L'esprit sacré de l'éternelle Russie

par dating compatibility questionnaire

The Sacred Spirit of Russia
Gretchaninov Kastalsky Rachmaninov

CONSPIRARE
Glenn MILLER, basse, Craig HELLA JOHNSON, dir.
2014- 77'50- DSD- livret en anglais, français, allemand- textes en anglais, français, allemand, russe-chanté en russe Harmonia Mundi HMU 807526
S'ouvrant avec la grande Doxologie d'Alexandre Kastalsky (1856-1926) ce disque soutient l'intérêt jusqu'à la dernière note. Car c'est un bel ensemble de chef d’œuvres qui sont ici présentés. On a bien sûr dans l'oreille le creux abyssal de voix russes chantant les prières orthodoxes. Ici -et ce n'est pas le moins intéressant des paradoxes, un chœur texan (mais le melting-pot américain ne produit-il pas des merveilles?)- interprète superbement ce répertoire. Fluidité, précision, profonde musicalité, on ne sait qu'admirer le plus ! Cet enregistrement nous propose vingt deux prières de la plus grande beauté. Impossible de choisir entre le « Bénis le Seigneur, ô mon âme » d'Ippolitov-Ivanov, le « Credo » de Gretchaninov ou le « Ne me rejette pas » de Tchesnokov. On perçoit une foi vivante, une expression toujours vraie dans ces chants à la profonde ferveur. Mais ce disque nous apporte plus encore – et de très significatif de l'âme russe. Et qui nous confond, nous autres Occidentaux : c'est que des compositeurs, sous la botte stalinienne, aient continué à écrire de la musique sacrée... La plupart des artistes réunis ici ont vécu les années rouges de la révolution bolchévique. Et pourtant, sans être aucunement contre-révolutionnaires, ils ne se sont pas tus. Ce n'est peut-être pas le moindre atout de ce disque, en tout points remarquable. A méditer... pour ceux -dont certains metteurs en scène qui s'attaquent au répertoire russe ( « Boris » par exemple...)- sans la moindre conscience de cette aveuglante réalité.
Bénédicte Palaux Simonnet
Son 10 - Livret 10 - Répertoire 10 - Interprétation 10 

 

Les commentaires sont clos.