Mots-clé : Noriko Ogawa

Noriko Ogawa, intégraliste de Satie 

par

La pianiste Noriko Ogawa enregistre une intégrale de la musique pour piano d’Erik Satie, sur un piano historique Erard de 1890 (Bis). La récente parution du volume n°4, consacré aux œuvres influencées par la scène, est l’occasion d’évoquer ce compositeur et cet enregistrement complet en cours. 

Vous enregistrez l'intégrale de la musique pour piano d'Erik Satie. Qu'est-ce qui vous a motivé à enregistrer la musique de ce compositeur ?

Tout simplement l’addition de deux éléments : l'année anniversaire de 2016 avec les célébrations des 150 ans de sa naissance et le fait de connaître le piano Erard de 1890.

 Vous avez déjà enregistré l'intégrale de la musique pour piano de Claude Debussy, également pour le label Bis. L'œuvre d'un compositeur est-elle mieux appréciée dans le contexte d'un enregistrement complet de ses œuvres ? 

C'est une bonne chose d'avoir un enregistrement intégral de son œuvre car nous pouvons découvrir l’ensemble du catalogue d’un compositeur. Satie est passé par différentes étapes créatives. Dès lors, à travers cette intégrale, il est possible d’apprécier et d’envisager les différents visages et styles de ses œuvres pour piano.

Satie est un compositeur inventif, mais souvent plus dans le climat et le concept de ses œuvres que dans des moyens musicaux révolutionnaires (comme Debussy). Quels sont les pièges d'interprétation à éviter pour rendre justice à l'esprit et au style de ses partitions ? 

Il est en effet usuel de penser, à tort, que Satie a écrit une musique "facile à jouer et à écouter". Il est vrai que ses partitions (du moins celles pour piano) sont plus rares que celles de nombre de ses collègues compositeurs. Ses matériaux sont bruts, mais je suis convaincue que Satie était un visionnaire. Il est possible d’entendre son influence sur la musique de Debussy et de Ravel. Satie a eu tellement d'idées visionnaires et novatrices : absence de barres de mesure, rythme harmonique illogique... Il a également été novateur par son humour musical et son sens de l’absurde, ou encore son inspiration tirée dans le music-hall. N’oublions pas qu’il associe en pionnier les images visuelles à la musique. Il existe de nombreuses formes de musique actuelles que nous considérons comme acquises et elles proviennent des idées de Satie. Il est en effet très unique et il occupe une place singulière mais essentielle dans son ouverture vers l’avenir. 

https://www.toxicwastecandy.com/dating-sunbeam-bicycles/

par

Erik Satie (1866-1825) : Gnossiennes ; Le Piccadilly ; Chapitres tournés en tous sens ; Avant-dernières pensées ; Croquis et agaceries d’un gros bonhomme en bois ; Sonatine bureaucratique ; Poudre d’or ; Embryons desséchés ; Descriptions automatiques ; Heures séculaires et instantanées ; Prélude en tapisserie ; Les trois valses distinguées du précieux dégoûté ; Je te veux ; Trois Gymnopédies - Noriko Ogawa, piano. 2015. 78’02. Livret en anglais, en allemand et en français. 1 SACD BIS. BIS-2215 SACD. Erik Satie (1866-1825) : Prélude de La porte héroïque du ciel ; Sports et divertissements ; Trois Sarabandes ; Préludes flasques (pour un chien) ; Véritables préludes flasques (pour un chien) ; Sonneries de la Rose+Croix ; Menus propos enfantins ; Enfantillages pittoresques ; Trois préludes du Fils des étoiles ; Peccadilles importunes ; Trois nouvelles enfantines - Noriko Ogawa, piano. 2017. 75’22. Livret en anglais, en allemand et en français. 1 SACD BIS. BIS-2225 SACD.  Erik Satie (1866-1825) : Vexations. Noriko Ogawa, piano. 2018. 80’32. Livret en anglais, en allemand et en français. 1 SACD BIS. BIS-2325 SACD