Le Journal

Kirill Serebrennikov inculpé pour "fraude"

par

Le metteur en scène russe Kirill Serebrennikov a été arrêté et inculpé aujourd'hui pour une affaire de détournement de fonds publics présumé, qualifiée par de nombreux représentants des milieux culturels européens d'attaque contre des oeuvres jugées dérangeantes pour le pouvoir.

Directeur artistique du Centre Gogol (théâtre contemporain) et réalisateur de films présentés aux festivals de Cannes ou de Venise, Kirill Serebrennikov, 47 ans, a été interpellé sur un tournage à Saint-Pétersbourg et emmené à Moscou pour être interrogé dans les locaux du Comité d'enquête.
Il a été inculpé de fraude à grande échelle, un délit passible de dix ans d'emprisonnement, a annoncé ce service placé sous l'autorité directe du Kremlin. Il n'a pas reconnu sa culpabilité pendant l'interrogatoire, a ajouté la même source.
Selon son avocat, il doit être présenté mercredi à un juge qui devra décider d'un placement en détention provisoire ou d'une assignation à résidence.

De nombreuses personnalités dont le directeur du respecté théâtre du Bolchoï, Vladimir Ourine, ont d'ores et déjà appelé à sa remise en liberté. Certains, comme l'écrivain Boris Akounine, ont dénoncé un acte de censure directement ordonné par le Kremlin.

Selon les enquêteurs, Kirill Serebrennikov est soupçonné d'avoir "organisé le détournement d'au moins 68 millions de roubles" (un million d'euros) attribués par l'Etat de 2011 à 2014 au projet Plateforme réalisé par son théâtre précédant, le Studio-7.
Le metteur en scène a rejeté ces accusations en juin dernier, parlant de "situation absurde et schizophrénique". Selon lui, les enquêteurs lui reprochent d'avoir bénéficié de fonds publics pour un projet qui selon eux n'a jamais vu le jour, alors qu'il s'est poursuivi pendant trois ans et que l'un des spectacles, Le Songe d'une nuit d'été, a été montré plus de 100 fois.

Kirill Serebrennikov a été récompensé en 2016 du prix François Chalais à Cannes pour son film Le Disciple et son dernier film, Trahison, a été en compétition à la Mostra de Venise. Il est le directeur artistique du Centre Gogol, une scène ronronnante qu'il a transformée en lieu incontournable de la scène théâtrale contemporaine à Moscou, aux mises en scène audacieuses et parfois dénoncées par des militants orthodoxes.
Sans être un opposant affiché au Kremlin, cet homme de théâtre a critiqué la pression de plus en plus forte exercée par le pouvoir sur la création artistique, la comparant aux "pratiques soviétiques les plus pathétiques".

L'opposant Alexeï Navalny voit dans l'arrestation du réalisateur, à moins de sept mois de la présidentielle, la volonté du Kremlin de vouloir "tracer une ligne rouge" pour les artistes, "pour qu'ils ne pensent même pas à soutenir l'opposition clairement ou par allusions".
Plusieurs spectacles ou expositions ont été ciblés par des militants orthodoxes ces dernières années au nom des valeurs conservatrices prônées par Vladimir Poutine et surtout par le ministre de la Culture Vladimir Medinski, qui ne cache pas son aversion pour les oeuvres de Kirill Serebrennikov.
Pour Olivier Py, le directeur du Festival d'Avignon, c'est un véritable opposant au régime de Vladimir Poutine, un défenseur des droits des homosexuels. Un de ses spectacles a été interdit au Bolchoï. C'est évidemment une arrestation politique.
En juillet, le Bolchoï avait annulé à quelques jours de la première un ballet mis en scène par M. Serebrennikov consacré au danseur Rudolf Noureev, assurant que le spectacle n'était pas prêt.

