Grosse erreur de répertoire

par http://www.supertrance.net/

Maurice RAVEL (1875-1937)
MELODIES (Histoires naturelles, Trois chansons madécasses, Manteau de fleurs, Noël des jouets, Cinq mélodies populaires grecques, Deux mélodies hébraïques, 5 mélodies variées

Nora GUBISCH, mezzo-soprano
Alain ALTINOGLU, piano
2011-1h02- présentation, livret et textes en français et anglais-Chanté en français- Naïve N° V 5304

Pesante langueur et lascive volupté: sont-ce bien là des qualités... ravéliennes? De qualités, pourtant, la mezzo-soprano Nora Gubish n'en manque certes pas et sa carrière en atteste -une certaine couleur du timbre, des accents au lyrisme emphatique, une épaisseur légèrement engorgée de l'émission mais, il faut l'avouer, on aura rarement entendu un tel décalage entre une œuvre et son interprète. Ravel qui était la simplicité, la discrétion, la mesure même, ne saurait se reconnaître dans les mélodies présentées ici. Si Alain Altinoglu, au piano, parvient à donner une idée du pouvoir expressif, de la ligne épurée et si inventive du compositeur, que dire de l'interprétation vocale! Dès les premiers mots des Histoires naturelles qui devraient être dites de «façon naturelle» (comme le soulignaient Maurice Delage ou Denise Grey), on est surpris par une diction grossie, un ton emphatique, une incompréhension des textes. Voyez comment lourdement sont dites les premières phases «il va sûrement se marier» (Le Paon),  «il glisse sur le bassin» (Le Cygne),  l'admirable «je rapporte une rare émotion» (Martin- Pêcheur) et plus encore la célèbre Pintade («c'est la bossue de ma cour. Elle ne rêve que plaies à cause de sa bosse» dont la musique calque au plus près la phrase simplement «dite»! De même les Madécasses «trombonée » sans esprit ( Aoua! Surtout). Le reste à l'avenant. Une erreur de répertoire pour la chanteuse et, hélas, ... de l'anti-Ravel!
Bénédicte Palaux Simonnet

Son 8 - Livret 8 - Répertoire 8 - Interprétation 4

Les commentaires sont clos.