Le Journal

700 jeunes choristes venus de toute l'Europe se rencontrent à Wolfenbüttel

par

700 enfants et jeunes gens se rencontrent à Wolfenbüttel lors du festival international pour les jeunes chœurs. Dix-sept chœurs venus de onze pays européens participeront à ce 16e festival européen. Du 4 au 8 septembre, les jeunes chanteurs donneront également plusieurs concerts à Wolfenbüttel et dans les villes voisines. Sous la conduite de différents chefs venus de différents pays. Le festival a pour thème "les sons de la nature».

La soprano Aida Garifullina, 1er prix du concours de chant Operalia 2013

par

GarifulinaLa soprano russe Aida Garifullina a eu le 1er prix du concours de chant Operalia 2013 organisé par Placido Domingo. La soliste du théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg, 25 ans, est rentrée de Vérone avec un prix mais aussi avec des propositions de travail de la part de plusieurs d’opéras européens. 600 chanteurs d’une dizaine de pays s'étaient présentés; 40 ont été retenus. L'âge limite d'admission est de 32 ans.
Aïda n’est pas pourtant pas débutante : c’est à l’âge de cinq ans qu’elle s’est produite pour la première foire sur scène. Ses intérêts musicaux ne se limitent pas à l’opéra classique; elle aime également la chanson et a chanté avec des chanteurs connus de la scène internationale tels que l’Italien Alessandro Safina. Elle a également participé au concours de la chanson Eurovision aux côtés du rappeur russe Timaty. Tous les collègues d’Aida n’approuvent pas forcément ce mélange de genres mais la soprano est convaincue que cela contribue à faire connaître l’opéra au plus large public.
« C’est une sorte de musique expérimentale, une « musique classique moderne », qui peut être comprise par un très large public et être intéressante pour celui-ci. Les enfants, les adolescents sont capables de la comprendre, elle n’est pas réservée aux seuls adultes connaisseurs »
Suite à son prix, Aida Garifullina a reçu des propositions des théâtres de Vienne, de Monte-Carlo, de Valence et d’autres villes européennes. Et en Russie Aida se produira prochainement dans deux spectacles du théâtre Mariinski à Saint-Pétersbourg.

Mehta et le Grand Mufti... suite

par

Dans notre Journal du 28 août, nous évoquions les difficultés rencontrées par le chef indien Zubin Mehta pour réaliser son rêve : donner un concert pour la paix à Srinagar, dans les jardins du Shalimar Bayal, au Cachemire indien, avec l'Orchestre d'état de Bavière le 7 septembre. Nous avions relaté alors le fait que le Grand Mufti trouvait préférable de consacrer le budget à l'éducation et la santé. Mais voilà que les affaires se corsent. Un groupe de séparatistes islamistes accusent Mehta d'être sioniste en raison de sa nomination de chef à vie de l'Orchestre Philharmonique d'Israël. Par ailleurs, le front politique Hurriyat, qui milite pour l'indépendance du Cachemire -et qui préférait consacrer le budget à l'éducation et la santé- appelle à la grève générale le jour de l'évènement.  De plus, il organise un "contre-concert" le jour de l'événement... La suite au 8 septembre !

NOTRE VIDEO : Vladimir Sofronitsky

par

Un magnifique documentaire sur ce pianiste de légende qui fuyait le star-system. Une interview exclusive de sa fille Viviana. Douze minutes de partage d'émotions.

Un successeur pour Gérard Mortier ?

par

Actuel directeur du Teatro Real de Madrid après être passé par Bruxelles, Salzbourg et Paris, Gérard Mortier (69 ans) a annoncé aujourd'hui qu'il souffrait d'un cancer et poursuivrait un traitement de trois mois dans une clinique allemande. Son contrat à Madrid expirera en 2016.
Il a bien l'intention de lutter contre la maladie mais il a tout de même donné au gouvernement espagnol la liste de six personnes qu'il voudrait voir lui succéder.
Les choix de Mortier : Viktor Schoner (Bavarian State Opera), Alexander Neef (Toronto), Serge Dorny (Lyon), John Berry (English National Opera), Pierre Audi (De Nederlandse Opera), Bernd Loebe (Frankfurt Opera).
Les choix du gouvernement ne rejoignent toutefois pas ceux-ci : Antonio Moral (le prédécesseur de Mortier -peu apprécié par ce dernier !), Pedro Halffter, Joan Matabosch.
Mortier a menacé le gouvernement de quitter définitivement ses fonctions si son choix n'est pas respecté !

La soprano Eleanor Lyons (Australie), 1er prix à St-Petersbourg

par

LyonsLa soprano australienne Eleanor Lyons gagne le premier prix à la 9e International Singing Competition Obraztsova qui se tenait à Saint-Petersbourg (voir notre journal du 26 août). Outre la présidente Elena Obraztsova, professeur de la lauréate, le jury était composé de Richard Bonynge, Eva Marton, Larisa Gergieva et Tamara Sinyavskaya. 

