris avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France.
Pour la Belgique, c'est l'Orchestre Philharmonique Royal de Liège qui l'accompagnera le 2 septembre au Château de La Hulpe.

On connait le goût de Serge Gainsbourg pour la musique classique, lui qui emprunta à de nombreux compositeurs pour écrire ses chansons (Dvořák pour Initials BB, Brahms pour Baby Alone in Babylone, Chopin pour Jane B, entre autres). Des liens étroits dont l’OPRL s’était d’ailleurs déjà fait l’interprète à l’occasion de plusieurs concerts, notamment dans le cadre de la Fête de la musique en 2009.

 

Marin retourne à l'école

par

Hier, Marin Alsop a été faite Docteur Honoris Causa de l'Université de Yale dont elle est une ancienne étudiante.
Avec elle, Stevie Wonder et John Kerry.

Inscriptions et admissions à l'IMEP

par

Les étudiants qui souhaitent entrer à l'IMEP peuvent déjà compléter le formulaire pour l’inscription à l’épreuve d’admission, disponible via le menu Inscription en ligne
Un courriel de confirmation invitera chacun à se présenter aux dates prévues.
Vous pouvez aussi prendre un rendez-vous avec la direction, par téléphone ou par courriel (info@imep.be). Monsieur Jardon répondra à vos questions sur les études que vous envisagez de suivre à l’Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie.

Deux sessions sont programmées pour les examens d’admission :
- les 26, 27 et 28 juin 2017
- les 30 et 31 août, le 1er septembre 2017

Le déroulement des examens d'admission est fixé :

Article 1. L'épreuve d'admission vise à évaluer le niveau des socles de compétences de l’étudiant (intelligence artistique, maîtrise technique, autonomie, créativité) et ses aptitudes à poursuivre avec fruit le cycle complet des études choisies, dans l’esprit des spécificités de l’enseignement délivré à l’IMEP.

Article 2. La réussite de l'examen d'admission est valable durant 1 an.

Article 3.  Type long
:
Les épreuves d’admission comprennent :
1. une épreuve de culture générale : commentaire écrit d’un texte en rapport avec la musique.
2. une évaluation du niveau de formation musicale : tests d’audition et de lecture (renseignements complémentaires et exemples d'épreuves sur le site www.imep.be).
3. * Pour les candidats à la formation instrumentale (à l'exception du piano) : une épreuve instrumentale. Audition par le jury d’admission d’une œuvre au choix du candidat et d’extraits d’œuvres choisis par le jury dans un programme de 20’ minimum proposé par le candidat. Le Jury peut interrompre de plein droit le candidat.
* Pour les candidats à la formation instrumentale (piano) : une épreuve instrumentale - un prélude et fugue ou une invention à 3 voix de J.S. Bach - une étude - deux oeuvres au choix de compositeurs différents - une lecture à vue
* Pour les candidats en informatique musicale : plus d'informations sur www.imep.be - rubrique « informations utiles relatives aux épreuves d'admission ».
* Pour les candidats à la formation vocale
-
Orientation chant classique : Audition par le jury d’admission lors d'une première sélection du programme préparé par le candidat : une vocalise, un air antique, et trois airs au choix de styles différents. Le Jury peut interrompre de plein droit le candidat. Les étudiants retenus au terme de la première sélection travailleront ensuite en ateliers avec les professeurs pour se préparer à la deuxième sélection (épreuve finale).
- Orientation chant : Audition par le jury d'admission de quatre morceaux provenant du répertoire contemporain. Plus d'informations par spécialité sur www.imep.be - rubrique « informations utiles relatives aux épreuves d'admission ».

Article 4. Type court (AESI – Bac F.M.) :
1. Épreuve de culture générale : commentaire écrit d’un texte en rapport avec la musique. 2. Évaluation du niveau de formation musicale : tests d’audition, de rythme et de lecture.
3. Évaluation collective pour tester la capacité de : communication, imitation rythmique ou vocale, créativité.
4. Évaluation individuelle devant jury (à préparer) :
- Instrument : présentation d’une pièce instrumentale (vocale pour les chanteurs) dans le style de son choix (classique, chanson française, variété internationale, jazz,…).
Si le candidat n’est pas pianiste, il lui sera également demandé de présenter un morceau joué au piano.
- Chant : présentation d’un chant au choix à accompagner à la guitare ou au clavier, aux percussions ou percussions corporelles
- Motivation : expliquer ses motivations par rapport au choix des études. Plus d'informations par spécialité sur www.imep.be - rubrique « informations utiles relatives aux épreuves d'admission ».

