Musique anglaise et danoise par le Danish quartet

par law on age difference in dating uk

Thomas ADÈS
(°1971)
Arcadiana op.12
Per NØRGÅRD
(°1932)
Quartetto Breve Quatuor à cordes n°1
Hans ABRAHAMSEN
10 préludes Quatuor à cordes n°1 
2016 - Pas de timing - Texte de présentation en anglais - ECM NEWS SERIE 2453 Arcadiana, du compositeur et chef d’orchestre anglais Thomas Adès, comporte 7 mouvements où le charme britannique ne fait pas défaut. Selon une source, il est possible d’écouter cette pièce d’une manière autre que ce qui est proposé, à savoir chronologiquement mais en écoutant les mouvements impairs de par leur similitude et, indépendamment, les mouvements pairs. Cette deuxième lecture est possible grâce à la cohésion du matériau. Bien que l’expérience soit intéressante, cette deuxième lecture n’apporte pas grand-chose. Arcadiana, (jardin d’) Arcadie est, selon la mythologie grecque, la région de naissance de Pan, divinité de la nature. Lorsqu’on écoute le quatrième mouvement, Tango Mortale, on peut se demander quel est le rapport avec Arcadie. Quoi qu’il en soit, ce tango décalé et peut-être décadent a tout son charme. Le fil conducteur de ce quatuor peut être l’amour -un peu naïf- mis en musique autour de différentes thématiques comme par exemple les gondoles de Venise (mouvement I) avec son rythme de barcarolle ou encore, avec style lié à la musique tonale/modale, O Albion (mouvement VI), un adagio mélancolique et émouvant.
Le quatuor à cordes en 2 mouvements écrit par le compositeur danois Per NØRGÅRD débute sur un tapis sonore d’où naîtront, dans un environnement obscur, plusieurs motifs énigmatiques. Ces petits éléments thématiques vont se transformer en une profonde déchirure. Comme si la cicatrice se soignait d’elle-même, un repos -momentané- s’installe, illustré grâce aux sons harmoniques couplés aux sons naturels arco et pizzicato. Le deuxième mouvement contraste avec le premier par son tempo plus allant et un rythme plus marqué et balancé, proche de l’écriture de Bartók. Contrairement au premier mouvement, le rythme et l’harmonie génèrent une forme tension laissant place à un thème à caractère populaire rattrapé par la rythmique du début de l’œuvre.
Ces 10 préludes forment un tout (Quatuor n°1) alternant entre un système répétitif et un système plutôt chromatique. Chaque prélude exploite un motif, un système de composition; le sérialisme et le minimalisme, deux courants chers à ABRAHAMSEN, s’entremêlent. Les 10 mouvements étant hétéroclites, il ne serait pas inenvisageable de les écouter individuellement, un peu comme les Préludes de Chopin ou Debussy.
Cette parution ouvre une porte sur une culture musicale différente de la nôtre. Le Quatuor Danish nous présente trois œuvres inscrites dans une démarche alliant tradition et modernité. Avec une interprétation délicate et engagée, ces œuvres riches en couleurs et en émotions assurent une agréable écoute.
Sébastien Kreins

Les commentaires sont clos.