Des quadrilles d'Anton Bruckner !

par https://belfastsafaris.com/

Anton BRUCKNER (1824-1896) : Pièces pour piano.  Ana-Marija MARKOVINA, Rudolf MEISTER (piano). 2017-DDD-75'15-Textes de présentation en anglais et allemand-Hänssler Classic HC 17054

Des pièces pour piano de Bruckner ? On s'en étonnerait presque tant son nom reste attaché à de majestueuses symphonies et à de grandioses oeuvres religieuses. Pourtant, dans la première partie de sa vie, il réalisa un corpus assez important de pages destinées au piano ou à l'orgue. Ce sont neuf de ces compositions que nous propose Ana-Marija Markovina, toutes écrites dans les années 1850 à part une Fantaisie et un Erinnerung, légèrement postérieurs. Aus Kitzlers Studienbuch, comme le suggère son titre, est un recueil de morceaux divers : mouvements de sonate, danses, variations, études etc. Le tout est très plaisant, ce qui prouve que même Bruckner pouvait être facétieux à l'occasion. Qu'on ne s'attende cependant pas à des révélations: il n'y a rien ici qui nous emporte comme deux accords de Schumann, les rêveries douce-amères de Schubert ou les accords monumentaux de Brahms. Nous restons dans les convenances de la musique de salon, ce qu'illustrent à l'envi les quadrilles à deux ou à quatre mains où l'on retrouvera, par ailleurs, des citations de thèmes de Weber. On y décèlera également des réminiscences de danses de Schubert. Les Drei kleine Stücke à quatre mains sont plaisantes mais ne constituent guère plus que des exercices à destination de jeunes étudiants. Le disque est complété par cinq pièces au caractère plus intériorisé, dont un Stille Betrachtung an einem Herbstabend à la mélancolie chopinienne. Quant à la Fantaisie et au Erinnerung déjà cités, plus construits, ils appartiennent indéniablement à un monde émotionnel proche de celui du Polonais, en particulièrement de ses Nocturnes.

On sera très déçu par la notice qui parle abondamment en termes très élogieux de l'interprète principale mais ne dit un traître mot de la musique que nous écoutons, comme si elle ne valait pas la peine qu'on y accorde davantage qu'une oreille distraite. Personnellement, nous ne partageons pas cet enthousiasme: le jeu est correct mais demeure assez carré et sans grande imagination.

Bernard Postiau

Son: 9 Livret: 3 Répertoire: 9 Interprétation: 6

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.