Le Journal

Concours Carl Nielsen 2019

par https://sberrandgirl.com/free-dating-site-in-seychelles/

Le Concours international Carl Nielsen 2019 a publié les noms des 24 violonistes (15 femmes et 9 hommes) qui présenteront l'épreuve finale.
Avec chacun 6 représentants, le Japon et la Corée du Sud occupent ensemble la moitié  des places.
Il s'agit de

- Yurina Arai (24 ans, Japon) 

- Ava Bahari (22 ans, Suède)
- Elina Buksha (28 ans, Lettonie) 
- Jiwon Choi (20 ans, Corée du Sud) 
- Wonbeen Chung (21 ans, Corée du Sud) 
- Johan Dalene (18 ans, Suède) 
- Anna Agafia Egholm (22 ans, Danemark) 
- Kornelia Figielska (22 ans, Pologne) 
- Michael Germer (16 ans, Pologne)
- Ariel Horowitz (22 ans, Etats-Unis) 
- Marie-Astrid Hulot (21 ans, France) 
- Hayato Ishibashi (27 ans, États-Unis) 
- Karen Kido (24 ans, Japon) 
- Paul Kropfitsch (18 ans, Autriche) 
- Heemyeong Lee (26 ans, Corée du Sud) 
- Kunwha Lee ( 25 ans, Corée du Sud) 
- Hina Maeda (16 ans, Japon) 
- Seina Matsuoka (25 ans, Japon) 
- Michiru Matsuyama (27 ans, Japon) 
- Kyumin Park (22 ans, Corée du Sud) 
- Sueye Park (18 ans, Corée du Sud) 
- Dmitry Smirnov (24 ans, Russie)
- Belle Ting (18 ans, Canada) 
- Arata Yumi (26 ans, Japon)

La Salle modulable de l'Opéra Bastille

par https://sberrandgirl.com/free-dating-site-in-seychelles/

L’Opéra National de Paris annonce sur son site que l’architecte qui parachèvera l’Opéra Bastille a été désigné : il s'agit du cabinet danois Henning Larsen Architects, accompagné de Reichen et Robert & Associés (architectes), CET Ingénierie (bureau d’études), Peutz & Associés (acousticien) et dUCKS scéno (scénographe).

Henning Larsen Architects a déjà  réalisé l’Opéra de Copenhague (Danemark) et la salle de concert de Reykjavik (Islande).

Le communiqué rappelle que l’aménagement de la Salle modulable et la construction de nouveaux ateliers doivent permettre le regroupement sur le site de Bastille des activités assurées jusqu'ici aux Ateliers Berthier (que l’Opéra quittera en 2020) et la réorganisation, pour une meilleure efficacité, du travail de certains services aujourd’hui distribués entre Garnier et Bastille.

La Salle modulable faisait partie du projet initial. Les musiciens (orchestre, chœurs et ballet) y proposeront des formes de spectacles plus légères à des prix accessibles. L’Académie de l’Opéra y mènera ses activités et ses spectacles jeune public. Et elle accueillera les répétitions lyriques et chorégraphiques à la place des ateliers Berthier.
Dans le même communiqué, l'Opéra de Paris précise encore que du point de vue économique, le projet permettra de générer des ressources propres pour l’établissement, avec des espaces dédiés à l’événementiel et la création d’un nouveau restaurant rue de Lyon.
Le budget total (aménagement de la Salle modulable, équipements techniques, ateliers, déplacement de la salle actuelle de répétition de l’orchestre…) est annoncé à hauteur de 59 M€, financés par une subvention d’investissement de l’État en complément du mécénat (4 M€ minimum).
Les travaux devraient débuteren 2020, la continuité des activités de l’Opéra sera garantie durant toute la durée du chantier, et l’inauguration est prévue pour le premier semestre 2023.

Petit rappel
L’objectif assigné par le Président François Mitterrand aux 757 architectes qui ont participé au concours international en vue de sa construction était de construire un opéra moderne et populaire, radicalement à l’opposé de l’opéra Garnier édifié à l’origine pour la bourgeoisie du Second Empire. C'est l’architecte uruguyao-canadien Carlos Ott qui remporta le concours.
Inauguré le 13 juillet 1989, l'Opéra Bastille revendique, avec ses 2745 places, le statut de plus grande salle d’opéra d’Europe. Outre le plafond de 700 m2 de verre qui éclaire la salle d’une lumière très blanche, rappelons les 750 m2  de la scène doublée d’une arrière-scène de même dimension, les deux scènes latérales de 500 m2 chacune, la salle de répétition de 2 500 m2  et les 22 rideaux métalliques coupe-feu (8 tonnes chacun), barrages acoustiques permettant de répéter plusieurs spectacles en même temps.

