Partitions : Schumann, Brahms, Saint-Saëns, Mendelssohn et Beethoven chez Henle

par https://www.franklingraphicsllc.com/

De nouvelles partitions ont récemment été éditées ou rééditées avec mise à jour chez Henle. Comme toujours chez cet éditeur les partitions font l'objet d'une précieuse préface en allemand, anglais et français et de commentaires d'exécution en allemand et en anglais.

Robert Schumann
Oeuvres pour Trio à clavier 
C'est assez tard que Robert Schumann s'intéressa à la musique de chambre même si Liszt l'encourageait dans cette voie dans une lettre du 5 juin 1839. C'est trois ans plus tard, en 1842, qu'il se mit à la tâche et, comme souvent chez lui, il composa alors plusieurs oeuvres du genre à la suite l'une de l'autre : six pièces d'égale importance parmi lesquelles son premier Trio avec piano qu'il fit publier en 1850 seulement sous le titre Vier Phantasiestücke, lui attribuant le numéro d’opus 88. Entretemps, il avait déjà composé le Trio en ré mineur op. 63 (1847) et celui en Fa majeur op. 80 (1847/1849). En 1851, alors qu’il vivait à Düsseldorf, il composa encore le Trio en sol mineur op. 110. Les quatre Trios de Schumann figurent, avec les trios de Mendelssohn et de Brahms, parmi les oeuvres les plus importantes du genre au XIXe siècle. En appendice, l'éditeur la version primitive du finale de l'op. 88 et les mesures 105bà 128 alternatives de la version primitive.
Editeur: Ernst Herttrich - Doigtés piano: Klaus Schilde - Edition Urtext, reliure paperback – 320 pages - HN 916 – 48 €

BRAHMS_VlcJohannes Brahms
Sonate pour piano et violoncelle en Fa majeur op. 99
Les sonates pour violoncelle de Brahms comptent peut-être parmi les plus belles pages jamais écrites pour cet instrument. La parution de ces deux pièces dans la nouvelle édition complète des œuvres de Brahms est l’occasion pour Henle de publier une nouvelle édition Urtext de la Sonate en Fa majeur. Comptant parmi les «classiques» de leur catalogue (jusqu’à présent HN 19), celle-ci est nouvellement gravée d‘après les derniers résultats de la recherche et enrichie par des informations détaillées de Johannes Behr sur la genèse et le travail éditorial. La partie de piano et celle de violoncelle sont doigtées. Une partie de violoncelle sans doigtés est également jointe.
Editeur: Egon Voss, Johannes Behr - Doigtés violoncelle: Claus Kanngiesser - Doigtés piano: Klaus Schilde - Edition Urtext, reliure paperback - Edition révisée - Parties avec ou sans indications de doigté - Remplace HN 19 – 60 pages – HN 1135 – 12€50

MendelssohnFélix Mendelssohn-Bartholdy
Barcarolles vénitiennes pour piano
Au cours d’un grand voyage entrepris à travers l’Europe à l’automne 1830, Mendelssohn Bartholdy découvrit Venise avec enthousiasme. Voici ce qu’il rapporte au sujet des gondoliers typiques de l’endroit: «Les gondoliers braillent à nouveau et les lumières se reflètent dans la profondeur de l’eau; l’un d’eux chante en s’accompagnant à la guitare. Quelle nuit amusante ». Probablement en souvenir de ce séjour, Mendelssohn écrivit entre 1830 et 1841 quatre Venetianische Gondellieder (Barcarolles vénitiennes). Ces derniers sont déjà parus dans les recueils HN 327 et HN 861 des éditions Henle-Urtext. Populaires, faciles d’exécution, ces quatre mélodieuses romances sans paroles sont désormais disponibles dans un seul volume, complété par une nouvelle préface de Ullrich Scheideler.
Editeur: Ernst Herttrich, Ullrich Scheideler, Rudolf Elvers - Doigtés: Hans-Martin Theopold, Andreas Groethuysen - Préface: Ullrich Scheideler - Edition Urtext, reliure paperback – 26 pages -  HN 1172 · 8 €

