Mots-clé : Placido Domingo

Pavé d‘Histoire à la Viennoise 

par

150 years Wiener Staatsoper. The Anniversary Edition. Wozzeck-Fidelio-Elektra-Le Nozze di Figaro-Il Viaggo a Reims-Tristan und Isolde-Eugene Onegin-Ariadne auf Naxos-Un Ballo in Maschera-Legendary Voices of the Wiener Staatsoper. 1955-2016-Livret en anglais et allemand. 22 CD Orfeo C 980120.

 Domingo dans son jardin...espagnol à Orange

par https://cupid-dating.net/dating-losers-quotes/

« Nuit espagnole / Plácido Domingo » c’est ce que nous pouvions lire sur la couverture du programme de ce nouveau concert thématique des Chorégies d’Orange. La couleur était annoncée d’entrée ! Le public très nombreux ce samedi venait pour voir la légende vivante madrilène. Star parmi les stars, Domingo bénéficie d’une aura qui ne faiblit pas auprès des spectateurs du Théâtre antique. On peut même parler d’amour, il en a été d’ailleurs beaucoup question durant cette soirée.

Nous avons eu la chance d’assister à de nombreux concerts avec à l’affiche d’autres grands noms de la scène lyrique mais nous avions rarement pu constater une telle ferveur autour d’un seul protagoniste. Il est vrai que Domingo est un artiste hors norme qui transcende les générations et les publics. Un monstre sacré qui sait y faire avec ses aficionados ! Tantôt complice avec le public, tantôt chauffeur de salle et enfin maître de cérémonie, c’était vraiment sa nuit.

Le Festival Castel de Peralada, un festival à découvrir

par

Dans la province de Girona (Catalogne), non loin de la ville de Figueras, se trouve le domaine de Peralada, un château du 14e siècle entouré d’un magnifique jardin où chaque été est organisé un festival est organisé qui propose principalement des concerts de musique classique, de l’opéra et de la danse mais qui offre aussi une place à d’autres genres musicaux comme le jazz et la musique pop. Le festival a été fondé en 1987 sur l’initiative de Carmen Mateu, grande mélomane inspirée, entre autres, par Montserrat Caballé qui rêvait d’un rendez-vous lyrique estival au bord de la Méditerranée. Aujourd’hui le festival en est donc à sa 31e édition et il a, au fil des ans, accueilli de grands artistes tels Montserrat Caballé, Placido Domingo, José Carreras, Teresa Berganza, Juan Diego Florez, Mstislav Rostropovitch, Rudolf Nurejev ou Maurice Béjart. Le vaste auditorium poussé dans le jardin se prête aussi aux grands concerts symphoniques et aux représentations d’opéra (en coproduction avec des théâtres importants). Et le festival est fier de rappeler que la mise en scène de Carmen de Calixto Bieito qui tourne sur les scènes internationales (dont celle l’Opéra de Flandres en 2005) a vécu sa Première à Peralada, voilà plus de 15 ans. Le festival se flatte aussi de donner leur chances à de jeunes talents. Pour les récitals plus intime, le festival peut disposer de l’Eglesia del Carme toute proche, une belle église gothique dotée d’un cloître. Et les avant- et après-concerts sont gourmands aussi : buffets variés de fruits de mer !

Festival de Salzbourg, Monteverdi et Bizet, avec et sans mise en scène

par

Pour la nouvelle production de LIncoronazione di Poppea (Monteverdi), l’intendant du festival de Salzbourg, Markus Hinterhäuser, a pensé à l’artiste flamand Jan Lauwers qui avait déjà été invité au festival avec sa « Needcompany » et avait été «artiste en résidence » au Burgtheater de Vienne pendant plusieurs années. Jan Lauwers n’avait jamais fait de mise en scène d’opéra et la seule œuvre qui l’intéressait, c’était L’incoronazione di Poppea.