Le Journal

Billy Elliot n'a pas droit de cité à Budapest

par

L'Opéra National hongrois a annoncé jeudi l'annulation des 15 représentations de la comédie musicale Billy Elliot à Budapest "à la suite d'une campagne de presse homophobe" : La campagne négative des dernières semaines à l'égard de la production Billy Elliot a fait chuter la vente de billets de manière importante, a expliqué son directeur Szilveszter Okovacs.

Inspirée du film éponyme, Billy Elliot raconte l'histoire d'un adolescent de milieu modeste qui choisit de se consacrer à la danse classique plutôt qu'à la boxe et devient danseur étoile.
La mise à l'affiche de ce spectacle a suscité de vives attaques du journal Magyar Idok (proche du gouvernement ultra-conservateur de Viktor Orban) qui a affirmé que cette production risquait de transformer les petits garçons hongrois en homosexuels.

Pour le journal en ligne indépendant 444.hu, cette annulation est le résultat de pressions politiques car les préventes ont été un succès.
Les campagnes à caractère homophobe se sont multipliées ces dernières semaines en Hongrie. Mardi, l'hebdomadaire Figyelö, proche aussi de V. Orban, avait publié une liste de chercheurs de l'Académie hongroise des sciences accusés de travailler notamment sur les droits des homosexuels.

 

Pauline van der Rest (13 ans) remporte la Classic Academy 2018.

par

La Classic Academy 2018 s’est clôturée ce samedi 23 juin dans le cadre de la Fête de la musique, par un concert de haut niveau à la Salle Philharmonique de Liège où prédominaient les interprètes féminines.
Sélectionnés en février parmi les meilleurs étudiants des conservatoires de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Bruxelles, Liège, Mons et l’IMEP de Namur), quatre musiciens ont eu l’occasion de jouer en solistes avec l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège dirigé par le jeune chef Joseph Bastian : une façon pour l’OPRL d’offrir un tremplin vers la pratique professionnelle.

C'est à la jeune violoniste Pauline van der Rest (13 ans), élève de l’IMEP (Namur) qu'ont été décernés le Prix de l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège et le Prix du Public. Elle est donc invitée à jouer en soliste avec l’Orchestre lors de la prochaine Fête de la musique, le samedi 22 juin 2019.
Le pianiste Valère Burnon (19 ans, CRM de Liège) qui se classe deuxième des votes du public, est quant à lui invité à la Salle Philharmonique de Liège pour un récital dans la série Musique à midi, le mercredi 3 octobre à 12h30.
La pianiste Anaïs Cassiers (19 ans, CRM de Bruxelles) et la clarinettiste Valentine Dubrux (19 ans, Arts2, Mons) ont également été très chaleureusement applaudies à la fin du concert clôturé par la violoniste Nadia Ettinger, Prix de l’OPRL en 2017, qui interprétait Tzigane de Ravel.

Pauline van der Rest est née à Bruxelles en août 2004 de parents non musiciens.
Elle fait ses débuts au violon avec Valeriya Pavlova à l’Académie de Namur puis, dès ses 7 ans, elle poursuit sa formation en cours privés avec Igor Tkatchouk dont la réputation de pédagogue n’est plus à démontrer.
En 2012, elle intégrait l’Ensemble des Jeunes Solistes de Belgique dirigé par Ulysse Waterlot et Igor Tkatchouk.
Pauline se présente chaque année à des concours internationaux.
En 2012, elle obtient le  1er Prix spécial à Flame (Paris).
Elle y retourne en 2013 et y remporte à nouveau un 1er Prix.
En 2014, elle gagne le 1er Grand Prix Arthur Grumiaux au Concours Bravo (Belgique) ainsi que le 1er Prix au Concours Kocian (République Tchèque) et au Concours de Musique de Stockolm.
En 2015, elle remporte le 1er Prix au Concours International de Musique de Funchal (Madère) et au Concours International Postacchini (Italie).
Elle a obtenu la Médaille d’Or à l’unanimité, avec félicitations du jury, au Concours International UGDA du Luxembourg.
En 2015, elle participait à plusieurs festivals : Saint-Martin (Paris), Saint-Laurent (Couillet), Rivage Musical (Bretagne) et Gerpina Musica (Gerpinnes).
Elle a suivi des Master-classes avec Vadim Tchijik et Alexis Moshkov.
Pauline joue actuellement sur un violon7/8 Cerruti du 18e siècle prêté par un luthier.

.

 

 

La fin d'une belle histoire

par

Après 16 années d'une riche collaboration, Simon Rattle quittera l’Orchestre Philharmonique de Berlin pour rejoindre le London Symphony Orchestra après un tout dernier concert ce dimanche à la Waldbühne, le théâtre de verdure berlinois, avec son épouse, la mezzo-soprano Magdalena Kozena.
Au programme, Fauré (Pavane) et Canteloube (les Chantsd’Auvergne), témoins de son amour pour la musique française, mais aussi Gershwin (Ouverture cubaine) et Khachaturian (Gayane) pour son esprit cosmopolite.

