Le Journal

Andris Poga à Stavanger

par https://sberrandgirl.com/free-dating-site-in-seychelles/

Andris Poga, actuellement à la tête de l'Orchestre Symphonique National de Lettonie, devient le nouveau chef principal de Stavanger (Norvège). A 38 ans, il succède à Christian Vasquez qui a occupé ce poste pendant six ans.

Diplômé de l’Académie de musique Jazeps Vitol (Lettonie) en direction d’orchestre et de l’Université de Lettonie en philosophie, Andris Poga a aussi travaillé la direction avec Uros Lajovic à l’Université de musique et des arts du spectacle de Vienne et il a participé aux master classes de Mariss Jansons, Seiji Ozawa et Leif Segerstam.
En 2007, il a remporté le Latvian Great Music Award et travaille alors en étroite collaboration avec les orchestres de son pays et avec l’Opéra National de Lettonie.

En 2010, il remportait le 1er Prix du Concours International de chefs d’orchestre Evgeny Svetlanov, qui le propulsa sur la scène internationale : chef assistant de Paavo Järvi à l’Orchestre de Paris pour trois ans (2011) puis chef assistant de l’Orchestre Symphonique de Boston (2012) avec lequel il participe au Festival de Tanglewood.
En 2013, il remplace au pied levé, George Prêtre et Mikko Franck avec l’Orchestre de Paris, puis, en 2014, Lorin Maazel et Valery Gergiev avec l’Orchestre Philharmonique de Munich lors d’une tournée en Asie. Fort de ce succès, il est réinvité par chacun des orchestres.
C'est en 2013 que lui a été confiée la direction de l’Orchestre Symphonique National de Lettonie.
Il a aussi dirigé les orchestres philharmoniques de Saint-Pétersbourg, de Dresde, Munich, Oslo et de Slovaquie ; les orchestres symphoniques de Berlin, Lucerne, Sydney, Shanghai, Hiroshima, National du Danemark, de la NHK de Tokyo, de la Radio de Francfort et de la Radio SWR de Stuttgart; l’Orchestre de Paris, l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, l’Orchestre du Capitole de Toulouse, l’Orchestre National de France, l’Orchestre de Chambre de Lausanne, le New Japan Philharmonic Orchestra, l’Orchestre National de Lyon, le NDR de Hambourg, le WDR de Cologne, l’Orchestre de la Tonhalle de Zurich, le Wiener Symphoniker ou encore l’Orchestre de l’Académie Nationale Santa Cecilia.
En octobre 2018, il fait une importante tournée en Allemagne, en France et en Suisse avec l’Orchestre Symphonique National de Lettonie dans le cadre du centenaire de l’État de Lettonie.

 

Beczala à son tour

par https://sberrandgirl.com/free-dating-site-in-seychelles/

Le ténor polonais Piotr Beczała est à son tour nommé Kammersänger autrichien.
Il recevra officiellement le titre le 23 juin, à l'issue de la représentation de Tosca à l'Opéra de Vienne, où il incarne Cavaradossi.

Beczała a fait ses débuts à l'Opéra de Vienne en 1996 dans le cadre d'un concert commémoratif Gustav Mahler. Depuis, il y a joué 13 rôles en 65 représentations dont  Tamino (La Flûte enchantée), Belmonte (L'enlèvement au sérail), Alfredo (La Traviata), Don José (Carmen) et Rodolfo (La Bohème).

A.-S. Mutter honorée à Stockholm

par https://sberrandgirl.com/free-dating-site-in-seychelles/

A Stockholm, le Roi Carl XVI Gustav a remis le Prix suédois de musique polaire 2019 à la violoniste Anne-Sophie Mutter et au projet Playing for Change qui rapproche la musique des enfants défavorisés du monde entier.
Considéré comme l'un des plus importants prix internationaux de musique, d'une valeur d'un million de couronnes suédoises (environ 100 000 euros), le Prix est décerné depuis 1992 à des interprètes ou ensembles de musique classique et pop.
Dans la catégorie classique, il y eut ainsi Dietrich Fischer-Dieskau, le Quatuor Kronos, Valery Gergiev, Yo-Yo Ma ou Renée Fleming.