Article 5.
Admission pour les étudiants concernés par l’article 12 du règlement des études, toutes sections et options
Les étudiants s'inscrivant en cours de cycle ou en master sur base d'une valorisation de crédits, de l'expérience personnelle et/ou professionnelle doivent, en plus de la réussite de l'épreuve d'admission correspondant à leur cursus (cf article 3 ou 4), constituer un dossier comprenant les documents attestant de la réussite des années d’études antérieures en enseignement supérieur, le détail de tous les cours suivis ainsi que le parcours général et artistique en cas d'admission sur base de l'expérience. Ces documents doivent être transmis au secrétariat avant le jour de l'examen d'admission. Les documents qui ne sont pas rédigés en français doivent être traduits par un traducteur juré. Le jury statue sur l'équivalence complète ou partielle des études faites en Europe et des grades académiques qu'elles confèrent.
Epreuves musicales pour les master orphelins :
- Section formation instrumentale: épreuve instrumentale
- Option formation musicale : épreuves de formation musicale (fin de niveau 3) et de piano - Option écritures classiques : épreuves d’écriture (mise en loge ) et de formation musicale (fin niveau 3)
- Option direction chorale : épreuves de formation musicale (fin niveau 3) et de piano
- Option éducation musicale : épreuves de formation musicale (fin niveau 3), de piano (morceau au choix à présenter), rendre 3 préparations d'activités sur des sujets variés, interpréter un chant pour les enfants de 5 ans, un chant pour les enfants de 10 ans, un chant pour les adolescents. Pouvoir les accompagner au clavier ou à la guitare et proposer une exploitation méthodologique.
Pour toutes les sections, un entretien avec un jury suivra l'épreuve artistique. II.

Article 6. La session d'admission pour l'accès aux études organisées par l'IMEP s'étend sur maximum deux semaines en juin et en août/septembre. Le candidat choisit l’une des deux sessions.

Article 7. La date, le lieu et l'heure des épreuves d’admissions sont affichés aux valves de l'Imep pour le 1er juin.

Article 8. Le Directeur détermine la composition des jurys des épreuves d'admission tel que prévu par la circulaire du 20 juin 2003. Ce jury comprend : le directeur, président ; au minimum trois membres du personnel enseignant si possible de la section, de l'option ou du champ interdisciplinaire dans lequel le candidat désire s'inscrire. Ces membres sont désignés par le Directeur. Le secrétariat du jury d'admission est assuré par un membre du personnel choisi par le directeur, il n'a pas voix délibérative. Le président organise l'épreuve, reçoit les inscriptions, convoque les membres du jury, les candidats et prend toutes les dispositions utiles au bon déroulement de l'épreuve. Pour délibérer valablement, deux tiers des membres du jury doivent être présents. Ce jury décide à la majorité des voix si un candidat est admis ou non. En cas d'égalité des voix, celle du président est prépondérante.

Article 9.  Lorsque la présidence d'un jury d'admission ne peut être assurée par le Directeur, un membre du personnel désigné par le Pouvoir Organisateur est chargé d'assurer la présidence de ce jury.

Article 10. L'inscription aux épreuves d'admission se fait en ligne via le site www.imep.be ou au moyen d'un formulaire mis à disposition sur le site et au secrétariat des étudiants au moins 10 jours avant la date des épreuves d'admission. Le délai ultime d'inscription est le 31 octobre de l'année académique en cours.

Article 11.
Lors de l’épreuve d’admission, le candidat fournit au jury trois exemplaires des œuvres présentées.

Article 12.
Lors de son inscription, le candidat reçoit le présent règlement. L'inscription à l'épreuve d'admission implique l'adhésion du candidat au présent règlement.

Article 13.
Toutes les modalités administratives sont décrites dans la section VIII du présent règlement.

Article 14.
Lors de leur inscription, les candidats reçoivent une convocation pour la ou les épreuve(s) à présenter. Elle précise le lieu, la date et l'heure de convocation du candidat. V. Résultats et procédure de notification en cas d’échec

Article 15.  Les résultats de l'épreuve sont affichés aux valves de l'IMEP, au plus tard le deuxième jour ouvrable qui suit la clôture de l'épreuve.

Article 16. L'affichage visé à l'article 15 reprend pour chaque étudiant inscrit à l'épreuve d'admission l'une des mentions suivantes : "admis", "refusé" ou "ne s'est pas présenté".

Article 17.
 Le candidat ayant échoué à l'épreuve en est informé par affichage aux valves de l'École, au plus tard le deuxième jour ouvrable qui suit la clôture de cette épreuve, et par retrait d'une notification motivée contre accusé de réception l'informant également des modalités d'introduction de plainte.

Article 18. Le candidat peut, dans les 4 jours ouvrables suivant l'affichage des résultats aux valves, introduire une plainte relative à une quelconque irrégularité dans le déroulement de l'épreuve par pli recommandé adressé au Directeur de l’IMEP.

Article 19. La lettre du candidat doit présenter, de manière complète et détaillée, les faits qui le poussent à demander l'annulation de tout ou partie de l'épreuve d'admission.

Article 20. Le candidat ayant introduit une plainte est informé des décisions de la commission par affichage aux valves de l’école au plus tard le deuxième jour ouvrable qui suit la délibération de la commission et par retrait d’une notification motivée contre accusé de réception.

