Le Journal

Lennox Mackenzie prend congé du LSO

par

Le violoniste britannique Lennox Mackenzie vient de prendre sa retraite après plus de 38 ans de concerts avec l'Orchestre Symphonique de Londres dont il a été aussi le Président pendant 16 ans (1988-92 et 2004-16), le plus long mandat de l'histoire de l'orchestre.
Les chefs avec qui il a travaillé vont de Claudio Abbado, Colin Davis et André Previn à Valery Gergiev, Pierre Boulez et Simon Rattle.
Avant de rejoindre le LSO, Lennox Mackenzie avait compté parmi les fondateurs du Quatuor Arditti, alors à la fine pointe de la musique de chambre contemporaine.

Il a été honoré cette année du Prix OBE Queen's Honour pour ses services à la musique, et du Prix Salomon de la Royal Philharmonic Society and Association of British Orchestras,  pour "sa compétence, son amour de la musique et sa générosité d'esprit".

Toujours prêt !

par

Il y a six mois, Thomas Guggeis (24 ans) brillait en remplaçant Christoph von Dohnanyi pour Salomé à Berlin puis en s'imposant comme maître de chapelle à l'Opéra de Stuttgart à partir de cette saison avec, au programme, la direction de productions telles que La Bohème, Il Barbiere di Siviglia, Madama Butterfly et Der Prinz von Homburg.
Voilà qu'on le rappelle ce week end à Berlin pour remplacer, dans une reprise de Der Freischütz (Weber), Marc Minkowski qui ne peut pas voyager du fait d'une blessure à la jambe dans un accident de vélo.
Thomas Guggeis a travaillé pendant deux ans comme assistant de Daniel Barenboim, après Zubin Mehta, Simone Young et Antonio Pappano.
Il dirigera aussi à Berlin Hänsel und Gretel et Die Zauberflöte. Et une nouvelle production d'Oberon au Theater an der Wien.
En 2016, il assistait Franz Welser-Möst pour la nouvelle production de Die Liebe der Danae au Festival de Salzbourg, et Cornelius Meister pour l'enregistrement du Svatebni Košile de Dvorak avec le RSO de Vienne.
En 2017, retour à Salzbourg pour répéter Lear d'Aribert Reimann avec Franz Welser-Möst.
Après le Badisches Staatstheater Karlsruhe et le Kammeroper München, on lui confiait, en février 2018, la direction musicale d'une nouvelle production de Pelléas et Mélisande à l'Opéra de chambre de Vienne.

Dans le domaine symphonique, il a travaillé avec l'Orchestre symphonique de Munich, l'Orchestra Sinfonica di Milano Giuseppe Verdi, la Bad Reichenhaller Philharmonie, l'Orchestre de chambre de Munich et le Georgian Chamber Orchestra.

Et son engagement dans la musique nouvelle est marqué par des collaborations répétées avec l'Ensemble Boulez, l'Ensemble Oktopus (Munich) et l'Ensemble opus21plus.

Thomas Guggeis a travaillé la direction d'orchestre à Munich et à Milan avec Bruno Weil, Marcus Bosch et Vittorio Parisi puis il a complété sa formation avec Gianandrea Noseda, Vladimir Jurowski et Alexander Liebreich. Ancien élève du programme Max Weber de la Studienstiftung des deutschen Volkes, il est aussi lauréat du Prix culturel de la ville de Straubing.

De Munich à Salzbourg

par

L'Autrichien Nikolaus Bachler, intendant sortant de l'Opéra National de Bavière, prendra la succession de Peter Ruzicka à la tête du Festival de Pâques de Salzbourg.

A Munich, son mandat prend fin en juin 2020 et sa collaboration avec le chef Kirill Petrenko y a été très fructueuse.

CMIREB 2019, déjà !

par

La session 2019 du Concours Reine Elisabeth s'adresse aux violonistes de toutes nationalités, âgés de 18 ans au moins et n’ayant pas encore atteint l’âge de 30 ans au 31 décembre 2018 (nés après le 31 décembre 1988).
Ce concours s’adresse aux musiciens dont la formation est déjà confirmée et qui sont prêts à se lancer dans une carrière internationale.
Le règlement du concours de violon est disponible (cmireb.be) et les inscriptions en ligne s'ouvriront en novembre 2018.
Date limite d'inscription : 5 décembre 2018 12:00 (midi) heure GMT.

Mouvement à Berlin

par

Le changement avait été annoncé en avril dernier et c'est maintenant chose faite : Guillaume Jehl est passé de 2e trompette à trompette solo de la Philharmonie de Berlin. Il remplace Tamas Velenczei qui rejoint le 2e ou le 3e rang.

Guillaume Jehl était déjà trompette solo de l'Orchestre Symphonique de Bâle de 2001 à 2006 et de l'Orchestre National de France de 2006 à 2009.

Toujours hors des scènes

par

On se souvient que la violoniste néerlandaise Janine Jansen s'est retirée des scènes depuis le mois d'avril.
Nous venons d'apprendre qu'elle a dû annuler encore les concerts qu'elle devait donner dans le cadre de la semaine de rentrée à Leipzig.

Après l'heure, c'est encore l'heure...

par

Il y a quelques jours, Bryn Terfell faisait ses débuts au Teatro Colón (Buenos Aires).
Alors qu'il signait des autographes après le concert, le public n'a pas hésité à entonner des chansons galloises.
Ravi, le baryton s'est joint à eux, sans arrêter de signer...

Retour à Dresde pour Janowski

par

Dès la saison 2019-20 et pour 3 ans, Marek Janowski (79 ans) va reprendre le chemin de la Philharmonie de Dresde qu'il a dirigée de 2001 à 2003.

Né à Varsovie et formé en Allemagne, Marek Janowski a roulé sa bosse un peu partout. Il a officié à Aix-la-Chapelle, Cologne, Düsseldorf, Hambourg, Fribourg-en-Brisgau('73-75) et Dortmund ('75-79).Il a été premier chef invité, puis directeur musical de l'Orchestre Philharmonique de Radio France à Paris (84-2000). De '86 à '90, il était aussi chef principal de l'Orchestre du Gürzenich de Cologne  il était à la tête de l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo et de 2002 à 2016, directeur artistique du Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin, mais aussi directeur musical de l’Orchestre de la Suisse romande (2005-2012).  Il a également dirigé à le Ring au Festival de Bayreuth en 2016 et 2017. 

Encore raté !

par

Sonya Yoncheva vient d'annoncer qu'elle sera dans l'impossibilité de quitter Berlin -où elle répète Médée avec Barenboïm- pour donner son récital à la Scala le 18 septembre prochain.
Ce récital devait déjà remplacer celui qu'elle a annulé l'hiver dernier.
Mais elle y sera en mars pour La Traviata, et en juin pour le Gala des Ambassadeurs Rolex.

Entre Luxembourg et Toronto

par

Le chef d’orchestre espagnol Gustavo Gimeno est en poste à la Philharmonie et à l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg depuis 2015 et son contrat l'y mène jusqu'en 2022.
Néanmoins, le Toronto Symphony Orchestra vient d'annoncer que Gustavo Gimeno deviendra son 11e directeur musical à partir de la saison 2020-21, succédant à Peter Oundjian qui l'a dirigé pendant 14 ans.
Gimeno y a fait ses débuts en février dernier, dans des œuvres de Beethoven, Ligeti et Dvořák et le courant est bien passé. Je me suis immédiatement senti chez moi, musicalement et personnellement, a-t-il déclaré. 

Page 2 / 4111231020Dernière page »