Le Journal

Condamnation de la SABAM

par

Le Tribunal de Commerce de Bruxelles a condamné aujourd'hui inflige la Sabam à des astreintes pour pratiques commerciales déloyales à l'égard des organisateurs de festivals.
Les organisateurs ont entamé cette procédure afin de forcer la Sabam à ne pas procéder à l'augmentation de ses tarifs. Condamnée, la Sabam se voit imposer une astreinte de 5.000 euros par jour, avec un maximum d'un million d'euros.

La Sabam avait annoncé, au cours de l'année 2016, de nouveaux tarifs à la hausse pour les droits d'auteur, tant pour les festivals que pour les concerts. Un round de négociations avec le secteur avait échoué et, depuis le 1er janvier 2017, les nouveaux tarifs sont entrés en vigueur.
Selon plusieurs organisateurs de concerts et de festivals, parmi lesquels Live Nation, Greenhouse Talent, PSE Belgium et la fédération des festivals musicaux en Flandre (Federatie van Muziekfestivals in Vlaanderen), les tarifs ont augmenté de quelque 30% alors que le service est resté inchangé. Le secteur affirme avoir été forcé d'aller au tribunal de commerce pour demander à la Sabam d'arrêter d'utiliser ces nouveaux tarifs.

Le Tribunal de Commerce de Bruxelles a donné raison aux organisateurs : Le tribunal estime que la Sabam est coupable de pratiques commerciales déloyales en augmentant considérablement les tarifs des festivals (jusqu'à 37%) selon le jugement. Le tribunal estime que refuser de déduire d'autres frais que les frais de réservation, la TVA, les taxes communales et les frais de transport public de la base de calcul et prendre insuffisamment en compte le nombre d'oeuvres du répertoire de la Sabam permet d'appliquer des taux minima très élevés, disproportionnés par rapport au travail effectué.

Le Concours Menuhin

par

A Genève, le Concours Menuhin suit son cours : les 9 candidats accédant à la demi-finale de la catégorie "Senior" sont connus. Il s'agit de

Senior Finalists Cover

Tianyou Ma (Chine, 17 ans)
Diana Adamyan (Arménie, 18 ans)
Sumina Studer (Suisse, 21 ans)
Nathan Mierdl (France/Allemagne, 20 ans)
Nikola Pajanović (Slovenie, 18 ans)
Elli Choi (UStA, 16 ans)
Eric Tsai (USA, 21 ans)
Otto Antikainen (Finlande, 18 ans)
HyunJae Lim (Corée du Sud, 20 ans)

Le jury se compose de Pamela Frank, Joji HattoriItamar GolanIlya GringoltsHenning KraggerudLu SiqingMaxim VengerovSoyoung Yoon et Josef Spacek.

Encore des soucis à Valence

par

Le violoniste italien Fabio Biondi vient de démissionner du poste de codirecteur musical au Palau de les Arts de Valence (Espagne) qu'il occupe depuis 3 ans, après que des musiciens aient appelé à un vote de défiance contre lui et l'autre codirecteur, Roberto Abbado.
L'orchestre voudrait pour chefs Gustavo Gimeno et Henrik Nánási qui ne sont pas en mesure d'assurer les postes, faute de disponibilités.
Quant à l'intendant italien Davide Livermore qui a nommé Biondi et Abbado, il a, lui, démissionné en décembre dernier.

A Valence, la vie n'est décidément pas un long fleuve tranquille...

La semaine de violoncelle à Mons

par

Avec la dernière édition du concours Reine Elisabeth, le violoncelle a prouvé, s'il était nécessaire, qu’il pouvait enchanter. C'est à Mons cette fois que le public va pouvoir passer toute une semaine en compagnie de cet instrument au chant unique, proche de la voix humaine, qui pénètre au plus profond de l’âme.
Du 23 au 27 avril, Mons - Arts de la Scène présente la Semaine du Violoncelle à l’Arsenic (Mons, rue de Nimy, 138)
Tout au long de ce festival inédit seront présents plusieurs lauréats du concours, aux côtés d’artistes tout aussi exceptionnels, pour vivre ensemble un beau florilège de concerts et manifestations dédiés à cet instrument méconnu.

