A écouter absolument !

par
Vivaldi Podger

Antonio VIVALDI
(1678 – 1741)

Les Quatre Saisons - Il Grosso Mogul - Il Riposo - L’Amaroso
Rachel Podger, violon solo et direction, Brecon Baroque
2018 DDD 75’29 Livret anglais, allemand, français SACD Channel Classica CCS SA 40318

Les voici enfin, ces fameuses saisons dont tout le monde parle, celles de Rachel Podger, dans une nouvelle version, une fois de plus décapante. Au fil des ans, c’est devenu un argument commercial avec, à chaque fois, le même scénario : tel ou tel musicien propose un nouvel enregistrement du tube intemporel de Vivaldi, avec la promesse d’une lecture dite révolutionnaire. Ceci dit, c’est souvent vrai. Je me souviens du choc de la version Harnoncourt, à une époque où le disque de Neville Marriner était considéré comme la version de référence, le nec plus ultra, version devenue depuis longtemps insipide. Puis, il y a eu Trevor Pinnock, Jordi Savall, Fabio Biondi etc … . Cependant, en 2010, l’Akademie für Alte Musik Berlin avec Midori Seiler au violon nous a bluffé, surtout avec le ballet sur DVD. Et voici donc Rachel Podger avec son ensemble Brecon Baroque, une magnifique lecture de ces saisons rabâchées, tout en finesse et dont les sonnets, écrits pourtant après coup par le vénitien, servent de base à une interprétation exacerbant les éléments descriptifs. Mais ce n’est pas pour autant, le danger est écarté, une lecture anecdotique. Tout y est musicalité et poésie, avec une souplesse qui contredit la rigidité de certaines versions « informées ». Rachel Podger est une habituée de Vivaldi. Avec son petit ensemble (huit musiciens en tout et pour tout), on se souvient de sa Stravaganza et de son Estro Armonico. Elle dit avoir attendu le bon moment pour enregistrer ces Quatre saisons qu’elle joue depuis toujours. On dirait donc que ce moment est bel et bien arrivé. Pour continuer sur l’argument commercial, on nous promet une fois de plus d’écouter l’œuvre en la découvrant comme si on ne l’avait jamais entendue. Ce qui est vrai, c’est qu’on ne la que rarement entendue si bien jouée, avec un rendu dont l’évidence est cette fois la marque d’une très grande interprétation, et il en est de même pour les trois concerti qui complètent le disque.
Dominique Lawalrée

Son 10 - Livret 10 - Répertoire 10 - Interprétation 10

Vos commentaires https://memobytdp.com/

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. https://tomakomai-bentoukumiai.com/.