L'oeuvre pour violon et clavecin de C.P.E. Bach chez Wiener Urtext Edition

par gcse creative writing criteria

Les œuvres pour violon et clavecin obligé envahissent toute l'oeuvre de Carl Philipp Emanuel Bach. Les premières, comme la Sonate en ré mineur encore numérotée BWV 1036, remontent aux années d'études avec son père, mais manifestent déjà son propre vouloir créateur. La dernière oeuvre, la Fantaisie CPE Bachs Empfindungen en fa dièse mineur de 1787 est caractérisé par le style très expressif de la dernière manière du compositeur. La nouvelle édition en deux volumes de l'Edition « Wiener Urtext » contient les œuvres complètes de CPE Bach pour clavecin (piano) et violon obligé. Le premier volume contient non seulement les sonates Wq 71-74 et BWV 1036, mais aussi les arrangements des trios Wq 143 à 147 pour violon et clavecin, dont la plupart sont inclus dans les autographes de CPE Bach, ainsi qu'une - précédemment ignoré - première version du Wq 71 qui, comme la BWV 1036, donne un rare aperçu des premières œuvres du compositeur. Le second volume contient les quatre grandes sonates de 1763 qui avaient fasciné Johannes Brahms qui, non seulement les joua en concert avec Joseph Hellmesberger, mais publia deux de ces sonates 1864. Ce volume se termine par les deux dernières oeuvres du compositeur : l'Arioso et la Fantasie, respectivement datées de 1781 et 1787. Avec ces travaux, CPE Bach a réalisé le pont entre les dernières sonates baroques de son père et la classique « Sonate pour piano avec accompagnement de violon ».
Schott/Universal Edition UT 50288 (Vol. 1) et UT 50289 (Vol. 2)

Les commentaires sont clos.