Mots-clé : Anna Caterina Antonacci

Full Article

par lay dating site

Georges Bizet (1838-1875) : Carmen, opéra-comique en quatre actes. Anna Caterina Antonacci (Carmen), Andrew Richards (Don José), Anne-Catherine Gillet (Micaëla), Nicolas Cavallier (Escamillo), Virginie Pochon (Frasquita), Annie Gil (Mercédès), Matthew Brook (Zuniga), Riccardo Novaro (Moralès), Simon Davies (Lillas Pastia), Francis Dudziak (Le Dancaïre), Vincent Ordonneau (Le Remendado) ; Maîtrise des Hauts-de-Seine ; The Monteverdi Choir ; Orchestre Révolutionnaire et Romantique, direction Sir John Eliot Gardiner. 2009. Notice en français et en anglais, sans texte du livret. Sous-titres en français, anglais, allemand, italien, japonais et coréen. 168.00. Un album de deux DVD Naxos 2.110685-86. Aussi disponible en Blu Ray. 

À Genève, une surprenante Médée selon Charpentier

par

Une Kommandantur établie dans un somptueux hôtel parisien dont les baies vitrées laissent entrevoir le détachement des gardiennes en uniforme, tel est le cadre scénique imaginé par la décoratrice et costumière Bunny Christie pour la Médée de Marc-Antoine Charpentier dans la production que David McVicar avait conçue pour l’English National Opera en février 2013. Une fois passé l’état de choc qui vous fait admettre qu’un ouvrage créé à l’Académie Royale de Musique le 6 décembre 1693 en présence du Roy est transposé à Paris à l’époque de la Seconde Guerre Mondiale, il faut relever la cohérence du propos. Alors qu’une horde de mondains en jaquette et plastron blanc s’engouffre dans le living room, deux ou trois femmes-officiers en tailleur brun procèdent à la conscription des filles de joie. Médée, vêtue d’une simple robe noire, entrouvre une malle contenant la robe nuptiale pailletée destinée à Créuse, tout en laissant ses deux bambins aux bons soins de la suivante Nérine. Paraît Jason en uniforme d’officier de marine, qui s’en prend par jalousie à Oronte, roi d’Argos, débouchant avec son état-major d’aviateurs, afin de précéder l’entrée de Créon, le monarque de Corinthe, incarné par Willard White, qui le rapproche curieusement d’Hailé Sélassié, empereur d’Ethiopie. Au deuxième acte, la pantomime colorée offerte en gage d’amour à sa fille par un Oronte, sûr de son triomphe, voit l’irruption d’un petit avion de combat que commande l’Amour vainqueur en déclenchant les déhanchements grotesques d’une phalange de danseurs exécutant la chorégraphie souvent ridicule de Lynne Page (reprise ici par Gemma Payne) ; au tableau suivant, le parquet laqué s’éventrera pour faire surgir démons et sorcières, larves visqueuses échappées du chaudron de Macbeth. A l’issue des horreurs en cascade qui voient Créon assassiner Oronte et Créuse se consumer comme torche vivante dans ses atours nuptiaux, Médée apparaîtra, entre deux pans de mur, à Jason qui l’a trahie, en proclamant le meurtre de leurs enfants, tandis que Corinthe s’embrase…

Lorsque Plasson et Antonacci animent le marbre...

par

Anna Caterina Antonacci © Benjamin Ealovega

Le retour sur scène de Pénélope, second opéra de Fauré, semble s'affirmer. En juin 2013, le Théâtre des Champs-Elysées le programmait, en concert. En octobre 2015, c'était au tour de l'Opéra du Rhin de le représenter, sur scène, cette fois. Et voici le Théâtre Royal de la Monnaie, qui, enfin,  le propose, de nouveau en concert. A chaque occasion, le rôle-titre était assuré par Anna Caterina Antonacci.

Pour Anna Caterina

par

Lagrime Mie
Anna Caterina ANTONACCI, soprano - ACCADEMIA DEGLI ASTRUSI, dir. Federico FERRI
Arcangelo CORELLI, Barbara STROZZI, Francisco GEMINIANI, Claudio MONTEVERDI, Henry PURCELL, Giovanni Battista MARTINI, G.F.HAENDEL

2011-CD1 1:12:19- DVD2 1:03:52- enregistré en direct- présentation en anglais et italien- pas de textes- Chanté en italien et anglais-KAL005-006

Le retour de Pénélope dans sa patrie

par

Faure1907A Paris
Pénélope de Gabriel Fauré
Créée en 1913 à Monte-Carlo, avec un accueil mitigé, Pénélope fut vite reprise au tout nouveau Théâtre des Champs-Elysées fondé par Gabriel Astruc, toujours avec Lucienne Bréval dans le rôle-titre, cette fois avec grand succès. Les reprises avec Claire Croiza ou Germaine Lubin n’ont pas réussi à maintenir l’ouvrage au répertoire, malgré son insigne qualité musicale. Fauré était-il un compositeur d’opéra ?