Andalousie : XXIIIe Concours International de guitare classique Andres Segovia

par
Segovia

Depuis 1985, le concours Andres Segovia (1893-1987), du nom de ce grand guitariste espagnol du 20e siècle, se tient annuellement dans la petite cité balnéaire andalouse de La Herradura. Il a pour but de diffuser l'étude de la guitare classique tout en honorant la mémoire de Segovia, qui s'était établi dans ce village à la fin de sa vie.

L'édition 2018 avait lieu du 23 au 27 janvier. Les oeuvres imposées rendaient un hommage particulier à Mario Castelnuovo-Tedesco (1895-1968), mort il y a juste 50 ans.
Le concours comportait trois épreuves successives : un premier tour éliminatoire constitué d'un répertoire libre de 15 minutes ; le second prévoyait un autre répertoire libre de 20 minutes, ainsi que le Capriccio Diabolico op. 85 (1935) de Castelnuovo-Tedesco. Cette oeuvre avait été écrite en hommage à Paganini qui, rappelons-le, était de son vivant tout aussi célèbre comme guitariste que comme violoniste. Lors de la finale, les quatre candidats retenus devaient présenter le Concerto pour guitare et orchestre nº1 en ré majeur op. 99 du même Castelnuovo-Tedesco. Notons que lors de sa création en 1939, ce concerto avait été dédié à Andres Segovia. De la rencontre entre ces deux musiciens sont d'ailleurs nées de nombreuses oeuvres pour la guitare moderne.
Le premier prix était doté de 10.000 € et d'une guitare du luthier Aarón García Ruiz, les deuxième et troisième prix respectivement de 4.000 € et 2.000 €. Au deuxième prix s'ajoutait aussi une guitare du luthier Stephen Hill. Enfin, différents récitals sont prévus pour les participants classés sur les trois premières marches.
Constitué de six membres, dont d'anciens gagnants du concours, le jury a fort heureusement privilégié la musicalité à la technique en décernant le premier prix au Portugais Joaquim dos Santos (22 ans). Avec une superbe articulation dans les mouvements rapides, un rubato bien à propos et une sonorité chantante dans le lyrisme du second mouvement, ainsi que de belles nuances qui n'entachaient en rien la sonorité de la guitare, il a véritablement soulevé le public de l'auditorium. On mentionnera un coup de coeur particulier en faveur de la jeune Allemande Laura Lootens (18 ans), qui s'est classée troisième. Il est vrai que son jeu manquait encore un peu de maturité mais son articulation sautillante et légère n'a pas laissé le public insensible. C'est immanquablement une artiste à suivre. Elle a d'ailleurs également remporté le Prix des Jeunesses Musicales. Un autre artiste à suivre est le Coréen Deion Cho (25 ans) classé deuxième, dont la facilité technique laisse pantois.
On notera au passage que tous ces candidats ont suivi un parcours musical dans une des prestigieuses universités allemandes...
Claudine Collin, le 29 janvier 2018
Envoyée spéciale à La Herradura

Vos commentaires https://naturevalleygranolabars.org/case-study-price-elasticity-demand/

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. https://sunvalley-idaho.com/.