La Phèdre de Jean-Baptiste Lemoyne, une résurrection nécessaire

par

Jean-Baptiste LEMOYNE (1751-1796) : Phèdre, tragédie lyrique en trois actes. Judith van Wanroij ; Julien Behr ; Tassis Christoyannis ; Melody Louledjian ; Jérôme Boutillier ; Ludivine Gombert ; Purcell Choir ; Orfeo Orchestra, direction György Vashegyi. 2020. Livret en français et en anglais. Textes complets avec traduction en anglais. 136.30. Un livre-disque du Palazzetto Bru Zane BZ 1040 (2 CD).

jamaican hairy pussy

par https://cetanres.com/single-frauen-werl/

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Intégrale des Symphonies, Wellingtons Sieg oder die Schlacht bei Vittoria, Op.91 ; Ouvertures de Leonore I, Op.138 ; Leonore II, ops 72a ; Leonore III, Op.72b ; Fidelio, Op.72, Coriolan, Op.62 ; König Stephan, Op.117 ; Zur Namensfeier, Op.115 ; Die Geschöpfe des Prometheus, Op.43 ; Die Ruinen von Athen, Op.113 ; Die Weihe des Hauses, Op.124 ; Grosse Fuge (orchestration de Felix Weingartner). Magda László, soprano ; Hilde Rössel-Majdan, alto ; Petre Munteanu, ténor ; Richars Standen, basse. Vienna Academy Chorus, Vienna State Opera Orchestra, Royal Philharmonic Orchestra, English Baroque Orchestra, Herman Scherchen. 1951-1958. Livret en anglais et allemand. DGG.  483 8163. 

Hermann Scherchen, l’Allemand qui ne dirigeait pas comme un Allemand 

par https://cetanres.com/single-frauen-werl/

La réédition par DGG d’enregistrements beethovéniens, dont les symphonies, sous la baguette du chef d’orchestre Hermann Scherchen, est une bonne opportunité d’évoquer la carrière de ce musicien exceptionnel. Chef d’orchestre virtuose, pilier de la création contemporaine et même de la musique électronique, il marqua de son empreinte l’art de la direction en dépit d’une notoriété relativement trop confidentielle par rapport aux stars de son époque. 

Hermann Scherchen naît à Berlin en 1891. Altiste, il joue dans l’orchestre Blüthner de Berlin tout en étant musicien supplémentaire lors des concerts du Philharmonique. En 1911, il rencontre Arnold Schönberg dont il est l'assistant pour la création du Pierrot lunaire. Le jeune musicien est fasciné par la modernité et les pistes offertes par cette musique qui dépasse les frontières connues. Schönberg part en tournée à travers l’Allemagne avec son Pierrot Lunaire et Scherchen, encouragé par le compositeur, assure quelques performances de cette oeuvre révolutionnaire. En 1914, il est chef d’orchestre à Riga mais la Première Guerre Mondiale éclate et le musicien est retenu prisonnier par les Russes, il se découvre une sympathie pour la Révolution d’octobre et les idées communistes. De retour à Berlin, en 1918, il se fait un propagateur de la musique de son temps. S’il fonde un quatuor à cordes qui porte son nom, il est aussi l’initiateur de la Neue Musikgesellschaft (Société pour la nouvelle musique) et de la revue Melos (1919) qui oeuvrent pour la défense de la musique contemporaine. Ses activités se complètent par un poste à la Musikhochschule de Berlin et la direction d’une chorale d’ouvriers. En 1921, il est désigné à la tête des concerts du Konzertverein de Leipzig puis au pupitre des Museumkonzerten de Francfort sur le Main où il succède à Wilhelm Furtwangler. 

Une rencontre Beethoven-Kuhlau autour de la flûte

par

Ludwig van BEETHOVEN (1770-1827) : Sérénade pour piano et flûte, op. 41 ; Canon « Kühl, nicht lau », WoO 191. Friedrich KUHLAU (1786-1832) : Capriccio pour flûte op. 10b n° 9 ; Grande Sonate concertante pour piano et flûte, op. 85. Tami Krausz, flûte ; Shuann Chai, pianoforte. 2020. Livret en anglais, en allemand et en français. 67.14. Ramée RAM 1903.

Deux saisons mais deux mondes totalement opposés

par

Piotr Illitch Tchaïkovski (1840 - 1893): Les Saisons, transcription Alexander Goedicke (1877 - 1957) pour piano, violon et violoncelle ; Astor Piazzolla (1921 - 1992) : Les Quatre Saisons de Buenos Aires, transcription José Bragato (1915 - 2017) pour piano, violon et violoncelle. Trio Bohème (Jasmina Kulaglich, piano ; Lev Maslovsky, violon ; Igor Kiritchenko,  violoncelle) -2019 - Livret en anglais et en français  - 67: 48 . Calliope Records

Fin de l’intégrale de l’œuvre pour flûte de Jolivet par Hélène Boulègue

par

André JOLIVET (1905-1974) : Concerto n°1 pour flûte et cordes ; Suite en concert (Concerto n°2) pour flûte et quatre percussionnistes ; Alla rustica, divertissement pour flûte et harpe ; Pipeaubec, pour flûte et percussion ; Sonatine pour flûte et clarinette ; Pastorales de Noël pour flûte, basson et harpe ; Une minute trente pour flûte et percussion ; Petite Suite pour flûte, alto et harpe. Hélène Boulègue, flûte ; Solistes de l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, direction Gustavo Gimeno. 2020. Livret en anglais. 76.19. Naxos 8.574079.

L’Orchestre de Chambre de Los Angeles en mode confidentiel

par

Pierre JALBERT (né en 1967): Concerto pour violon ; Johann Sebastian BACH (1685-1750): Concerto pour violon en la mineur, BWV 1041 ; Arvo PÄRT (né en 1935): Fratres pour violon, orchestre à cordes et percussion ; Pēteris VASKS (né en 1946): Lonely Angel pour violon et orchestre à cordes. Margaret Batjer, violon ; Orchestre de Chambre de Los Angeles, dir. Jeffrey Kahane. 2019-SACD-63'41"-Textes de présentation en français, anglais et allemand-BIS 2309

Partitions chez Universal Edition Wien 

par https://cetanres.com/single-frauen-werl/

La moisson de nouveautés d’Universal Edition Wien est des plus riches, avec de belles premières variées et passionnantes. 

Kurt Weill, Der neue Orpheus, Universal Edition, UE 36 506, ISNM : 979-0-008-08743-1

Composée en 1025, la cantate Der neue Orpheus pour soprano, violon solo et petit orchestre est une oeuvre qui témoigne de la créativité foisonnante de ce compositeur. On y découvre un alliage personnel d’influences d’opéra et de chanson, sans oublier les réminiscences populaires. Cette belle oeuvre fait son entrée dans la collection des partitions d’étude de la maison d’édition viennoise.