Rares pages chambristes du style galant, sur un « clavecin roïal » récemment réinventé

par

Binder & clavecin roïal. Christlieb Siegmund Binder (1723-1789) : Deux Quatros pour clavier, deux violons & basse en fa majeur, en la majeur ; Trio pour clavier et alto en ré majeur ; Trio pour clavier et flûte en ré majeur. Ensemble Klangschmelze. Ricardo Magnus, clavecin roïal. Swantje Hoffmann, violon, alto. Lorena Padron Ortiz, violon. Leonard Schelb, flûte. Stephan Schulz, violoncelle. Christian Berghoff-Flüel, basse. Livret en anglais, allemand, français. Juillet 2021. TT 68’23. Et’cetera KTC 1753

A Genève, un Orchestre du Gürzenich décevant 

par

Pour le quatrième concert de sa saison 2022-2023, le Service Culturel Migros invite le Gürzenich Orchester Köln à se produire à Genève, Berne et Lucerne sous la direction de son chef invité, Nicholas Collon. Agé de quarante ans, ce Londonien a été le directeur artistique de l’Orchestre de la Résidence de La Haye jusqu’à 2021, avant de prendre les rênes de l’Orchestre Symphonique de la Radio Finlandaise tout en conservant celles de l’Aurora Orchestra qu’il avait cofondé avec Robin Ticciati à Londres en 2004. La musique contemporaine est, semble-t-il, au cœur de son répertoire puisqu’il a assumé de nombreuses créations dues à des compositeurs de renom tels que Philipp Glass, Unsuk Chin ou Mark-Anthony Turnage. 

Est-il aussi convaincant dans un programme ‘bateau’ Beethoven-Brahms ? L’on doit d’emblée répondre négativement et se demander si, dans une salle exiguë telle que le Victoria Hall de Genève, il faut recourir à une formation démesurée incluant quinze premiers, quinze seconds violons, sept contrebasses et les vents en proportion.

Bianca e Fernando de Bellini : première mondiale sur DVD

par

Vincenzo Bellini : Bianca e Fernando, melodramma serio en deux actes. Salome Jicia (Bianca), Giorgio Misseri (Fernando), Nicola Ulivieri (Filippo), Alessio Cacciamani (Carlo), Giovanni Battista Parodi (Clemente), Elena Belfiore (Viscardo), Carlotta Vichi (Eloisa), Antonio Mannarino (Uggero) ; treize mimes ; Chœurs et Orchestre de l’Opéra Carlo Felice de Gênes, direction Donato Renzetti. 2021. Notice en italien et en anglais. Pas de livret, mais synopsis en italien et en anglais. Sous-titres en italien, en anglais, en français, en allemand, en coréen et en japonais. 148.00. Un DVD Dynamic 37954. Aussi disponible en Blu Ray.

Schumann pluriels comme nouveau classique 

par

Clara Wieck-Schumann (1819-1826) : Concerto pour piano n°1 en la mineur, Op.7 ; Robert Schumann (1810-1856) : Concerto pour piano en la mineur, OP.54, Widmung, Op.25. Beatrice Rana, piano ; Chamber Orchestra of Europe, Yannick Nézet-Séguin. 2022. Livret en : anglais, allemand, français e italien. 57’22””. Warner Classics. 5054197 296253. 

Les cuivres et les rites de passage dans le répertoire baroque austro-allemand

par

Passages. Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Equali no 1 & 3 [paroles d'Ignaz Xaver Ritter von Seyfried] ; Du, dem nie im Leben Ruhstatt ward. Heinrich Schütz (1585-1672) : O meine Seele, warum bist du betrübet SWV 419, Fili mi Absalon SWV 269, Freue dich des Weihes deiner Jügend SWV 453. Johann Georg Ahle (1651-1706) : Freudenlied. Samuel Scheidt (1587-1654) : Paduana dolorosa SSWV 42. Dieterich Buxtehude (1637-1707) : Klage-Lied BuxWV 76. Martin Mayer (c1642-c1709) : Da der Tag ein Ende nahm. Roland de Lassus (c1530-1594) : Aurora lucis rutilat. Johann Philipp Krieger (1649-1725) : Ich bin eine Blume zu Saron. Christoph Strauss (c1575-1631) : Haec Dies. Johann Sebastian Bach (1685-1750) : O Jesu Christ, meins Lebens Licht BWV 118 ; Herzlich tut mich verlangen BWV 727. Johann Hermann Schein (1586-1630) : O Jesulein, mein Jesulein. Dietrich Becker (1623-1679) : Traur- und Begräbnuss-Music des Herrn Johann Helms. InALTO, Lambert Colson.   2021. Livret en anglais, français, allemand (pas de texte des compositions vocales, néanmoins disponibles sur le site Outhere). TT 77’23. Ricercar RIC443