Article 21. Il est créé, sous l'autorité du Directeur, une commission composée du Directeur de l’École supérieure des Arts, d’un secrétaire n’ayant pas voix délibérative et de trois membres du Conseil de Gestion Pédagogique. Cette commission est chargée d'examiner les plaintes des candidats à l'épreuve d'admission.

Article 22. Cette commission est convoquée par le Directeur et rend un avis dans les quatre jours ouvrables qui suivent l'expiration du délai d'introduction des plaintes.

Article 23. Les avis de la commission se donnent à la majorité des voix. En cas d'égalité des voix, la voix du Directeur est prépondérante.

Article 24. En cas de délibération favorable au candidat, une nouvelle épreuve pourra être organisée.

Maria Wanda Milliore a quitté la scène

par

Maria Wanda Milliore, créatrice de la scène flottante au Festival de Bregenz, est décédée à l'âge de 96 ans.
Quand, en 1946, elle a conçu pour le festival les décors du premier "théâtre lacustre", elle n'avait que 25 ans.

Maria Uccia Wanda Stäger (son vrai nom) avait étudié la peinture, la mise en scène et la conception de costumes à l'Académie des Arts de Vienne. Elle avait quitté l'Autriche à la fin de la guerre.
Pour le premier Festival de Bregenz, elle a imaginé deux barges de gravier pour scène de Bastien et Bastienne (Mozart), une pour l'orchestre et l'autre pour les chanteurs.
Et 71 ans plus tard, elle était toujours impliquée dans la conception des productions.

 

Coup sur coup

par

La compositrice suisse Ulrike Mayer-Spohn a remporté le 1er Prix du Concours International de Composition Walter Ferrato à Savona (Italie) et le 1er Prix du Concours de Composition du Festival du Printemps à Weimar.
Les oeuvres primées sont fWSF et fCWF

Le violoncelle est en deuil

par

Natalia Chakhovskaya est décédée à Moscou ce samedi, à l'âge de 81 ans.

Née à Moscou en septembre 1935, Natalia Chakhovskaya a étudié le violoncelle à Moscou, au conservatoire National Supérieur Gnessin puis au Conservatoire avec Simeyon Kosolupov avant de rejoindre Mstislav Rostropovich.
Lauréate de Concours de violoncelle les plus importants tant en Russie qu'à l'étranger dont le Premier prix et la médaille d'or du Concours Tchaikovsky, elle a mené une carrière de soliste, en récitals et avec les meilleurs orchestres de la planète.
Elle a enseigné au Conservatoire de Moscou (titulaire de la chaire de violoncelle mais aussi directrice du département de contrebasse) de 1974 à 1995, succédant à Rostropovich qui avait abandonné son poste en quittant la Russie. Une quarantaine de ses étudiants ont remporté des concours internationaux.
Natalia Shakhovskaya a donné des masterclasses dans le monde entier et participé aux jurys de concours internationaux.
A partir de 1994, elle a occupé le poste de premier professeur à l'École Supérieure de Musique Reina Sofía à Madrid.

Elle laisse de nombreux enregistrements chez Melodya :  Tchaïkovski/Debussy (1963), Haydn (1970), Vivaldi/Boccherini (1975), Beethoven (1976, avec Evgeny Malinin, Eduard Grach et Igor Bezrodny - 1977, avec Jewgeni Malinin et Eduard Gratsch), Brahms/ R. Schumann (1983),  Schumann /Hindemith (1986), Bartok /Schumann avec Vladimir Ashkenazy, Malcolm Frager et Natalia Gutman, Beethoven encore avec Evgeny Malinin et Eduard Grach,...

Parmi ses disciples, on compte des violoncellistes de tous horizons : Vladimir Balshin (Quatuor Borodine), Sonia Wieder-Atherton, Pablo Ferrández, Laura Szabo, Boris Baraz, Pierre Champagne, Marion Platero, Mon-Puo Lee, Nikolay Shugaev, Fernando Arias,...

Sonia Wieder-Atherton, qui fut donc son élève avant de devenir une proche, a rappelé au quotidien Le Monde (paru ce lundi) l’intégrité et la droiture morale de celle qu’elle avait surnommée la Anna Akhmatova du violoncelle. Natalia Chakhovskaïa avait en effet fait sien le credo de la poétesse, qui écrivait en 1961 dans Le Requiem :  Je vivais alors avec mon peuple, là où, /Pour son malheur, vivait mon peuple.

C'est sur sa page fb que Pablo Ferrández témoigne : Natalia Shakhovskaya, l'un des plus beaux êtres humains qui ait fréquenté cette terre, est décédée [...] Une personne d'une telle générosité et d'une telle âme artistique qu'elle change votre vie [...] elle m'a fait ce que je suis aujourd'hui, pas seulement comme violoncelliste et musicien, mais comme personne.

 

Page 1 / 3211231020Dernière page »