En Corée du Nord : des musiciens au peloton d'exécution

par

C'est Ossip Mandelstam qui notait qu'en Union Soviétique, la poésie était considérée avec le plus grand sérieux puisqu'on tuait même les poètes.
En Corée du Nord, ce 17 août, une douzaine d'artistes furent arrêtés et fusillés trois jours plus tard. Ils faisaient partie du Unhasu Orchestra (voir notre vidéo) et du Wangjacson Light Music Band; ils étaient chanteurs, danseurs, musiciens, sous la direction du chef d'orchestre Mun Kyong-jin qui, en 2005, avait obtenu un Premier Prix d' une compétition international en Hongrie et qui fut décoré par l'Etat nord-coréen. Hyon Song Wol, elle, était chanteuse  du Pochombo Electronique Ensemble réputé pour ses chants révolutionnaires et de propagande, un des groupes les plus populaires de Corée du Nord.  La petite histoire dit que Hyon Song Wol était la petite amie du jeune dictateur il y a une dizaine d'année mais que cette relation avait été censurée par son père. Son actuelle épouse était également membre de l'Unhasu Orchestra. Les sources ne disent pas si elle a joué un rôle dans l'exécution des artistes.
Raison invoquée de ce massacre: des vidéos de relations sexuelles des victimes vendues notamment en Chine, violant la loi nord-coréenne contre la pornographie. Selon les sources, certaines victimes étaient en possession de la Bible, autre une violation de la loi.
Il y a peu, Mun Kyong-jin, le chef d'orchestre assassiné, avait mis au répertoire d'un spectacle auquel assistait Kim  Jong-I -le jeune dictateur- des personnages de Disney et des chants occidentaux, espérant ouvrir l'esprit du dictateur à l'étranger. Vain espoir...
Pour corser le tout, l'exécution sauvage a eu lieu devant les familles et les membres des divers orchestres, toutes personnes envoyées des camps de détention selon le principe de la "culpabilité par association".
Selon les mêmes sources, Kim Jong-I élimine sauvagement toute personne qu'il juge être un défi à son autorité, signe qu'il est obsédé par la consolidation de son leadership.

Le Japonais Sunao Goko 1er Prix du Concours Tibor Varga

par

Sunao GokoLe violoniste japonais, Sunao Goko (20 ans) vient de remporter le premier prix, d'une valeur de 15.000 francs Concours International de Violon Tibor Varga à Sion (Suisse).
Goko est un étudiant de Pavel Vernikov au Conservatoire de Vienne. En plus du premier prix, le violoniste a également reçu le prix du public et un prix pour la meilleure interprétation d'une œuvre contemporaine -"shexi" du compositeur chinois Guo Wenjing. Le deuxième prix revient à la Bulgare Liya Petrova (23 ans) et le 3e au Japonais Eimi Wakui (21 ans). 24 participants s'éteient présentés au concours représentant 13 pays. Le Concours de violon Tibor Varga est aujourd'hui organisé conjointement au Concours International de Violon Sion Valais.

Brussels Creative Forum : Bilan

par

Il y en avait pour tous : petits et grands, professionnels, amateurs, curieux,... Une fête de la créativité !

Le BRUSSELS CREATIVE FORUM qui a réuni pour la première fois les acteurs de la culture et des industries culturelles et créatives, a fermé ses portes dimanche soir.
La présence des autorités politiques régionales et communales, tout comme la venue de plus de 1.000 personnes du secteur culturel, ont donné le ton de cette première édition.
Les rencontres et débats organisés au BIP ont remporté un franc succès principalement auprès des professionnels, l’occasion de mettre en exergue les thématiques liées au développement du secteur culturel et à l’avenir de Bruxelles. Quant aux exposants sous le chapiteau sur la place des Palais, ils ont bénéficié d’un public de passage mais aussi d’un public attentif à l’idée de découvrir l’offre culturelle à Bruxelles, une idée de ‘shopping’ de la culture qui sera renforcée lors de la prochaine édition. Les opérateurs présents ont souligné aussi l’intérêt et le plaisir de se rencontrer entre professionnels, d’échanger des idées et même d’élaborer des collaborations.
Une étude sur les retombées économiques des manifestations culturelles est prévue, démontrant que la musique -comme les autres arts !- n'est pas "un bruit qui coûte cher" selon la présupposée sortie de Léopold II, mais bien un apport économomique. Il y a une trentaine d'années, Raymond Rossius, à Liège, avait fait réaliser cette étude avec des résultats probants. Il y a peu, Serge Dorny l'a réalisée à Lyon, et les résultats étaient tout aussi probants. De quoi convaincre nos politiques?...
De plus, les initiatives individuelles culturelles et créatives ont eu l’occasion de se présenter. Une démarche que le BRUSSELS CREATIVE FORUM renforcera dans le futur en y apportant une dimension plus festive pour le public… A la manière des activités créatives lancées pour les enfants le dimanche et qui ont connu le succès absolu.
Une première édition qui, pour les organisateurs, a montré sa raison d’exister, ouvre les pistes de travail pour la prochaine édition. Fiers de leurs 3.000 visiteurs, les organisateurs remercient tous les participants, publics et privés.

Claudio Abbado, sénateur à vie de l'Italie

par

Cette distinction, attribuée par le président de la république italienne Giorgio Napolitano, récompense les citoyens "pour leurs très grands mérites dans les champs sociaux, scientifiques, artistiques et littéraires".