Le lundi 23 avril à 20:00
14-18, mon Grand-père et ma Grand-mère, une histoire d'amour et de guerre
Ciné / Concert - Marie Boulanger (piano) & Gao Xuewen (violoncelle)
Oeuvres de J. Ryelandt, J. Jongen, CH. Scharrès, F. Bridge, Cl. Debussy

Le mardi 24 avril à 12:00
Les Midis d'ARTS2 autour du violoncelle
David Cohen (violoncelle) et Rosella Clini (piano)

Le mardi 24 avril à 18:00
RDV Soins et sons
Atelier avec  Jean-Paul Dessy (violoncelle)

Le mercredi 25 avril à 20:00
Concours Reine Elisabeth 2017 : Postlude
Orchestre Royal de Chambre de Wallonie et Aurélien Pascal (violoncelle)
Oeuvres de G. Puccini, G. Rossini, L. Boccherini, E. Bloch, J. Offenbach

Le jeudi 26 avril à 20:00
L'histoire du violoncelle par Hervé Douchy
Suites de J-S Bach

Le vendredi 27 avril à 20:00
Jean-Guihen Queyras (violoncelle) & Alexandre Tharaud (piano)
Oeuvres de J-S Bach, D. Shostakovich, A. Berg, J. Brahms

A l'Imep, le mois des Masterclasses

par

Il s'agit tout d'abord de la RENCONTRE DE HARPE (concerts, ateliers, masterclasses) le dimanche 22 avril à 10:00 à 18:00 qui se déroulera comme suit :

10:00 Accueil
10:30, 11:30 et 14:00: Atelier découverte de la harpe pour les enfants dès 5 ans avec Julienne
10:30 à 12:00 Masterclass sur les traits d’orchestre : Aurore Grailet (élèves conservatoires)
12:30 à 13:30 Concert des étudiants de la classe de harpe de l’Imep (harpe classique et harpe électrique)
14:00 à 16:00 Masterclass Sophie Hallynck (élèves académies et conservatoires)
14:00 à 18:00 Masterclass Anne Ricquebourg, artiste invitée (élèves conservatoires)

IMePercussion lui succède immédiatement puisque sa 2e édition se déroulera les 23, 24 et 25 avril, il accueillera Guy « Guido » Broglé.

Le Grand Concert de clôture de l’IMePercussion aura lieu le mercredi 25 avril à 20:00 en la salle de Concert de l’IMEP, avec Guido Broglé en guest artist et l’Ensemble de Percussion de l’IMEP, mettant à l’honneur les principaux instruments de percussion de la musique cubaine. Un répertoire salsa viendra endiabler le concert avec des étudiants d’autres disciplines (piano, basse, section cuivre, chant).
Pas de réservation.

Christoph König prolonge au Luxembourg

par

En présentant la nouvelle saison des Solistes Européens Luxembourg (SEL), Eugène Prim a annoncé que le chef d'orchestre allemand Christoph König a déjà prolongé son contrat pour trois ans au-delà de l'échéance de celui (2019).

C'est donc avec Christophe König que l'orchestre fêtera ses 30 ans à l'automne 2019. Notre objectif, a précisé le chef, est de continuer à réaliser des programmes passionnants qui ont été bien accueillis par le public et qui ont fait en sorte que nos concerts sont toujours complets. 

Champagne ! pour Nagano

par

Le chef américain Kent Nagano (66 ans) s'est vu décerner le Champagne Prize for Joy of Life offert par le Comité Champagne d'Epernay à Hambourg.

Depuis 2003, le Prix est décerné à des personnalités germanophones qui ont rendu des services exceptionnels à la joie de vivre et au mode de vie en Allemagne d'une manière originale, joyeuse, pétillante et vivante.
Kent Nagano dirige l'Opéra d'État de Hambourg depuis 2015.

Le Prix Glenn Gould à Jessye Norman

par

C'est à la soprano Jessye Norman que revient cette année le Prix Glenn Gould.

Née le 15 septembre 1945 à Augusta (Géorgie), Jessye Normana a reçu une bourse d'études pour étudier à l'Université Howard et elle a suivi des cours de chant avec Alice Duschak à Baltimore et Pierre Bernac au Michigan.
Après avoir remporté le concours ARD à Munich en 1968, elle a fait ses débuts l'année suivante dans Tannhäuser au Deutsche Oper Berlin et y a connu son premier engagement de quatre ans.
Dans les années '70, elle s'est produite dans toutes les grandes maisons d'opéra en Allemagne, en Italie et aux Etats-Unis et elle a commencé à se concentrer davantage sur le répertoire de chansons romantiques.
Elle s'est produite dans le monde entier dans les années '80 et '90, ouvrant les Jeux olympiques d'été d'Atlanta en 1996 et chantant la Marseillaise à l'occasion du 200e anniversaire de la Révolution française.
Plus récemment, elle s'est de plus en plus impliquée dans le jazz et le blues. Elle a reçu le titre de Commandeur de l'Ordre des Arts et des Lettres, le titre d'Ambassadrice spéciale des Nations Unies, la Croix d'honneur autrichienne pour la science et l'art et la Médaille nationale des arts.

