Chopin et Beethoven dépoussiérés

par read more

Frédéric CHOPIN
(1810-1849)
Préludes op. 28
Ludwig van BEETHOVEN
(1770-1827)
Bagatelles op. 33
Crisitan BUDU (Piano )
DDD-2015-59’46’’- textes de présentation en français, allemand et anglais- Claves 50-1602
C’est un programme contrasté et varié qu’a choisi Cristian Budu pour son premier disque, associant les Préludes op. 28 de Frédéric Chopin et les Sept Bagatelles op. 33 de Ludwig van Beethoven. Tâche complexe pour le récent premier lauréat du concours Clara Haskil, qui explique dans la notice que la principale difficulté à surmonter était l’absence de public, l’unicité du moment. Il a donc choisi d’enregistrer en fin d’après-midi ou le soir, dans l’espoir de faire surgir ces moments de musique intenses. Force est de constater qu’il a réussi, et de belle manière.
Les Préludes Op. 28, inspirés du Clavier bien tempéré de Jean-Sébastien Bach, forment un ensemble de pièces courtes de caractères très différents. Cristian Budu y déploie son sens très personnel de la poésie et de la couleur, modulant les teintes et les ambiances avec un sens très assuré du phrasé, dénué de tout débordement. Il fait siennes toutes les interrogations existentielles qu’il décèle dans la musique de Chopin, mettant sa technique excellente toute entière au service du texte.
Dans les Bagatelles Op. 33, autre ensemble de courtes pièces, le pianiste brésilien s’amuse.
Il y conserve son phrasé clair et sa magnifique palette sonore, dans une atmosphère moins intime et plus pastorale, avec un humour très prononcé. Tout est d’une grande fraîcheur, le piano vibre d’énergie et de bonne humeur, les passages plus sombres ne semblant être qu’une averse passagère dans ces miniatures ahurissantes d’inventivité et de grâce.
Marin Morest, reporter de l’Imep

Les commentaires sont clos.