Das Lied, le palmarès

par https://sberrandgirl.com/free-dating-site-in-seychelles/

La deuxième édition à Heidelberg (*) du Concours international de chant Das Lied initié par Thomas Quasthoff a été remporté par la soprano allemande Nikola Hillebrand (26 ans).
Le 2e Prix est partagé entre la mezzo-soprano chinoise Yajie Zhang (25 ans) et le baryton allemand Konstantin Krimmel (26 ans).
Le 3e Prix va au baryton Michael Rakotoarivony (Madagascar, 25 ans).
Et c'est le pianiste Matthew Fletcher (Grande-Bretagne, 29 ans) qui emporte le prix du meilleur pianiste du concours.

Nikola Hillebrand a grandi à Munich et elle est membre de l'ensemble du Théâtre national de Mannheim depuis 2016. Elle y a été Gilda (Rigoletto), la Reine de la Nuit (Die Zauberflöte), Sophie (Der Rosenkavalier) et Poppea (L'Incoronazione di Poppea).
Invitée à l'Opéra National de Bavière, elle y a fait ses débuts en Azema (Semiramide) et, à Glyndebourne, en Blonde et Barbarina. On l'a retrouvée en Blonde sous la direction de Jérémie Rohrer au Musikfest Bremen et avec René Jacobs à la Mozartwoche Salzburg.

(*) Le concours s'est déroulé à Berlin jusqu'en 2015.

Concours International de Cheffes d’Orchestre à Paris

par https://sberrandgirl.com/free-dating-site-in-seychelles/

La Philharmonie de Paris et le Paris Mozart Orchestra organisent la première édition du Concours International de Cheffes d’Orchestre qui se tiendra à la Philharmonie de Paris du lundi 16 au jeudi 19 mars 2020.
Objectifs : donner aux talents féminins la visibilité qu’ils méritent, encourager les vocations et inciter les programmateurs à prendre en compte la diversité de nos sociétés.
Destiné aux cheffes d’orchestre professionnelles de moins de 40 ans, le concours réunira 12 candidates sélectionnées dans le monde entier.
La dotation du concours comprendra plusieurs prix, des engagements professionnels et un accompagnement de carrière.
Pour mettre en valeur la variété des propositions artistiques des candidates, le répertoire proposé pour chacune des épreuves associera des œuvres phares des 19e-20e siècles à une création contemporaine

Le concours sera codirigé par Claire Gibault, directrice artistique et musicale du Paris Mozart Orchestra, et Laurent Bayle, directeur général de la Philharmonie de Paris. Deborah Borda, directrice générale du New York Philharmonic, présidera un jury international et paritaire : trois cheffes et trois chefs d’orchestre.

Et on sait déjà que les premières épreuves se déroulent les 16 et 17 mars à 19h et le 18 mars à 14h30 et à 19h, au Studio de la Philharmonie (entrée libre).

David Afkham à Madrid

par https://sberrandgirl.com/free-dating-site-in-seychelles/

Le jeune chef allemand David Afkham (Fribourg, 1983) sera le chef titulaire de l'Orchestre National d'Espagne (ONE) et directeur artistique de l'Orchestre et du Chœur (OCNE) à partir du 1er septembre. Le contrat est court pour une durée de deux ans, renouvelable pour une troisième année.
Depuis la saison 15-16, il est déjà le chef principal de l'ONE. Au-delà des questions musicales, l'un des premiers défis à relever sera d'élaborer, avec le futur directeur technique (la procédure de sélection est lancée), un nouveau règlement "à convenir avec les musiciens".

L'année Clara Schumann commence bien

par https://sberrandgirl.com/free-dating-site-in-seychelles/

Deux lettres de Clara Schumann ont probablement été découvertes à Stromberg (Rhénanie Palatinat). C'est Marianne Wilbert, la directrice du musée local d'histoire, qui les a reçues d'une famille qui se séparait de vieux papiers.
Ecrites le 4 mai 1883 et le 26 décembre 1887, les deux lettres sont adressées au père d'une de ses élèves de piano qu'elle informe que sa fille avait "très bien joué", puis à qui elle demande un report de l'examen de piano.
Marianne Wilbert a rapidement identifié la signature. Reste maintenant à authentifier les documents.

 

Hans Abrahamsen à l'honneur

par https://sberrandgirl.com/free-dating-site-in-seychelles/

Le compositeur danois Hans Abrahamsen s'est vu attribuer le Léonie Sonning Music Award 2019, un prix de 100 000 euros décerné tous les ans depuis 1965 par la Léonie Sonning Music Foundation de Copenhague à un acteur de la musique classique -compositeur, chef d'orchestre, instrumentiste ou artiste lyrique- qui exerce une influence déterminante dans son domaine précis.
Créé officiellement en 1965 par Léonie Sonning, la veuve de l'éditeur danois Carl Johan Sonning, il avait déjà été attribué en 1959 à Igor Stravinski.
Parmi ceux qui lui ont succédé, on retrouve Léonard Berstein (1965), Benjamen Britten (1968), Dietrich Fischer-Dieskau (1975), Pierre Boulez (1985), Sofia Goubaïdoulina (1999), Alfred Brendel (2002), Arvo Pärt (2008) ou Mariss Jansons (2018).

