Mots-clé : Olga Peretyatko

Evviva il bel canto : Anna Bolena à Liège

par

Anna Bolena m’est apparue essentiellement comme une exaltation du beau chant, du bel canto ; tout y contribue.

L’intrigue, le livret de Felice Romani, est tragique : il nous raconte comment Anna Bolena – Ann Boleyn -, la seconde épouse d’Henri VIII, roi d’Angleterre, va être éliminée pour faire place « à la suivante », Giovanna Seymour - on se rappellera que ce roi insatiable multipliera par six le nombre de ses mariages. Le royal amant va ourdir un stratagème impitoyable : faire revenir d’exil Riccardo Percy, lui-même épris de la reine, et les prendre tous deux au piège de l’adultère. Ajoutons-y, pour que l’engrenage tragique fonctionne bien, Smeton, un petit page amoureux, et Lord Rochefort, le frère d’Anna. Voilà de quoi émouvoir les cœurs sensibles.

https://up-sapporo.com/site-de-rencontre-pour-femme-noir/

par online dating site for over 50 matching matches

Mikhail GLINKA
(1804 - 1857)
« Je suis triste, cher père » (Rouslan et Ludmila)
Nikolai RIMSKY-KORSAKOV
(1844 - 1908)
Hymne au soleil (Le Coq d’or) – « Aller cueillir des baies » (Snégourotchka) – Berceuse de Volkhova (Sadko) – Air de Marfa (La Fiance du tsar) – « Le Rossignol et la rose », Op. 2 n°2
Sergei RACHMANINOV
(1873 - 1943)
« Eaux du printemps », Op. 14 n°11 – « Vocalise », Op. 34 n°14 – « Ne chante pas, la belle », Op. 4 n°4 – « Ici tout est bien », Op. 21 n°7or Stravinsky (1882-1971) : « Ah, le bon cœur » (Le Rossignol)
Dmitri CHOSTAKOVITCH
(1906 - 1975)
« Autrefois j’allais à l’école » - « L’Horloge de la place est allumée » (Moscou, quartier des cerises)
Olga Peretyatko, soprano – Ural Philharmonic Orchestra, Dmitry Liss, direction
2017-DDD-54’52-Textes de présentation en allemand, anglais et russe-Sony Classical 88985352232