Le Journal

Deux Coréens ex-aequo au 51e Concours de Chant de Barcelone

par https://www.businessacademy.sn/

Concurs_Viñas_2014_2npremiAnnaPatalong_1rpremiexaequoSeyoungPark+JunghoonKim_3rpremiXimenaAgurtoLa soprano coréenne Seyoung Park (31 ans) et son compatriote, le ténor Junghoon Kim ont remporté en ex-aequo le 51e Concours International de Chant « Francisco Viñas » au Gran Teatre del Liceu de Barcelone engendrant un contrat au Liceu et au Teatro Real de Madrid.
Seyoung Parc a également reçu le prix spécial offert par Montserrat Caballé et Bernabe Marti, décerné pour la meilleure interprétation de Verdi. En outre, elle a reçu un prix spécial composé d'un concert au Festival Castell de Peralada 2014. En décembre dernier, la soprano a obtenu le premier prix ​​du «VIIe Concorso Lirico international Magda Olivero ». A l'été 2013, elle a également remporté le Concours International de Chant « 8e Internationalen Hilde Zadek », un prix spécial couronnant une soprano dramatique de talent. Pour sa part, Junghoon Kim (25 ans) et chante déjà avec succès depuis un certain temps sur les scènes européennes.

Kazushi Ono nommé directeur musical de l'Orchestre Symphonique de Barcelone

par https://www.businessacademy.sn/

OnoLe chef japonais Kazushi Ono va prendre la direction musicale de l' Orquestra Symphonique de Barcelone i Nacional de Catalunya àç partir de septembre 2015, succédant à Pablo González dont le contrat de cinq ans se termine en juillet 2015. Selon le directeur général de l'orchestre, François Bou, la nomination de Ono a été basée sur les critères suivants : «Sa capacité à aider les orchestres à développer et à s'épanouir, sa maturité et son expérience, sa connaissance d'un vaste répertoire, sa stature internationale et son respect et compréhension de la Catalogne".
Pour sa part Kazushi Ono décrit l' Orquestra Symphonique de Barcelone i Nacional de Catalunya Symphonique comme « le miracle de la Méditerranée pour sa musicalité, sa discipline, son son et sa couleur due à la combinaison de différentes nationalités et cultures des musiciens de l'orchestre ». Après son séjour à La Monnaie qui permit de la découvrir grâce au choix de Bernard Foccroulle, le chef est actuellement chef d'orchestre principal de l' Opéra National de Lyon ; il a aussi été nommé directeur musical désigné de l'Orchestre Métropolitain de Tokyo, avec effet à partir d'avril 2015.

Une première « Tweetfonie » au Festival Kurt Weill de Dessau

par https://www.businessacademy.sn/

Le Festival Kurt-Weill de Dessau en Allemagne invite les utilisateurs de Twitter à composer des morceaux qui seront ensuite arrangés pour grand orchestre symphonique. Chaque air ou bout de mélodie ne devra pas dépasser 140 caractères -les notes s'écrivant selon l'usage anglais et allemand, A, B, C,.... Cette première « tweetfonie » sera créée le 3 mars par l'Orchestre Philharmonique de Dessau sous la direction du chef néerlandais Antony Hermus. Les twitteurs-compositeurs pourront soumettre leurs mélodies par le biais d'un site web spécialisé (http://www.tweetfonie.de) spécialement créé pour l'occasion et qui sera fonctionnel le 28 février. "Les tweets les plus originaux seront ensuite arrangés pour un orchestre par des professionnels installés devant leur ordinateur dans le monde entier", ont indiqué les organisateurs du festival dans un communiqué. « Les nouvelles oeuvres créées seront renvoyées à Dessau par le net, imprimées et placées devant le pupitre du chef d'orchestre », ont-ils ajouté. Le spectacle sera également retransmis sur internet. Le Festival Kurt-Weill, dédié au compositeur juif allemand du même nom, né à Dessau en 1900 et mort en exil aux Etats-Unis en 1950, a lieu du 22 février au 9 mars avec plus de 50 concerts, des films, expositions, lectures. L'an passé, il avait accueilli quelque 16.000 visiteurs.

