Olivier Messiaen, 30 ans

par

Olivier Messiaen est né le  à Avignon et il est décédé le  à Clichy (Hauts-de-Seine).

Bref rappel pour les plus jeunes.
Olivier Messiaen est l'un des principaux compositeurs modernes français. Dans ses œuvres, il a intégré les inspirations les plus diverses : grégorien, rythmique grecque et indienne, ragas hindous, orchestre de gamelan, impressionnisme, musique russe, technique des quarts de ton et chants d'oiseaux.
À l'âge de onze ans, il entre au Conservatoire de Paris où il étudie avec Paul Dukas et Marcel Dupré. En 1931, il devint organiste à l'église de la Trinité à Paris. Il occupa ce poste pendant plus de 40 ans. La majeure partie de sa musique d'orgue a été créée pour cet instrument.
Avec Baudrier, Jolivet et Lesur, il forma en 1936 le groupe "Jeune France" qui cherchait de nouveaux contenus et de nouvelles valeurs dans la musique. Messiaen les trouva dans des approches à la fois mystiques et catholiques mais aussi naturalistes, allant de la révélation religieuse à l'étude permanente des chants d'oiseaux, et traitant des impressions musicales et extra-musicales. Tout au long de sa vie, le chant des oiseaux est un thème central chez Messiaen. Après le Rêve des oiseaux (1952), il énumère une cinquantaine d'oiseaux dans Oiseaux Exotiques (1956, pour piano et petit orchestre), dédié à sa femme, la pianiste Yvonne Loriod, et établit un Catalogue d'oiseaux en 1958.
En revanche, la Turangalîla-Symphonie (1948) intègre des rythmes de poésie grecque, de dragas hindous et d'orchestres de gamelan. L'œuvre a été créée au Festival d'Aix-en-Provence en 1950 et a été jouée plus de 100 fois au cours des 25 premières années de sa création.
Sa pièce pour piano Mode de valeurs et d'intensité a été identifiée comme la première composition sérielle en 1951.
Son œuvre originale et variée comprend des œuvres orchestrales, des œuvres chorales, de la musique de chambre, des œuvres pour orgue (Livre d'orgue, 1964) et des chants.

Les commentaires sont clos.