Une coulée d’angoisse

par
Petterson
Allan PETTERSSON (1911 - 1980) Symphonie n° 14 Orchestre symphonique de Norrköping, dir. : Christian LINDBERG DDD–2016–52’ 14’’–Textes de présentation en anglais, allemand et français–BIS 2230 Avec le présent CD, Christian Lindberg poursuit l’enregistrement des symphonies d’Allan Pettersson, à la tête du solide Orchestre symphonique de Norrköping, dont la fondation remonte à 1912 et qui compte une centaine d’exécutants. En Suède, Allan Pettersson fait aujourd’hui figure de musicien national, à l’image de Jean Sibelius en Finlande, et il y est même devenu une icône. Pourtant, contrairement à Jean Sibelius, il n’a pas exprimé dans sa musique un quelconque sentiment national, et encore moins ce qu’on pourrait appeler l’âme suédoise, à supposer que cette notion recouvre quelque chose de concret (sauf peut-être dans certaines de ses mélodies). Non, son champ d’investigation, c’est lui-même, ce sont ses angoisses, ses tourments, ses souffrances, et sans doute aussi ses déboires et ses échecs, puisqu’il n’a guère été honoré de son vivant, si ce n’est dans les toutes dernières années de sa vie. La Symphonie n° 14, qui date de 1976, raconte du reste fort bien les innombrables vicissitudes qu’il a connues et éprouvées (ou, ce qui est probablement pire, imaginées) : une musique âpre, brutale, chaotique, incandescente, ténébreuse, et dont les accents, souvent aux limites de l’atonalité, sont d’autant plus rudes qu’ils se déploient en un seul mouvement, en une seule et unique coulée. Pour un peu, on parlerait d’autodafé musical, Allan Pettersson donnant l’incroyable impression de s’immoler sans cesse par le feu à travers les méandres de son œuvre. Est-ce là la raison pour laquelle il reste un compositeur peu joué en dehors des pays scandinaves et de la Grande-Bretagne ? Et s’il faisait carrément peur ? Et s’il ne fallait pas mettre ses dix-sept symphonies à portée des mélomanes sensibles ? Jean-Baptiste Baronian Son 9 – Livret 7 – Répertoire 8 – Interprétation 9

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>