Les 75 ans du compositeur arménien Tigran Mansurian

par https://www.businessacademy.sn/

MansurianLe 27 janvier, le compositeur arménien Tigran Masurian fêtera ses 75 ans. A cette occasion, la violoniste Patricia Kopatchinskaja créera son concerto pour violon (« Four serious songs ») et la Romance pour violon et orchestre qui lui sont dédiés. Le programme tournera ensuite en Italie avec l'Orchestre de Toscane (Florence, en février) ; en Suisse  avec la Camerata de Berne (Berne, en mars), en Grande-Bretagne avec le Britten Sinfonietta (Cambridge, Norwich et Londres), aux Etats-Unis avec le St. Paul Chamber Orchestra (Minnesota en novembre).

Décès du pianiste Gérard Frémy, grand spécialiste de John Cage

par https://www.businessacademy.sn/

fremyOn nous fait part du décès du pianiste Gérard Frémy le 19 janvier. Né en 1935, il a étudié avec Yves Nat au Conservatoire National Supérieur de Paris où il obtint un premier prix à 16 ans, puis une bourse pour aller étudier au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou où il eut pour maître le "grand" Heinrich Neuhaus. Son répertoire, très étendu, allait de Bach à John Cage. Passionné de création contemporaine, il fut soliste des ensembles Ars Nova, Musique Vivante et joua avec le groupe Stockhausen d’Osaka. Il se fait connaître comme un éminent spécialiste de John Cage dont il est considéré comme l’un des meilleurs héritiers. Il a créé des œuvres de Luc Ferrari et de Stockhausen notamment et a enseigné longtemps au CNSM de Paris où il eut entre autres comme élèves Cédric Tiberghien, Jérôme Ducros et Nicolas Stavy.

L'art et la manière !

par

Deux hommes sont entrés dans la boutique d'un luthier à La Haye aujourd'hui et lui ont proposé un violon. Le luthier a appelé la police qui les a arrêtés avec un Landolfi de 1731 volé la semaine dernière à Abcoude. La valeur de l'instrument s’élève à plusieurs centaines de milliers de dollars. Deux hommes sont détenus pour interrogatoire.

La collection de Gustav Leonhardt chez Sotheby

par

LeonhardtSotheby Londres mettra en vente le 29 avril prochain la légendaire collection que Gustav Leonhardt (1928-2012) avait réunie en sa Maison Bartolotti, une magnifique résidence le long du Herengracht à Amsterdam où il accueillait étudiants et visiteurs avec sa légendaire et courtoise gravité. Une oasis de tranquillité au milieu de la ville ouvrant sur un jardin à la française et où se côtoient beaux meubles et œuvres d'art. Chaque pièce de la collection semblait avoir été de tout temps destinée à cette maison du 17e siècle conçue par Hendrick de Keyser et ornée plus tard de peintures du 18e siècle, de sculptures, stucs et boiseries. Ce merveilleux ensemble de meubles, d’argenteries, de céramiques, de sculpture et de livres avait pour but de recréer un cadre 18e siècle, toile de fond idéale pour la musique de Leonhardt : «un son simple, une ligne propre et ornementation minimale" . Une inspiration qui se reflétait aussi dans son enseignement : il exhortait ses élèves à penser à une peinture ou une œuvre sculptée pour nourrir leur interprétation. Pour Mario Tavella (vice-président de Sotheby Europe), "Peu de maisons évoquent de façon plus vivante la beauté authentique du 17e néerlandais et du 18e siècles. On imagine sans difficulté la forte impression sur les étudiants entrant dans cette demeure et invités à jouer de la musique devant le Maître au cœur de son extraordinaire collection".

 

Tugan Sokhiev nommé au Bolshoï

par https://www.businessacademy.sn/

300x226_arton78010Actuellement, et depuis 2008, à la tête de l’Orchestre du Capitole de Toulouse et directeur musical du Deutsches Symphonie-Orchester de Berlin depuis septembre 2012, Tugan Sokhiev, 36 ans, a été choisi pour succéder à Vassily Sinaisky qui avait démissionné en décembre suite aux scandales successifs qui entâchaient la vénérable maison moscovite. "Je vous présente Tugan Sokhiev, l’un des jeunes chefs d’orchestre les plus prisés en Occident", a déclaré Vladimir Urin, le directeur général du Bolshoï lors d'une conférence de presse.
Son contrat avec le Bolshoï est signé pour une durée de quatre ans mais il ne dirigera son orchestre qu’à partir de la prochaine saison afin de pouvoir honorer ses contrats en cours. 

