A l’Opéra de Paris, un hommage à Violette Verdy lors d’une soirée Balanchine

par

Violette Verdy dans Emeralds (Emeraudes) de Balanchine © D.R.

Le Ballet de l’Opéra de Paris présente un spectacle consacré à quatre productions de George Balanchine et profite de l’occasion pour rendre hommage à l’une de ses interprètes de prédilection, Violette Verdy, qui s’est étreinte à Bloomington le 8 février 2016.

Née sous le nom de Nelly Guillerm à Pont-l’Abbé le 1er décembre 1933, elle fait sa formation de ballerine chez Mme Rousanne et Victor Gsovsky en même temps qu’un certain Maurice Béjart. Dès 1945, elle est affichée aux Ballets des Champs-Elysées, aux Ballets Marigny, aux Ballets de Paris chez Roland Petit qui lui confiera, en mars 1953, sa nouvelle création, Le Loup. Pendant deux saisons, elle collaborera avec le London Festival Ballet avant de se rendre aux Etats-Unis, car elle est engagée par l’American Ballet Theatre. Elle subjugue George Balanchine par la rapidité de ses sauts et s’impose rapidement comme l’une de ses étoiles au New York City Ballet entre 1958 et 1976, ce qui lui donne l’occasion de travailler aussi avec Jerome Robbins. De retour en France, elle deviendra, pour trois ans, directrice de la danse à l’Opéra ; à la troupe, elle inculquera le style de ses deux mentors en remontant nombre de leurs productions avec ce sens de l’humour et cette joie de vivre qui rendaient sa personnalité si attachante.
Après un film retraçant brièvement sa carrière, c’est du reste par Sonatine créée sur mesure en décembre 1975 pour celle que Balanchine surnommait « ma petite greffe française » que se concrétise cet hommage. Sur la Sonatine de Maurice Ravel interprétée par la pianiste Elena Bonnay, est développé, en une fascinante épure, un Pas de deux qui voit dialoguer Léonore Baulac et Germain Louvet.
Et cette page contraste vivement avec le lever de rideau, Mozartiana, que George Balanchine avait élaboré en 1933 d’après la Quatrième Suite d’orchestre de Tchaikovsky et qu’il a révisé plusieurs fois jusqu’à la version définitive de 1981. Sans le moindre décor, tutus longs cendrés, jupons noirs, gilets sombres et collants blancs confèrent une touche académique un peu désuète à cette page qui entre au répertoire du Ballet de l’Opéra. Avec le concours des élèves de l’Ecole de danse se révèle le jeune Arthus Raveau face aux étoiles chevronnées que sont Dorothée Gilbert et Mathieu Ganio.
A la même esthétique souscrit le Brahms-Schoenberg Quartet qui est basé sur l’orchestration qu’Arnold Schoenberg réalisa du Premier Quatuor avec piano de Brahms. Balanchine en effectua la chorégraphie en 1966 avec l’intention d’évoquer la décadence de l’empire austro-hongrois. Pour une fois, il accepte décor et costumes ; et pour l’entrée au répertoire parisien en juillet 2016, la direction a sollicité la participation de Karl Lagerfeld qui livre une toile peinte représentant une gloriette viennoise et des tenues où le velours noir se marie au satin blanc, tandis que le dernier mouvement (alla zingaresca) souscrira à l’imagerie tzigane de la Hongrie. Se font applaudir les premiers plans, Valentine Colasante, Amandine Albisson, Myriam Ould-Braham et Muriel Zusperreguy et surtout les danseurs étoiles Yann Chailloux, Stéphane Bullion, Mathias Heymann et Karl Paquette.
Et la soirée s’achève par Violin Concerto que Balanchine conçut en 1972 d’après le Concerto en ré majeur d’Igor Stravinsky qui a ici pour soliste le violoniste Frédéric Laroque. Entrée au répertoire de l’Opéra en juin 1984, l’œuvre se rattache au néo-classicisme de Sonatine avec cette spontanéité expressive que restituent magistralement Amandine Albisson et Stéphane Bullion, Valentine Colasante et Karl Paquette. Tout au long de la soirée, l’Orchestre de l’Opéra National de Paris affiche une magnifique cohésion sous la baguette du chef américain Kevin Rhodes.
Paul-André Demierre
Paris, Palais Garnier, le 28 octobre 2016

Vos commentaires http://turnen.tsv-ga.de/christian-dating-manchester/

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. hombres solteros de 50 años venezuela.