Né à Copenhague en , Hans Abrahamsen a d'abord joué du cor d'harmonie à l'école puis il étudié la théorie de la musique à l'Académie royale danoise de musique avec, entre autres, Per Nørgård et Pelle Gudmundsen-Holmgreen pour la composition et dont l'inspiration s'est ressentie jusqu'à ce qu'il se rapproche de György Ligeti dans les années '80.
Les premières œuvres d'Abrahamse s'inscrivaient dans la ligne de la Neue Einfachheit (Nouvelle Simplicité) apparue dans les années '60 en réaction à l'aride complexité de l'avant-garde de l'Europe centrale et de l'École de Darmstadt.
Puis il se rapproche d'un certain romantisme avant une décennie de silence dont il sortira avec un style résolument personnel alliant rigueur moderniste et économie de moyens.
Ses œuvres désormais notables sont un concerto pour piano écrit pour sa femme Anne-Marie Abildskov, et la pièce de musique de chambre Schnee.

 

La RAI fait le ménage

par https://sberrandgirl.com/free-dating-site-in-seychelles/

Le 1er janvier 2019, la radio publique italienne Radio 1 Rai a décidé que Fratelli d'Italia, l'hymne national diffusé en ouverture et fermeture des programmes, ne le sera plus dans la version de l'Orchestre philharmonique de Berlin et Claudio Abbado. Elle est remplacée par celle de l'Orchestre Symphonique de la Rai (Turin) dirigée par Fabio Luisi et enregistrée le 16 décembre 2018.

 

K.-H. Steffens à Prague

par https://sberrandgirl.com/free-dating-site-in-seychelles/

Karl-Heinz Steffens a été nommé directeur musical de l'Opéra national de Prague.
Il prendra ses fonctions en août 2019.

Karl-Heinz Steffens, chef d'orchestre et clarinettiste, est né à Trèves en  Il a étudié la clarinette avec Ulf Rodenhäuser à Stuttgart et a fait ses armes à l'Opéra de Cassel, à celui de Franckfort, à l'orchestre de la radio bavaroise et à la Philharmonie de Berlin. Professeur d'instrument à l'école Hanns Eisler de Berlin de 2001 à 2008, il décide de se consacrer entièrement à la direction et il est nommé à Halle (2007-13) puis àla Deutsche Staatsphilharmonie Rheinland-Pfalz à Ludwigshafen où il glâne de nombreuses récompenses. Comme chef invité, il a travaillé avec l'Orchestre symphonique de la radio Bavaroise, le Philharmonique de Berlin, le Philharmonique de Munich, le Philharmonia, le Philharmonique de Stockholm, le Symphonique de Vienne, l'Orchestre de la Tonhalle de Zurich, l'Orchestre symphonique de Birmingham, le Symphonique de Bournemouth, et l'Orchestre de Hallé au Royaume-Uni, les orchestres de la Radio de Berlin, Cologne, Francfort, Hambourg, Hanovre, Leipzig et Stuttgart. Puis il fait ses débuts à Turin et Lisbonne et avec l'orchestre du Maggio Musicale de Florence, est réinvité par l'Orchestre philharmonique de Radio France, celui de Monte-Carlo, de la Radio de Berlin et les orchestres philharmoniques de Dresde, Helsinki et des Pays-Bas. Il dirige le Philharmonia de Londres pour un cycle des Symphonies de Brahms avec le Requiem allemand.

Prix européen de la musique sacrée

par https://sberrandgirl.com/free-dating-site-in-seychelles/

Le compositeur britannique John Rutter vient de se voir attribuer le 21e Prix européen de musique sacrée en reconnaissance de ses grands services à la musique sacrée.
John Rutter est actuellement un des représentants les plus importants et les plus populaires populaires du genre. Parmi ses plus grands "succès", citons le Gloria, le Requiem, le Magnificat, la Messe des enfants ainsi que la musique chorale sacrée qui prend régulièrement place lors d'occasions spéciales pour la famille royale britannique.
Le Festival Européen de Musique Religieuse Schwäbisch Gmünd -qui décerne le prix- organise cet été une "Journée du Chant" avec John Rutter (18 juillet).

Le Prix européen de la musique sacrée est doté de 5 000 euros. Depuis 1999, il honore des interprètes et compositeurs de haut rang pour leurs œuvres pionnières dans le domaine de la musique sacrée. Parmi les lauréats précédents figurent les compositeurs Petr Eben, Sofia Gubaidulina, Klaus Huber, Arvo Pärt, Younghi Pagh-Paan, Krzysztof Penderecki, Wolfgang Rihm, Dieter Schnebel, Sir John Tavener et Hans Zender. Les autres sont Frieder Bernius, Marcus Creed, Eric Eric Ericson, Hans-Christoph Rademann, Helmuth Rilling, l'organiste Daniel Roth, le chambriste Peter Schreier, le musicologue, chef et compositeur Clytus Gottwald, Godehard Joppich, musicologue grégorien et le Thomanerchor Leipzig.