 

Claudio Abbado nous a quittés

par https://www.businessacademy.sn/

OK_ABBADOL'annonce ne manque pas d'endeuiller le monde musical qui, avec la disparition du Maestro perd un grand musicien, un grand humaniste, un grand chef d'orchestre, une personnalité qui, par son exemple, aura apporté sa pierre à la construction d'un monde meilleur. L'élégance de son geste, la noblesse de son art, l'esprit de compagnonnage qui l'a guidé tout au long de sa route resteront marqués dans l' esprit de chacun. Proche du parti communiste sans jamais en faire partie -une question de liberté de pensée- il portera la musique dans les usines et les prisons; sensible à l'idée du "passeur", il créera et dirigera, en 1978 déjà, l'Orchestre des Jeunes de la Communauté Européenne qui deviendra l'Orchestre de Chambre d'Europe; et puis, ce sera l'Orchestre des Jeunes Gustav Mahler (1985), un compositeur qui l'accompagnera toute sa vie. Et pourtant, c'est à l'écoute du 2e des Nocturnes de Debussy, Fêtes, à La Scala sous la direction d'Antonio Guarneri qu'il décide de son métier. Il a alors sept ans; son père est violoniste et sa mère pianiste. Il commence ses études au Conservatoire de Milan, suit les cours de Carlo Zchhi à Sienne et se rend ensuite à Vienne pour travailler avec Hans Swarowsky. Mais la pratique n'est-elle pas encore le meilleur enseignement? Il rejoint les choeurs de l'Orchestre Philharmonique de Vienne où il est dirigé par les plus grands : Hermann Scherchen, Josef Krips, Bruno Walter, Karl Böhm, Herbert von Karajan,... il y a pire ! Il a 25 ans lorsqu'il remporte le prestigieux Concours Koussevitzky à Tanglewood et travaille avec Leonard Bernstein. En 1967, il fait son entrée dans les grandes maisons Decca et Deutsche Grammophon. La carrière est lancée mais pour Abbado, son art restera un artisanat de chaque instant : il se protégera des feux médiatiques pour mieux vivre l'essence de son art auprès des plus grandes phalanges. De 1978 à 1986, il est chef principal du London Symphony Orchestra; de 1986 à 1991, directeur général de l'opéra de Vienne avec l'Orchestre Philharmonique de Vienne; en 1989, il est choisi à l'unanimité par les musiciens de l'Orchestre Philharmonique de Berlin pour succéder à Herbert von Karajan décédé la même année; en août 2003, il ressuscite l'Orchestre du Festival de Lucerne -fondé par Arturo Toscanini en 1938 et qui s'était éteint en 1993- sur la base du Mahler Chamber Orchestra, auquel il intégre des solistes prestigieux et des musiciens des meilleurs orchestres d'Europe. La devise : "Musiquer ensemble" aimait-il répéter. S'il dirigeait "le grand répertoire" et plus particulièrement Mahler dont il était un maître incontesté, Claudio Abbado fut aussi le défenseur de la musique de son temps : Nono, Rihm, Ligeti précédés par la Seconde Ecole de Vienne; il ne négligeait pas le regard vers le passé et éprouvait un profond respect pour les découvreurs de la musique ancienne. Plus récemment, il avait accepté la direction artistique de l'Orchestre Mozart de Bologne jouant sur instruments anciens et avec qui il venait d'enregistrer la 2e Symphonie et les Ouvertures "Manfred" et "Genoveva" de Schumann (Joker de Crescendo).
En 2000, on apprend que le Maestro est atteint d'un cancer à l'estomac. Le choc est immense lorsqu'il apparaît à la télévision dirigeant le Requiem de Verdi : il n'a plus que la peau sur les os. Mais la conviction est intense, on est submergé par l'émotion. En 2002, il quitte le Philharmonique de Berlin et laisse la place à Sir Simon Rattle. La musique mate la maladie et désormais, les apparitions du Maestro nous donnent à entendre une musique encore plus intense, au plus profond de l'intériorité. Abbado semble avoir réalisé son rêve. Son dernier concert, il l'a donné le 24 août dernier au Festival de Lucerne. Il dirigeait la Symphonie Inachevée de Schubert et la 9e de Bruckner. Depuis, on annonçait l'annulation de ses concerts "pour raison de santé". On semblait comprendre. Mais lorsque la nouvelle nous est parvenue ce matin, elle nous a fracassés. Maestro, vous nous manquez déjà. Terriblement.