Changement de nom

par

Depuis le 1er janvier 2016, les régions françaises sont passées de 22 à 13 (réforme territoriale).
La Lorraine faisant désormais partie de la région Grand Est, l’Orchestre National de Lorraine change de nom et devient l’Orchestre National de Metz.
Le changement coïncide avec le départ de Jacques Mercier, son directeur musical depuis 2002, et l’arrivée de David Reiland à partir de la saison 2018-19. 

Prix du Festival de Piano de la Ruhr

par

La pianiste russe Elena Bashkirova vient de recevoir le Prix du Festival de Piano de la Ruhr.

Elena Bashkirova est née à Moscou en 1958 et elle a fait ses classes avec son père, Dimitrij Bashkirov, au Conservatoire Tchaïkovski. Elle a fondé l'Ensemble Metropolis à Berlin et le Festival de musique de chambre de Jérusalem en 1998.
Elle se produit avec les grands orchestres (philharmoniques de Munich, de Berlin, d'Israël, symphonique de Vienne) et on la retrouve régulièrement dans le cadre du Beethovenfest de Bonn, du Rheingau Music Festival et du Lucerne Festival. Elle est une habituée du Jerusalem Chamber Music Festival à Berlin et des scènes Paris, Londres et New York.
Elena Bashkirova est l'épouse du pianiste et chef d'orchestre Daniel Barenboim.

Le Prix du Festival de Piano de la Ruhr a été créé en 1998 par le directeur artistique Franz Xaver Ohnesorg pour l'Initiativkreis Ruhr afin d'honorer des réalisations artistiques extraordinaires. Parmi les anciens lauréats, on compte Grigory Sokolov, Dennis Russell Davies, Chick Corea et Martha Argerich.

J. Hrusa reste à Bamberg

par

Le jeune chef tchèque Jakub Hrusa, nommé à la direction du Bamberger Symphoniker en 2016 avec un contrat initial de 4 saisons, vient de voir son contrat prolongé  jusqu’en 2026.
Dans le même temps, Jakub Hrusa est premier chef invité au Philharmonia Orchestra et il le sera aussi à la Philharmonie tchèque dès la saison prochaine.

Né en 1981 à Brno, Jakub Hrůša a étudié le piano et le trombone et s'est intéressé à la direction d'orchestre pendant ses années de gymnase à Brno.
Plus tard, il a étudié la direction d'orchestre à l'Académie des arts du spectacle à Prague avec  Jiří Bělohlávek, Radomil Eliška et Leoš Svárovský.
En 2003, il était lauréat du Concours international des jeunes chefs d'orchestre Lovro von Matačić à Zagreb (Croatie). Et il a consacré sa thèse de doctorat à l'œuvre des compositeurs tchèques contemporains.
De 2002 à 2005, il était chef associé de la Philharmonie tchèque puis, en 2005-06, à l'Orchestre Philharmonique de Radio France.
Il a dirigé régulièrement la Philharmonie de Prague, le Bohuslav Martinů Philharmonique de Zlín, et l'Orchestre Philharmonique tchèque.
En septembre 2011, il était désigné au poste de directeur musical de l'Opéra Royal du Danemark et de l'Orchestre Royal du Danemark à partir de septembre 2013 mais en janvier 2012, suite à la démission de Keith Warner du poste de directeur artistique de l'Opéra Royal du Danemark après des compressions budgétaires, il a annoncé qu'il ne prendrait pas le poste.

 

La succession d'Ivan Fischer

par

Christoph Eschenbach (78 ans), a signé aujourd'hui le contrat qui le mène à la tête du Berliner Sinfonie-Orchester. Il y prendra la succession d'Ivan Fischer en septembre 2019.

Inscriptions et épreuves d'admission à l'IMEP

par

Les modalités d'accès aux formations proposées à l'IMEP (Namur) sont détaillées sur le site de l'institution (www.imep.be).
L’inscription préalable à l’épreuve d’admission est obligatoire.
Et deux sessions sont programmées pour les examens d’admission :
- les 25, 26 et 27 juin 2018
- les 29, 30, et 31 août 2018

Les risques du métier...

par

Le violoncelliste français Gautier Capuçon est contraint d'annuler tous ses concerts au cours des deux mois à venir du fait d'une douleur à l'épaule.
Au Verbier Festival, on apprend qu'il sera remplacé par Patrick Demenga, Clemens Hagen et Frans Helmerson.

Chaises musicales

par

Kirill Karabits quittera son poste  Generalmusikdirektor à Weimar l'année prochaine. Son contrat n'a pas été renouvelé.

Quant à Vasily Petrenko, il quittera en 2020 l'Orchestre Philharmonique d'Oslo qu'il aura dirigé pendant  sept ans.

Page 1 / 4041231020Dernière page »