A Genève, un BEGGAR’S OPERA déjanté

par

D’énormes cartons par centaines s’accumulent en fond de scène ; une sonnette d’alarme stridente retentit ; et surgit une dizaine de loubards emmenés par un punk dégingandé à lunettes noires et longue queue de cheval qui se dirige vers une épinette. Peut-on imaginer qu’il s’agit d’un …William Christie aussi insolite que son ensemble Les Arts Florissants aux tenues les plus ‘grunge’ possibles ?

Qui a donc eu l’idée saugrenue de les affubler de la sorte ? C’est Robert Carsen qui, avec la complicité du dramaturge Ian Burton, a revisité The Beggar’s Opera élaboré en 1728 sur un texte de John Gay et des mélodies populaires recueillies par Johann Christoph Pepusch pour constituer un ‘ballad opera’ en trois actes.

En coproduction avec le Théâtre des Bouffes du Nord, qui a présenté le spectacle en avril 2018 et après https://papercoachme.com/, le Grand-Théâtre de Genève l’affiche à l’Opéra des Nations pour cinq représentations. D’un seul tenant sans entracte, l’action vous tient en haleine comme un West Side Story avant la lettre, où l’argent, la drogue et la prostitution règnent en maîtres. Mr Peachum (remarquable Robert Burt) devient proxénète, sa rombière de femme à la voix éraillée (Beverly Klein), la tenancière de bordel. Leur fille Polly a la fraîcheur enfantine de timbre de Kate Batter, Lucy Lockit, sa rivale, l’allure décidée d’Olivia Brereton ; et leur duo d’épouses délaissées se relève du plus haut comique. L’objet de leur amour est le Macheath hâbleur de Benjamin Purkiss, passant de la tendresse fleur bleue à l’arrogance du voyou de grand chemin. Kraig Thornber arbore la sournoiserie de Lockit, le flic corrompu, Lyndsey Gardiner, l’acidité de petite garce de Jenny Driver, Sean Lopeman, la roublardise de Filch, le dealer. Et le reste de la distribution se laisse emporter par une action frénétique bien ficelée qui vous laisse pantois !

Paul-André Demierre


Genève, Opéra des Nations, le 4 octobre 2018

Crédit photographique : Patrick Berger

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.