DUKASPaul Dukas
Villanelle pour cor et piano
Exigeant morceau de concours, la Villanelle de Paul Dukas fut composée en 1906 à l’attention de la classe de cor du Conservatoire de Paris. Évoquant ces joyeux chants populaires de l'Italie du XVIe siècle, le titre indique que nous n’avons pas affaire ici à une simple étude. Parallèlement aux exigences techniques (sons bouchés, gammes rapides, jeu sans pistons faisant appel à la technique du cor naturel), cette oeuvre convainc par l’entrain mélodique, de sorte que la Villanelle reste aujourd’hui un des morceaux de concert les plus appréciés des cornistes. L'EditionUrtext se base sur l’autographe et la première édition, toutes deux dans leur version originale pour cor et piano; l’orchestration plus tardive de l’accompagnement n’est pas du compositeur.
Editeur: Dominik Rahmer - Doigtés: Klaus Schilde - Edition Urtext, reliure paperback – 28 pages - HN 1170 · 13 €

StSAENSCamille Saint-Saëns 
Sonate pour violoncelle n° 1 en ut mineur op. 32
Au début des années 1870, Saint-Saëns appréciait tout particulièrement le violoncelle. Sa première Sonate pour violoncelle fut achevée en décembre 1872, juste après son premier Concerto pour le même instrument. La tonalité d'ut mineur, mais surtout l’intensité dramatique de l’œuvre ne sont pas sans rappeler Beethoven. Exceptionnelle à plus d’un égard, cette sonate exigeante et par moments très virtuose fut rapidement reconnue à sa juste valeur par la critique et le public, de sorte qu’elle ne tarda pas à figurer au répertoire. L'Edition Urtext tient pour la première fois compte de toutes les sources existantes. L'éditeur a fait appel pour les doigtés des parties de piano et de violoncelle à Pascal Rogé et David Geringas.
Editeur: Peter Jost - Doigtés violoncelle: David Geringas - Doigtés piano: Pascal Rogé - Edition Urtext, reliure paperback - Parties avec ou sans indications de doigté – 75 pages -  HN 1057 · 22€

StSAENSCamille Saint-Saëns
Cavatine pour trombone et piano op. 144
Comme le montrent notamment aussi ses trois sonates tardives respectivement pour hautbois, clarinette et basson, Camille Saint-Saëns a toujours été soucieux d’élargir le répertoire plutôt maigre de musique de chambre pour vents. Même le trombone n’est pas oublié avec la Cavatine, composée en 1915. L’instrument se montre ici plutôt sous son jour lyrique et romantique. Morceau faisant tout son effet, la Cavatine est aujourd’hui encore bien ancrée dans le répertoire pour trombonistes avancés. L'Edition Urtext est la première à tenir également compte de l’autographe conservé à Paris.
Editeur: Dominik Rahmer - Doigtés: Klaus Schilde - Edition Urtext, reliure paperback – 15 pages - HN 1119 · 11 €

BEETHOVEN_SerenadeLudwig van Beethoven
Sérénade op. 41 pour piano et flûte (violon)
La Sérénade op. 41 renvoie à l’opus 25 pour flûte, violon et alto de Beethoven. L’arrangement pour piano et flûte (ou violon) n’est pas de la main de Beethoven -mais probablement à attribuer au compositeur Franz Xaver Kleinheinz- alors que Beethoven certifia en septembre 1803 à son éditeur Hoffmeister & Kühnel, qu’il l’avait « relue et même entièrement révisée par endroits ». Adoubée par « Revue par l’Auteur », cette transcription se propagea rapidement. Partant des derniers résultats des spécialistes de Beethoven, Henle présente une version révisée de cette charmante sérénade (jusqu’à présent HN 301). Elle comporte de nouveaux textes détaillés relatifs à la genèse et l’état des sources.
Editeur: Egon Voss - Doigtés: Klaus Schilde - Edition Urtext, reliure paperback - Edition révisée
remplace HN 301 – 36 pages -  HN 934 · 14€50

Les commentaires sont clos.