© Fred Toulet / Salle Pleyel
© Fred Toulet / Salle Pleyel

Sergey Khatchatryan obtient le Credit Suisse Young Artist Award 2014

par https://www.businessacademy.sn/

KhachatryanLe nom du gagnant a été annoncé hier après-midi à Vienne par le jury présidé par Michael Haefliger, intendant du Lucerne Festival, après l’audition organisée au Musikverein de Vienne. Le prix de 75.000 CHF est l’un des mieux dotés du secteur et s’accompagne d’un concert avec le Philharmonique de Vienne, qui sera donné le 13 septembre 2014 sous la direction de Gustavo Dudamel, dans le cadre du Lucerne Festival en été.

Sergey Khachatryan, né à Yerevan en Arménie, a remporté en 2000 le concours de violon Jean-Sibelius d’Helsinki, et en 2005 le Premier Prix du concours Reine Elisabeth de Bruxelles. Il s’est déjà produit en concert avec des orchestres et des chefs de renommée mondiale, tels le Philharmonique de Berlin, l’Orchestre de Paris sous la direction d’Andris Nelsons, l’Orchestre symphonique de Bamberg dirigé par Jonathan Nott, l’Orchestre Philharmonique de New York, l’Orchestre de Philadelphie et l’Orchestre Symphonique de Boston. Au cours de la saison actuelle, des concerts sont prévus avec le Philharmonique de Rotterdam, dirigé par Yannick Nézet-Séguin, et l’Orchestre symphonique de Vienne sous la direction de Markus Stenz. Son dernier CD, sorti sous le label Naïve en juin 2013, propose des sonates pour violon de Johannes Brahms.

Le «Credit Suisse Young Artist Award» est une initiative du LUCERNE FESTIVAL, de l’Orchestre philharmonique de Vienne, de la Société des amis de la musique de Vienne et de la Credit Suisse Foundation. Il récompense de jeunes personnalités musicales talentueuses pour leurs prestations exceptionnelles et offre à ces dernières des moyens et des occasions de se faire connaître, le but étant de donner le coup d’envoi à leur carrière. Le prix, doté de 75 000 CHF, est remis tous les deux ans (en alternance avec le Prix Credit Suisse Jeunes Solistes, qui représente un symbole important pour la promotion des jeunes musiciens de talent en Suisse). L’âge limite de participation est de 30 ans. L’invitation à participer s’effectue sur recommandation de professionnels. Outre son président Michael Haefliger, le jury est composé de Dieter Flury de l’Orchestre Philharmonique de Vienne, de Thomas Angyan, intendant de la Société des amis de la musique de Vienne, de Peter Hagmann, de la Neue Zürcher Zeitung, ainsi que de Pamela Rosenberg, membre de l’American Academy et ancienne intendante de l’Orchestre Philharmonique de Berlin. Le Credit Suisse Young Artist Award a été attribué cette année pour la huitième fois. Les anciens lauréats sont Quirine Viersen (violoncelle/2000), Patricia Kopatchinskaja (violon/2002), Sol Gabetta (violoncelle/2004), Martin Helmchen (piano/2006), Antoine Tamestit (violon/2008), Nicolas Altstaedt (violoncelle/2010) et Vilde Frang (violon/2012). Sponsor principal du Lucerne Festival été depuis 1993, le Crédit Suisse permet l’organisation des concerts annuels qui y sont donnés par le Philharmonique de Vienne.