Les perquisitions effectuées à son domicile en mai avaient déjà suscité de nombreux messages de soutien, comme celui de l'actrice française Isabelle Huppert.
Début août, l'affaire a été relancée après le témoignage à charge de l'ancienne comptable du Studio-7, elle-même interpellée et placée en détention provisoire. Le dramaturge s'était récemment vu confisquer son passeport bien qu'il soit attendu en septembre à Stuttgart pour monter une version de l'opéra Hänsel et Gretel.

Le Kremlin a toujours démenti tout caractère "politique" dans cette affaire. Vladimir Poutine avait qualifié de "tout simplement absurdes" les perquisitions menées de manière musclée pour une simple affaire financière.

Dudamel a reçu la facture

par

Au Venezuela, le régime de Maduro vient d'annuler les concerts de Gustavo Dudamel prévus en septembre avec l'Orchestre National des Jeunes.
Depuis que Dudamel a exprimé des réserves à l'égard du régime, il semble donc qu'il soit vu comme un demi-dissident.

 

Compagnies aériennes et instruments

par

Les musiciens se plaignent régulièrement des soucis qu'ils rencontrent lorsqu'ils doivent voyager en avion avec leur(s) instrument(s) : tarifs prohibitifs, refus en cabines, dégâts en soute, ...

La Fédération internationale des musiciens a publié un système de cotation (trois niveaux) sur les politiques des compagnies aériennes en matière de transport des instruments de musique en cabine.
Seules 11 compagnies acceptent en cabine les instruments qui peuvent prendre place dans les compartiments ou sous un siège : Air Canada, Air Dolomiti, Air Mauritius, American Airlines, Avianca, Brussels Airlines, Delta Airlines, El Al, Hawaiian Airlines, JetBlue et Southwest Airlines.

Parmi les autres compagnies, 29 ont reçu une note moyenne parce qu'elles ne respectent pas toutes les réglementations américaines (de la FAA) mais restent attentives : Air New Zealand, British Airways, Cathay Pacific, Easyjet, Japan Airlines, KLM, Malaysia Airlines, Norwegian Airlines, Qantas, Thai Airways, United Airlines, US Airways et Virgin Australia.

Les compagnies aériennes qui sont dans le rouge se contentent d'appliquer aux instruments les mêmes consignes qu'aux bagages réguliers : Air Berlin, Air France, China Airlines, Emirates, Etihad Airways, Finnair, Icelandair, Korean Air, Lufthansa, Singapore Airlines et Turkish Airlines.

Concours Clara Haskil 2017

par

Des 23 candidats, le jury a désigné les six demi-finales qui, ces 22 et 23 août, proposeront un programme de musique de chambre et avec orchestre (Beethoven, Mozart, Chopin et Schumann).

Alexandre Chenorkian, France
Alberto Ferro, Italie (6e Lauréat au Concours Reine Elisabeth 2016)
Mao Fujita, Japon
Ismael Margain, France
Aristo Sham, Hong Kong
Elizaveta Ukrainskaia, Russie

Le jury réunit la pianiste française Anne Queffélec, Catherine d'Argoubet (directrice du festival Piano aux Jacobins et de la saison musicale Grands Interprètes), Konstanze Eickhorst (lauréate du Concours Clara Haskil en 1981 et du Concours Geza Anda en 1988), Elza Kolodin (pianiste polonaise, concertiste, pédagogue et membre de jurys internationaux), Antonio Moral (fondateur de la revue musicale espagnole Scherzo et directeur actuel du Centro Nacional para la Difusión Musical), Marc Pantillon (pianiste concertiste, pédagogue et membre d’une illustre famille de musiciens neuchâtelois) sous la présidence de Christian Zacharias.

 

Trump, un nom vraiment commun

par

Après six années de procédure, la justice américaine a tranché : Tom Scharfeld, concepteur et propriétaire de l'application iPhone iTrump destinée enseigner la trompette peut continuer à utiliser ce nom.
En 2010, les avocats de Donald Trump exigeaient que Scharfeld modifie celui-ci, considérant qu'il portait préjudice à la réputation de la marque Trump.
Sans avocat, le quadragénaire s'engageait alors à démontrer -puisque c'était nécessaire !- l'usage généralisé du vocable trump pour évoquer la trompette, ce que confirment évidemment les Encyclopédies.
Dans les pays de langue anglaise, le terme "trump " est d'ailleurs largement commun et synonyme aussi de flatulences.

