Mots-clé : Café Zimmermann

https://dadsfuckdudes.com/

par

The Imaginary Book of J.S. Bach. Johann Sebastian Bach (1685-1750) : extraits des cantates BWV 24, 29, 36, 169, 182 (arrangements) ; Prélude de choral Vor deinen Thron tret' ich hiermit BWV 668. Sonate en trio de L’Offrande musicale BWV 1079. Carl Philipp Emanuel Bach (1714-1788) : Sonate en trio en si bémol majeur Wq 161/2. Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Adagio & Fugue K. 404a. Café Zimmermann. Karel Valter, traverso. Pablo Valetti, violon. Petr Skalka, violoncelle. Céline Frisch, clavecin. Livret en français, anglais, allemand. Novembre 2020. TT 74’24. Alpha 766

Leipzig 1723. Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Concerto en fa majeur BWV 1057. Christoph Graupner (1683-1760) Concerto en fa majeur GWV 323. Johann Friedrich Fasch (1688-1758) : Sonate en ré mineur FaWV N:d3 ; Concerto en fa majeur FaWV L:F6. Georg Philipp Telemann (1681-1767) : Quatuor en sol mineur TWV 43:g4 ; Concerto en ut majeur TWV 51:C1. Stefan Temmingh, flûte à bec. Capricornus Consort Basel. Peter Barczi, Éva Borhi, violon. Sonoko Asabuki, alto. Daniel Rosin, violoncelle. Michael Bürgin, violone. Julian Behr, théorbe, guitare. Wiebke Weidanz, clavecin, flûte à bec. Sebastian Wienand, clavecin (BWV 1057). Août 2020. Livret en anglais, français, allemand. TT 66’03. Accent ACC 24375

The Hidden Reunion. Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Concerto brandebourgeois no 6 en si bémol majeur BWV 1051 ; Suite d’orchestre no 2 en si mineur BWV 1067. Georg Philipp Telemann (1681-1765) : Suite pour viole de gambe et cordes en ré majeur TWV 55D:6. Rainer Zipperling, viole de gambe. Michael Schmidt-Casdorf, flûte. Marc Destrubé, violon. Orchestra of the Eighteenth Century. Livret en néerlandais, anglais, français, allemand. Mai et août 2021. TT 60’46. Glossa GCD 921130

La diversité des Concertos pour clavier de Bach en trois concerts

par

Du 23 au 25 octobre, à l’Auditorium de Radio France (Paris), trois ensembles et six solistes ont joué quatorze Concertos pour clavier de Johann Sebastian Bach en trois séances. Les interprétations de ces Concertos (treize présentés en concert et un enregistré lors de la répétition générale, en raison des restrictions appliquées qui ont limité la durée de chaque concert, soit environ une heure sans entracte) étaient aussi variées que la diversité de l’écriture du Cantor.

Avec un ensemble de cinq musiciens d’instruments à cordes (excepté deux flûtistes à bec qui ont rejoint le Café Zimmermann pour le Concerto en fa majeur BWV 1057 le premier jour), chaque soliste procède à un dialogue à sa manière pour ces transcriptions d’après des œuvres existantes (dont la plupart pour violon) qui ne comportent pas d’indication précise quant à l’instrument sur lequel ils doivent être joués.

Le vendredi 23 octobre, Céline Frisch, l’une des fondatrices du Café Zimmermann, est dans son élément. On remarque tout de suite la grande fluidité dans son jeu pourtant rigoureux (ré mineur BWV 1059) ; dans l’ "Aria" de la même œuvre, cette fluidité est douce et gracieuse, offrant un moment particulièrement avenant. Sa virtuosité éclatante dans le ré mineur BWV 1052 revigore et rafraîchit l’esprit. Le Concerto en fa majeur BWV 1057 par Béatrice Martin est bien « assis », autant sur le plan du tempo que dans la construction. Son jeu est affirmatif, rythmé et dynamique. Enfin, dans le Concerto pour deux clavecins en ut mineur BWV 1060, Céline Frisch et Carole Cerasi ne s’aventurent guère dans leur interprétation qui demeure assurée et assurante.

Vivaldi au 21e siècle

par

Antonio Vivaldi (1678-1741)
Concertos n°7 à 12 op.3 – Concerto pour violoncelle en sol majeur, RV414 – Concerto pour violon et violoncelle en fa majeur, RV 544

Café Zimmermann
2013 – 75’30’’ – DDD – Texte de présentation en français et anglais – Outhere – Alpha193