Massenet ? Un orchestrateur racé

par https://whosoutsourcing.com/554389554/19-dating-38-year-old/

https://buildmuscleswomen.com/Jules MASSENET (1842 - 1912)
Le Cid, ballet - Le Dernier Sommeil de la Vierge - Le Roi de Lahore, ouverture - Fantaisie pour violoncelle et orchestre - Phèdre, ouverture - Les Erinnyes, scène religieuse - Don César de Bazan, Sevillana - Scènes pittoresques - Thaïs, méditation
Truls MORK (violoncelle), Orchestre de la Suisse Romande, dir.: Neeme Järvi 2014-SA-CD-81'30''-Textes de présentation en anglais, allemand et français-Chandos CHSA 5137

Il y a deux ans, Neeme Järvi avait fait paraître un CD similaire consacré à Saint-Saëns, maître de l'orchestre bien connu. Celui-ci a l'intérêt d'attirer l'attention sur la production non dramatique de Massenet. L'auteur de Werther a en effet écrit de nombreuses oeuvres orchestrales qui dénotent un talent indéniable, sinon pour la symphonie (il n'en écrira pas), du moins pour la science des instruments. À écouter, par exemple, ses sept "Scènes", l'on se prend à se demander pourquoi il n'a pas persévéré dans ce domaine. Järvi en extrait ici la quatrième, les Scènes pittoresques, dédiées à Emile Paladilhe : quatre pièces brillantes et hautes en couleurs en effet, de la charmante petite marche initiale à la "Fête foraine" conclusive, enlevées par le grand chef avec ce sens si personnel de l'élégance qui caractérise ses meilleures interprétations (sa série Prokofiev, par exemple, en Chandos). Sa direction quasi chorégraphique fait, bien sûr, merveille dans le fameux ballet du grand opéra Le Cid, si agréable à réentendre. Et quel joli hautbois dans la "Madrilène"! Pour rester dans le monde lyrique, signalons la petite espagnolade de son opéra-comique de jeunesse Don César de Bazan (que l'on ferait bien d'enregistrer, à propos) ou encore la dramatique ouverture de son premier succès à la scène, Le Roi de Lahore (1876), avec son nerveux fugato. Dramatique est aussi la splendide ouverture pour la musique de scène de Phèdre, admirée par Debussy, et qui pourrait bien passer pour le chef-d'oeuvre orchestral de Massenet. Page forte et maîtrisée, elle est aussi belle que l'ouverture de Manfred de Schumann ou celle du Roi d'Ys de Lalo. Il faudrait enregistrer les autres pièces de cette partition remarquable de 1874. Autre musique de scène, qui eut un retentissement considérable lors de sa création en 1873, Les Erinnyes, d'après une "Orestie" de Leconte de Lisle. Järvi en offre ici deux fragments dont le premier comporte un thème de flûte, une des plus heureuses inspirations mélodiques du compositeur. Une vraie découverte ! Le Dernier Sommeil de la Vierge est un extrait de l'oratorio La Vierge, dans le genre de la "Méditation" de Thaïs, violon en moins. Signalons que ce CD offre précisément cette célèbre "Méditation", transcrite pour violoncelle, mais uniquement en téléchargement. Autre et dernière (relative) rareté, la Fantaisie pour violoncelle et orchestre, composée en 1897. Oeuvre imposante (17'), elle se révèle fort virtuose, mais au charme peut-être moins pénétrant que le concerto pour piano de 1901. Tel quel, ce CD fera découvrir à beaucoup un aspect moins connu, mais brillant, du talent de Massenet, grâce à la baguette étincelante de Järvi et à l'orchestre de la Suisse Romande, manifestement ravi de jouer ce répertoire. Voilà de la musique qui fait un bien fou ! Bruno Peeters

Son 10 - Livret 10 - Répertoire 10 - Interprétation 10

Les commentaires sont clos.