Chat échaudé...

par

La BBC veut lire avant diffusion les discours qui seront prononcés lors de la clôture des BBC Proms le 9 septembre prochain. Une démarche qui s'inscrit, dit-elle, dans le cadre de la collaboration avec l'équipe de production.
Mais au Royaume-Uni, c'est surtout le Brexit qui agite les esprits et on se souvient qu'en juillet, Daniel Barenboim avait prononcé un véritable plaidoyer en faveur de l'unité européenne. Et la veille, le pianiste Igor Levit avait offert au public une Ode à la Joie (hymne européen) qui n'était pas prévue dans son programme.
Et comme la question écossaise s'invite elle aussi régulièrement dans le prises de parole aux BBC Proms, la chaîne est un peu sur les dents.

 

Charles Dutoit, encore !

par

Aux BBC Proms, la Médaille d’Or de la Royal Philharmonic Society a été remise à Charles Dutoit qui en le directeur musical et le chef principal pour 50 ans de passion, d’énergie, de connaissance
Charles Dutoit en est le 103e récipiendaire (depuis 1870) après Thomas Beecham, Bruno Walter, Arturo Toscanini, Felix Weingartner, Adrian Boult, John Barbirolli, Herbert von Karajan, Leonard Bernstein, Georg Solti, Colin Davis, Pierre Boulez, Claudio Abbado, Charles Mackerras, Nikolaus Harnoncourt...

La robotique au concert

par

Le robot humanoïde industriel  YuMi va diriger lors du concert d'Andrea Bocelli ce 12 septembre au Teatro Verdi de Pise.
Andrea Colombini, la directrice du théâtre, a expliqué que YuMi a un répertoire différencié de gestes et est capable de signes expressifs.
Le concert prend place dans le cadre du premier festival international de la robotique où Bocelli donnera, sous la direction de YuMi, La donna è mobile (Rigoletto de Verdi) et des extraits du Cavalleria Rusticana de Mascagni.

Il reste à attendre les commentaires...

Demain à l'opéra

par

A l'été 2018,
- Semyon Bychkov
fera ses débuts à Bayreuth avec Parsifal.
Romeo Castelucci dirigera la nouvelle Salome à Salzbourg.
- Michael Spyres chantera Enée des Troyens en version concert aux BBC Proms (sous la direction de John Eliot Gardiner).

Au cours de la saison 2018-19,
- Ermonela Jaho sera Desdemone dans l'Otello de Keith Warner à Covent Garden
- Damiano Michieletto dirigera la Fiancée vendue à La Monnaie.

A l'été 2019,
- Antony Roth Costanzo chantera Neron dans l'Incoronazione di Poppea au Boston Early Music Festival, enregistrement à l'appui.
- Daniel Slater dirigera Belshazzar de Händel au Grange Festival, dans une production qui réunira Allan Clayton, Rosemary Joshua et Henry Waddington.

Au cours de la saison 2019-20,
- Natalya Romaniw sera Butterfly à l'English National Opera.

Et Daniele Gatti dirigera le Ring 2020 à Bayreuth.

 

Bayreuth honore ses fidèles

par

Le Festival de Bayreuth a tenu à rendre hommage à une cinquantaine de personnes dont est ainsi reconnu l'engagement de longue date à l'égard de l'événement.
Parmi eux, le chef Christian Thielemann (régulier depuis 20 ans), le chef des choeurs Eberhard Friedrich (25 ans), les chanteurs et chanteurses Gregor Zeppenfeld, Catherine Foster, Stefan Heibach, René Pape et Camilly Nylund, des choristes, des techniciens, des responsables de costumes et de maquillage et des extras.
Ils ont tous reçu l'incontournable Eichala, la chope à bière en étain d'une quinzaine de cm de haut.

Page 1 / 3351231020Dernière page »