https://suppliday.com/everyday-cialis---testosterone/

par

Pour les fêtes de fin d’année, le Ballet de l’Opéra de Paris affiche, pour dix-huit représentations à la Bastille, l’un des piliers de son répertoire, Don Quichotte, dans la production que Rudolf Nureyev avait conçue pour la compagnie en 1981. L’on sait le travail considérable que nécessita le remaniement de la chorégraphie de Marius Petipa datant de 1868 et s’articulant en un prologue et trois actes. Le danseur collabora avec le chef d’orchestre John Lanchberry qui révisa la partition de Ludwig Minkus en déplaçant certains numéros, en en supprimant quelques-uns et en réorchestrant même certaines séquences. Cette première mouture sera présentée à la Staatsoper de Vienne en 1966 puis transmise à Marseille, Zürich, Oslo et à l’Australian Ballet où sera tourné un film en 1972. Mais dix-neuf ans plus tard, à la demande de l’Opéra de Paris, Rudolf Nureyev élaborera une seconde version en accentuant le caractère inquiétant du Prologue et en ajoutant de nouvelles variations au rôle du barbier Basilio ; et le résultat sera affiché au Palais Garnier le 6 mars 1981 avec des décors et costumes de Nicholas Georgiadis. Toutefois, en 2002 sera commandée une nouvelle production constituée de décors d’Alexandre Belaiev évoquant l’Espagne mauresque du XVIIIe siècle et de costumes d’Elena Rivkina inspirés des toiles de Goya.

Fanny Clamagirand conforte sa magnifique complicité avec Saint-Saëns

par

Camille Saint-Saëns (1835-1921) : Transcriptions pour violon et piano [du compositeur, sauf mention contraire] : Danse macabre, op. 40 ; Jota aragonaise, op. 64 ; Le Déluge, op. 45 (Prélude) ; Havanaise, op. 83 ; Introduction et Rondo capriccioso, op. 28 [arr. Georges Bizet] ; Prière, op. 158 bis ; Caprice andalou, op. 122 ; Air de Dalila « Printemps qui commence » ; Caprice d’après l’Étude en forme de valse [arr. Eugène Ysaÿe]. Fanny Clamagirand, violon ; Vanya Cohen, piano. 2021. 68’01. Livret en anglais et en français. 1 CD Naxos 8.574314

La délicieuse Ciboulette de Reynaldo Hahn se déguste sur DVD

par

Reynaldo Hahn (1874-1947) : Ciboulette, opérette en trois actes et quatre tableaux. Julie Fuchs (Ciboulette), Jean-François Lapointe (Duparquet), Julien Behr (Antonin), Eva Ganizate (Zénobie), Ronan Debois (Roger), Cécile Achille (Françoise), Jean-Claude Sarragosse (Monsieur Grenu), Guillemette Laurens (Madame Grenu), Patrick Kabongo Mubenga (Auguste/Victor), François Rougier (Le Patron/Le Maire), Safir Behloul (Grisard), Bernadette Lafont (Madame Pingret), La Comtesse de Castiglione (Michel Fau), Jérôme Deschamps (Le Directeur de l’Opéra) ; Accentus ; Orchestre symphonique de l’Opéra de Toulon, direction Laurence Equilbey. 2013. Notice en anglais et en français. Pas de livret, mais synopsis en deux langues. Sous-titres en français, en anglais, en allemand, en japonais et en coréen. 145.00. Un DVD Naxos 2. 110697. Aussi disponible en Blu Ray.

Les finalistes des ICMA 2022

par

Après trois tours de scrutin, le jury des International Classical Music Awards (ICMA) a choisi les titres en compétition pour la finale des prix 2022.

La liste initiale, avec un total de 377 nominations, a été réduite à trois sorties par catégorie, les finalistes pour 2022. Remy Franck, président du Jury ICMA, déclare : "Cette année encore, de nombreuses nominations ont été fortement soutenues par plus de 50 % des jurés. Ces sorties ont récolté de nombreux points à travers toutes les épreuves. Et lorsque près de 90% des productions nominées ont été éliminées, nous avons commencé à trouver le gagnant dans chacune de nos 16 catégories de prix. Le lauréat est choisi dans une liste de trois finalistes".

Les noms des lauréats seront publiés le mardi 18 janvier 2022.

La cérémonie et le concert de gala se dérouleront à la Philharmonie de Luxembourg :  le 21 avril 2022.

Découvrez les finalistes des ICMA 2022. pdf

L’empire de la nuit dans le clavecin baroque allemand

par

Ich schlief, da traümte mir. Pièces de Carl Philipp Emanuel Bach (1714-1788),  Wilhelm Friedemann Bach (1710-1784), Christoph Graupner (1683-1760), Johann Kaspar Fischer (1656-1746), Johann Sebastian Bach (1685-1750), Johann Kuhnau (1660-1722), Johann Balthasar Kehl (1725-1778). Anne Marie Dragosits, clavecin. Livret en français, anglais, allemand. Septembre 2020. TT 64’58. L’Encelade ECL 2002

Peter Vanhove en compagnie de Gounod, avec Alkan, Fauré, Séverac et Bizet

par

« Gounod & Compagnie » - Charles Gounod (1818-1893) : Six Romances sans paroles ; La Veneziana (Barcarolle) en sol mineur ; Sérénade en fa majeur ; Le ciel a visité la terre ; Prélude en ut mineur ; Impromptu en sol majeur ; Dodelinette (Berceuse) en sol majeur ; Nocturne (Souvenance) en mi bémol majeur ; Méditation sur le 1er Prélude de J.S. Bach (Ave Maria). Charles-Valentin Alkan (1813-1888) : Barcarolle en sol mineur ; Promenade sur l’eau ; Nocturne en si majeur ; Sérénade en fa dièse mineur ; Le temps qui n’est plus. Gabriel Fauré (1845-1924) : Capriccio en mi bémol majeur ; Barcarolle No. 4 en la bémol majeur ; Romance sans paroles Op. 17 No. 3. Déodat de Séverac (1872-1921) : Valse romantique ; Invocation à Schumann ; Où l’on entend une vieille boîte à musique ; Baigneuses au soleil. Georges Bizet (1838-1875) : L’aurore ; Les Confidences ; Sérénade ; Romance sans paroles ; Chanson d’Avril ; Extase. Peter Vanhove, piano. 2020. 54:38 + 57:47. Livret en néerlandais, en français et en anglais. 2 CD Pavane ADW7595.