Les mains gauches de Richard Strauss et de Kurt Leimer 

par

Kurt Leimer (1920-1974) : Concerto pour piano pour la main gauche et orchestre en un mouvement. Richard Strauss (1864-1949) : Panathenäenzug. Etudes symphoniques en forme de passacaille pour piano (main gauche) et orchestre op. 74. 2020. Gilles Vonsattel, piano ; Orchestre symphonique de Berne, direction Mario Venzago. 59.28. Schweizer Fonogramm 7629999848115. 

Nouvelles révélations sur la musique sacrée de Marenzio, et un lot d’inédits

par

Luca Marenzio (1553-1599) : Jubilate Deo a 8 (deux versions) ; Missa Jubilate a 8 ; Magnificat Sexti Toni a 8 ; Magnificat Octavi Toni a 8 (deux versions) ; Christe Jesu Benigne a 6. Cappella Musicale della Cattedrale di Vercelli, Don Denis Silano. Federico Fiorio, Stefano Guadagnini, cantus. Enrico Torre, Gianluigi Ghiringhelli, altus. Alberto Allegrezza, Raffaele Giordani, ténor. Davide Benetti, Enrico Bava, basse. Stefano Demicheli, orgue. Federico Bagnasco, violone. Livret en italien et anglais, sans les paroles chantées. Avril 2021. TT 59’59. Dynamic CDS7958

Marguerite Long, ou la poésie à l’état pur

par

Marguerite Long - volume 1 : Fauré & d’Indy. Gabriel Fauré (1845-1924) : Ballade (version orchestrale, deux interprétations) ; 2 Barcarolles, 2 Impromptus, 2 Nocturnes, Les Berceaux op. 23 ; Quatuors avec piano n° 1 en ut mineur op. 15, n° 2 en sol mineur op. 45. Vincent d’Indy (1851-1931) : Symphonie sur un Chant montagnard français (Symphonie Cévenole) en sol op. 25. Ninon Vallin, soprano. Jean Pasquier, violon ; Pierre Pasquier, alto ; Étienne Pasquier, violoncelle ; Jacques Thibaud, violon ; Maurice Vieux, alto ; Pierre Fournier, violoncelle. Marguerite Long, piano. Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire, direction : Philippe Gaubert, André Cluytens. Orchestre des Concerts Colonne, direction : Paul Paray. Enregistré entre le 1er avril 1930 et le 15 mars 1957. Édition 2022. Livret substantiel en anglais. 2h 35m 4s. 1 double CD APR (Appian Publications & Recordings). APR6038.

Marguerite Long - volume 2 : Chopin, Debussy, Milhaud & Ravel. Frédéric Chopin (1810-1849) : Fantaisie en fa mineur op. 49, Mazurka en fa dièse mineur op. 59 n° 3, Valse en la bémol op. 64 n° 3, Valse en ré bémol op. 70 n° 3, Barcarolle en fa dièse op. 60, Berceuse en ré bémol op. 57, Fantaisie-Impromptu en ut dièse mineur op. 66, Scherzo n° 2 en si bémol mineur op. 31, Concerto pour piano n° 2 en fa mineur op. 21. Claude Debussy (1862-1918) : 2 Arabesques, Jardins sous la pluie, La plus que lente. Darius Milhaud (1892-1974) : Concerto pour piano n° 1 op. 127, Paysandu (n° 12 de Saudades do Brasil), Alfama (n° 2 de L’Automne op. 115). Maurice Ravel (1875-1937) : Concerto pour piano en sol (deux interprétations). Marguerite Long, piano. Orchestre anonyme, direction : Pedro de Freitas Branco, Darius Milhaud. Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire, direction : Georges Tzipine. Enregistré entre le 11 mai 1929 et le 12 juin 1952. Édition 2022. Livret substantiel en anglais. 2h 24m 47s. 1 double CD APR (Appian Publications & Recordings). APR6039.