Eva Ollikainen en Islande

par https://sberrandgirl.com/free-dating-site-in-seychelles/

La cheffe finlandaise Eva Ollikainen (°1982) vient d'être nommée directrice artistique et musicale de l’Orchestre Symphonique d’Islande à partir de la saison 2020-21, succédant ainsi à Yan Pascal Tortelier dont le contrat arrive à échéance. 

Enfant, Eva Ollikainen a approché le piano, le violon et le cor français. De 1994 à 2002, elle est à l'Académie Sibelius où elle sera diplômée en piano. Pour la direction d'orchestre, on la retrouve -sans surprise !- auprès de Jorma Panula et Leif Segerstam.
En 2003, elle remporte le 2e Concours de chefs Jorma Panula et depuis, elle a dirigé la plupart des orchestres finlandais et suédois : Royal Stockholm Philharmonic Orchestra, Swedish Radio Symphony Orchestra, Finnish National Opera,...
En juin 2017, le Nordic Chamber Orchestra annonçait sa nomination d'Ollikainen au poste de chef principal pour trois saisons. 

Eva Ollikainen est aussi membre de l'Ensemble contemporain finlandais Uusinta et elle a créé plusieurs œuvres de compositeurs finlandais.

Bernard Haitink pose sa baguette

par https://sberrandgirl.com/free-dating-site-in-seychelles/

Il avait annoncé un congé sabbatique mais il en a dit davantage dans une interview au Volkskrant : Bernard Haitink dirigera pour la dernière fois à Amsterdam ce samedi et à Lucerne en septembre.
J'ai 90 ans. Quand je dis que je prends un congé sabbatique, c'est parce que je ne veux pas dire "Je m'arrête". Je ne suis pas amateur des adieux officiels mais la réalité, c'est que je ne dirigerai plus.

Il ne cache pas que sa chute après un concert l'année dernier est intervenue dans sa décision : il ne voulait pas que le public en arrive à penser qu'il ne devrait plus diriger.
Mais il ne ferme pas la porte : en cas d'"urgence", si le programme, la durée des répétitions et la distance lui conviennent...

Pendant près de 30 ans Bernard Haitink a été chef principal du Royal Concertgebouw Orchestra. Il l'a été aussi au Glyndebourne Opera Festival. Il a occupé le poste de chef principal du London Philharmonic Orchestra, de la Staatskapelle Dresden et du Chicago Symphony Orchestra.
Il est membre honoraire du Berliner Philharmoniker et de l'Orchestre de Chambre d'Europe et il le sera de l'Orchestre Philharmonique de Vienne cet été.
Il a dirigé les plus grands orchestres du monde.

 

 

Prix Théodore Gouvy 2019

par https://sberrandgirl.com/free-dating-site-in-seychelles/

Le Prix Théodore-Gouvy 2019 va à la compositrice chinoise Yang Song (°1985) pour son œuvre orchestrale Déjà-vu créée dans le cadre du "Saarbrücker Komponistenwerkstatt 2019". Elle y peint cette sensation particulière de reconnaître, dans une situation actuelle, quelque chose de "déjà vécu". Ma pièce, dit-elle, décrit ce processus psychologique et le paysage de l'"illusion". On y retrouve son talent à marier sa culture musicale personnelle  à celles d'autres horizons.

Yang Song est née en Mongolie. Elle a étudié la composition au Conservatoire Central de Musique avec Guoping Jia. Depuis 2017, elle travaille à Fribourg avec Johannes Schöllhorn. Yang Song a reçu une bourse du China Scholarship Council en 2015 et une bourse du DAAD en 2018. Plusieurs commandes ont suivi, la dernière en date étant la création d'une de ses œuvres par le Quatuor Arditti en Corée du Sud.