Le Prix Glenn Gould a été créé en 1983 par la Fondation Glenn Gould à la mémoire du compositeur et pianiste canadien (1932-1982). Il est décerné tous les trois ans en reconnaissance de la contribution d'une personne à la musique et à la communication.
Les lauréats reçoivent un prix en argent et choisissent le récipiendaire du "Prix International Gould Protégé" de la Ville de Toronto-Glenn Gould.
Parmi les anciens lauréats, on compte Yehudi Menuhin, Oscar Peterson, Yo-Yo Ma, Pierre Boulez, Leonard Cohen et Robert Lepage.

De l'eau, de l'eau, de l'eau...

par

Le Hessian Congress Hall de Wiesbaden se présente comme "un endroit où l'on se sent bien".
Pas sûr que tout le monde soit de cet avis. Car les invités de la cérémonie d'ouverture du nouveau bâtiment ont eu droit à un arrosage en règle : le brouillard disco a déclenché le système de pulvérisation.
Cet incident de sprinkler succède à ceux, récents, du Deutsche Oper Berlin, du Dresden State Operetta et de l'Université Bauhaus de Weimar.

Jean-Claude Malgoire a tiré sa révérence

par

Hautboïste, musicologue et chef d'orchestre, spécialiste du baroque et des musiques rares, directeur artistique de l'Atelier Lyrique de Tourcoing depuis sa fondation, Jean-Claude Malgoire s'est éteint à Paris dans la nuit du 13 au 14 avril. Il était âgé de 77 ans.

Avec ses 150 enregistrements et plus de 7.000 concerts, il a exhumé inlassablement des œuvres enfouies du répertoire classique, mettant un point d'honneur à jouer avec des instruments d'époque.  Il s'est fait connaître aussi pour faire jouer les partitions de manière plus "enlevée", notamment Mozart, et il relevait avec bonheur en 2017 que même dans les festivals aussi conventionnels qu'Aix, on joue Mozart avec des instruments originaux.

Né à Avignon en 1940, Jean-Claude Malgoire s'installe à Paris à 16 ans. Après ses études au conservatoire (premiers prix de hautbois et de musique de chambre) et ses débuts comme cor anglais à l'Orchestre de Paris alors sous la direction de Charles Münch (il y jouera aussi sous la direction de Karajan, Solti, Ozawa...), il fonde La Grande Ecurie et La chambre du Roy (1966), un des premiers ensembles de musique spécialisé dans l’interprétation de la musique baroque sur instruments d’époque en France.
Mais son activité a embrassé toute sorte de répertoire, du Moyen Âge au XXIe siècle, ressuscitant de nombreux trésors comme des œuvres de Lully (1632-1687) ou Campra (1660-1744).
Jean-Claude Malgoire ne s'arrêtera pas au baroque. Avec son ensemble, il s'intéresse aux musiques du XIe au XXIe siècle. Ainsi, en 1970, il assure la création française de la Sequenza pour hautbois solo de Luciano Berio. Puis, avec la claveciniste et pianiste Danièle Salzer (qui collabore à ses ensembles d’instruments anciens) et le harpiste Francis Pierre, Malgoire grave, pour CBS, un disque intitulé Le Hautbois moderne, avec des pièces d’avant-garde contemporaine.
C'est tout naturellement qu'il prend en 1981 la direction de l’Atelier Lyrique de Tourcoing, cette scène originale qui se dit d'art et d'essai et travaille en étroite collaboration avec La Grande Écurie et la Chambre du Roy pour explorer des répertoires à destination de tous les publics.
Il y aborde la musique ancienne, bien sûr, mais aussi Mozart, Rossini, Debussy, Mère Courage,de Paul Dessau ou L’Opéra de Quat’sous de Kurt Weill. Et il fait confiance aux jeunes, confiant leurs premiers rôles à des chanteurs alors débutants : Véronique Gens, Philippe Jaroussky, Dominique Visse, Sandrine Piau, Sabine Devielhe, Gérard Lesne, Nora Gubisch, ...

Selon sa volonté, la saison 2018-19 de l’Atelier Lyrique de Tourcoing est maintenue.

Page 2 / 3911231020Dernière page »