Le Journal

Mariss Jansons

par click here

Selon les dernières informations, le chef Mariss Jansons sera enterré dans sa ville natale de Saint-Pétersbourg.
La cérémonie d'adieu sera accompagnée par l'Orchestre Philharmonique de la ville et le musicien sera inhumé au cimetière de Volkovo, aux côtés de son père.
Une autre cérémonie de funérailles sera organisée dans la capitale bavaroise.

Prophète en son pays

par click here

Dans le cadre de son Dies academicus, l'Université de Bâle a désigné sept nouveaux Docteurs Honoris Causa.
Parmi eux, le hautboïste et compositeur Heinz Holliger (Faculté de philosophie et d'histoire).
L'Université de Bâle loue son jeu et son charisme, souligne que le musicien a également redonné vie à des compositeurs oubliés du 18e siècle et voit en lui "un des artistes musicaux les plus importants de Suisse" pour la culture musicale bâloise.

Mariss Jansons est décédé

par click here

Nous venons d'apprendre le décès cette nuit, à Saint-Pétersbourg, de Mariss Jansons.
Il était âgé de 76 ans.
Ces dernières semaines, le chef letton avait été contraint d’annuler plusieurs concerts.

 

John Axelrod à Kyoto

par click here

A partir du mois d'avril, le chef américain John Axelrod sera premier chef invité du Kyoto Symphony Orchestra qui prendra au même moment le nom de City of Kyoto Symphony Orchestra.
Junichi Hirokami en deviendra le 13e chef principal et conseiller artistique.

Pour rappel, John Axelrod dirigera l'Orchestre Symphonique Royal de Séville pour le concert de gala des ICMA à Séville le 30 avril prochain .

Hans Krasa, 120 ans

par click here

Hans Krása est né à Pague le tchéco-allemande.

Après sa formation à la composition avec Alexander von Zemlinsky à l'Académie de sa ville natale, il suit celui-ci à Berlin. Elève un temps d'Albert Roussel, il rejoint ensuite le nouveau théâtre allemand de Prague comme chef de chœur.
Son premier succès de compositeur date de 1921 :  ce sont les Lieder avec orchestre op. 1 sur des textes de Christian Morgenstern.

Brundibár, son opéra "pour enfant", date de 1938 et d'un concours organisé par le Ministère de l'enseignement et de l'éducation populaire. Mais la Pologne envahie ne pourra pas le produire. En 1941 pourtant, la première sera donnée en secret dans un orphelinat juif.

Le 10 août 1942, Hans Krása est déporté au camp de concentration de Theresienstadt où Brundibár sera donné à 55 reprises. Parmi elles, celle de 1944 pour la visite du camp par les représentants de la Croix-Rouge qui seront abusés par la mise en scène de l’intégralité de leur visite : déménagement de prisonniers pour dissimuler le surpeuplement, locaux repeints, fausses boutiques,.. pour afficher le confort du ghetto.

Dans la nuit du 16 octobre 1944, Hans Krása est emmené à Auschwitz où il est mené aux chambres à gaz dès son arrivée.

Les loges de Garnier, point final

par click here

On se souvient du rififi autour des aménagements des loges au Palais Garnier (Paris) en 2015.
Si on en reparle ces jours-ci, c'est pour clore le dossier car le Tribunal Correctionnel vient de déclarer irrecevable la constitution de partie civile de la Société pour la protection des paysages et de l'esthétique de la France (SPPEF) qui avait engagé dles poursuites à l'encontre de deux dirigeants de l'Opéra de Paris et de l'architecte Pascal Brunet pour exécution de travaux dans un bâtiment classé sans autorisation préalable et destruction de bien classé.
La défense a rappelé que les aménagements des cloisons des loges du 2e balcon étaient calqués sur le prototype mis en oeuvre à l'étage inférieur et validé par la Direction régionale des affaires culturelles.

Darmstadt cherche activement des solutions

par click here

Le Staatstheater de Darmstadt connaît des difficultés financières mais les solutions sont à l'étude avec le Ministère de l'Art de Hesse.
Dès ce mois de décembre, des consultants de la société KMPG analyseront la situation économique et feront des propositions pour minimiser le déficit sans compromettre la diversité et la qualité artistiques.

Le déficit prévu est actuellement de 773 000 euros  sur un budget de 42 millions d'euros. Il proviendrait de "dépenses supplémentaires" : il n'est pas imputable à une baisse des recettes de la billetterie. Mais il semblerait aussi que des désaccords internes n'y soient pas étrangers.
Un consultant était intervenu l'année dernière pour améliorer la communication au sein de la régie et une assistance est venue du Staatstheater Kassel pour se pencher sur les difficultés dans l'administration.
Le maire de Darmstadt, Jochen Partsch (Verts), président du Comité administratif, s'est dit confiant dans l'ajustement des processus et des structures.

Succès du jeune Mozart

par click here

La vente aux enchères hier chez Christie's du portrait du jeune Mozart (dû probablement au peintre Giambettino Ciganroli) a atteint le montant de 4.031.500 euros.
L'estimation initiale le situait entre 800 000 et 1,2 million d'euros.

Trois femmes pour un orchestre

par click here

S'il est un orchestre qui ne peut pas être accusé de machisme, c'est bien l'Orchestra della Toscana (Florence).
Trois femmes en tiennent les rênes : Eva Ollikainen (37 ans),  directrice musicale, Béatrice Venezi (29 ans) et Nil Venditti (24 ans), principales cheffes invitées.

Olli Mustonen, Prix Hindemith

par click here

Le pianiste et compositeur finlandais Olli Mustonen (°1967) reçoit le Prix Paul Hindemith 2019, un prix décerné tous les deux ans à Hanau, la ville natale de Hindemith et doté de 10.000 euros.
Dans son discours, Franz Xaver Ohnesorg a évoqué un des compositeurs les plus intéressants actuellement, un homme qui a consacré sa vie à la musique et créé des œuvres qui captivent intuitivement l'auditeur.