Mots-clé : Dutoit

Un triomphe pour Martha Argerich & Charles Dutoit !

par

Dans le cadre de sa série ‘Les Grands Interprètes’, l’Agence Caecilia organise deux ou trois concerts de gala en invitant un orchestre, un chef et un soliste prestigieux. Ce fut le cas le vendredi 13 octobre avec la venue au Victoria Hall du Royal Philharmonic Orchestra sous la conduite de son directeur artistique et chef principal, Charles Dutoit, avec pour soliste Martha Argerich. Depuis plusieurs années, cette ‘association’ paraît régulièrement au Septembre Musical de Montreux ; mais elle constitue un événement beaucoup plus rare à Genève.

https://www.lavaldichiana.it/

par

Le Grand-Théâtre de Genève présente en deux concerts  l’intégralité des Troyens. Et la réussite exceptionnelle de l’entreprise est due à la baguette de Charles Dutoit, éminent berliozien s’il en est un ! Galvanisant les Chœurs du Grand-Théâtre de Genève, remarquablement préparés par Alan Woodbridge, et le Royal Philharmonic Orchestra, formation dont il est le directeur artistique et le chef principal, il fait montre, dès la scène d’entrée de La Prise de Troie, d’une énergie indomptable, presque invraisemblable chez un homme de près de quatre-vingts ans.

A Varsovie, Dutoit séduit, Nézet-Séguin déçoit..

par

© Bruno Fridrych

En prélude à la soirée dédiée à la foi, l'amour et la justice avec le Fidelio de Beethoven, Radoslaw Sikorski, ministre des affaires étrangères de la république de Pologne, a tenu à rendre hommage à Jan Karski, résistant polonais qui dévoila aux Alliés -dont Roosevelt- la réalité du génocide des Juifs dès 1943 et à qui la Pologne dédie cette année 2014, année de la naissance du héros de la seconde guerre mondiale. Il n'est pas évident de donner Fidelio en version de concert. Outre la difficulté de la partition, les vêtements de soirée traditionnelle qui habillent les protagonistes invitent peu à pénétrer le monde d'une geôle humide et poussiéreuse. Il reste à la partie musicale d'assurer, ce qui n'eut malheureusement pas lieu.