Hommage au compositeur franco-allemand Théodore Gouvy qui a vécu dans la région frontalière Sarre-Lorraine au 19e siècle et connu un grand succès dans les centres musicaux de Paris et de Leipzig, ce Prix de composition décerné par l'Eurodistrict SaarMoselle en est à sa quatrième édition.  C'est donc à Yang Song que revient la commande d'une œuvre orchestrale dotée de 5 000 euros, qui sera créée par la Deutsche Radio Philharmonie en mai 2020.

Honneur à Herbert Blomstedt

par https://sberrandgirl.com/free-dating-site-in-seychelles/

Le chef suédo-américain Herbert Blomstedt (91 ans) a été fait Membre Honoraire de la Philharmonie de Vienne.
Blomstedt a dirigé la Philharmonie de Vienne pour la première fois en 2011. A partir de là, un partenariat artistique étroit s'est développé et Blomstedt dirige régulièrement des concerts d'abonnement, des concerts au Festival de Salzbourg et des concerts en Europe.

Décès d'Ib Norholm

par https://sberrandgirl.com/free-dating-site-in-seychelles/

Le compositeur danois Ib Norholm est décédé à l'âge de 88 ans.

Né le 24 janvier 1931 à Søborg, fils du dessinateur et peintre Knud Nørholm, Ib Norholm a commencé très tôt le piano et l'orgue et, à 18 ans, il débutais comme compositeur avec l'opéra de chambre Sneglen og rosenhækken d'après Hans Christian Andersen.
De 1950 à 1956, il étudie la théorie musicale, la composition, l'histoire de la musique, l'orgue et la direction chorale au Det Kongelige Danske Music Conservatory de Copenhague avec Vagn Holmboe, Finn Høffding et Niels Viggo Bentzon.

En 1963, il enseigne la théorie musicale au Conservatoire de musique Det Fynske d'Odense puis au Conservatoire royal de musique du Danemark à Copenhague où les cours de composition lui reviendront aussi. De 1973 à 1978, il a dirigé le Comité danois de la Société internationale pour les musiques nouvelles et a été membre du conseil d'administration de l'Association des compositeurs danois.

Ses œuvres s'inscrivent dans la tradition de Carl Nielsen et Vagn Holmboe. Sous l'influence de Stockhausen, Kagels, Boulez et Ligetis, il se tourne dans les années 1960 vers l'avant-garde : musique sérielle et aléatoire, notation graphique,...  tel son Trio pour piano opus 22 considéré comme la première oeuvre sérielle danoise. Plus tard, il reviendra à un langage plus tonal. Il laisse 13 symphonies, concertos instrumentaux, opéras, musique de chambre, œuvres chorales et chansons.
En 1964, il avait reçu le Prix de composition de la Fondation Gaudeamus.

11 juin, jour de Premières

par https://sberrandgirl.com/free-dating-site-in-seychelles/

C'est un 11 juin qu'eurent lieu les Premières de

- Libussa de Bedrich Smetana (Prague, 1881)
- Fragments de Wozzeck op. 7 pour soprano et orchestre d'Alban Berg (Frankfort, 1924)
Divertimento Sz 113 BB 118 pour cordes de Béla Bartók (Bâle, 1940), par l'Orchestre de Chambre de Bâle dirigé par Paul Sacher, son dédicataire.
- Le Songe d'une Nuit d'été op. 64 de Benjamen Britten (Aldeburgh, 1960)

Teodor Currentzis quitte Perm

par https://sberrandgirl.com/free-dating-site-in-seychelles/

Les agences de presse russes annoncent que Teodor Currentzis va quitter le Théâtre d'Opéra et de Ballet de Perm dont il était directeur artistique depuis 2011 et qu'il a  communiqué sa décision le 6 juin.
Ses relations avec la direction du théâtre s'étaient tendues ces derniers moiscar il lui était reproché de consacrer trop de temps à des concerts à l'étranger et des projets personnels, au détriment du théâtre, provoàquant la désaffection du public local.
En février 2017 déjà, des rumeurs de départ avaient circulé mais sans suite.

Sans commmentaire sur son avenir, Teodor Currentzis se prépare à entamer dans les prochains jours une tournée en Allemagne : la Septième de Chostakovitch à la tête du SWR Symphony Orchestra dont il est le premier chef invité.