Mots-clé : Nahuel di Pierro

Magie de haut vol à la Cour du Roi Soleil, Ercole Amante (Hercule amoureux)

par

Vantardises d’Hercule suivi d’un chien-monstre verdâtre, éclosion de Vénus au milieu d’une fleur géante, facéties des pages, pleurs de Déjanire prolongés d’une interminable traîne, tout ce que l’on voit prête à rire. Vols planés, plongées sous terre, vagues de carton... dès le premier tableau du Prologue où seuls les visages dorés des choristes apparaissent dans les rayons du soleil, le public est pantois. Il le restera jusqu’au final où dieux, astres, roi Louis XIV et sa future épouse -pour lesquels l’œuvre avait été commandée à Cavalli par Mazarin- scintillent en une pyrotechnie formidablement réglée. L’ingéniosité règne, l’humour également, bon enfant, loin de la parodie ou de la dérision. D’autant plus efficace qu’un plateau agile, familier du style baroque, dirigé de main de maître par les metteurs en scène Valérie Lesort et Christian Hecq, s’approprie ce ton léger, ces blagues juvéniles, sans jamais négliger de servir la musique.

https://xnxx.rest/dating/italian-culture-dating-and-marriage/

par https://enzoy-tw.com/

En ce mois d’août 2019, le Rossini Opera Festival (ROF) présente sa 40 édition, car les deux premiers spectacles, La Gazza ladra et L’Inganno felice, ont été affichés à partir du 28 août 1980. Pour ma part, j’ai eu la chance de prendre part à vingt-cinq saisons consécutives ; s’il fallait tirer un bilan, je dois constater que le niveau musical et vocal s’est considérablement amélioré grâce à l’apport constant des jeunes artistes formés à l’Accademia Rossiniana, alors que les mises en scène partent dangereusement à la dérive, comme partout !

Le cru 2019 n’échappe pas à la règle, preuve en est donnée par la nouvelle production de Semiramide confiée à Graham Vick. Depuis août 2003, donc depuis seize ans, l’ouvrage n’a pas été repris par le festival. Au cours de la dernière décennie, le metteur en scène britannique y a donné des lectures décapantes de Mosè in Egitto et de Guillaume Tell qui ont divisé le public et la critique. Dans des décors et costumes de Stuart Nunn et des éclairages de Giuseppe Di Iorio, cette Semiramide provoque nombre de réactions négatives.

Une perle napolitaine à découvrir

par

Gioachino ROSSINI
(1792 - 1868)
Ricciardo e Zoraide
Randall Bills (Agorante), Alessandra Marianelli (Zoraide), Maxim Mironov (Ricciardo), Nahuel Di Pierro (Ircano), Silvia Beltrami (Zomira), Artavaszd Sargsyan (Ernesto), solistes, Camerata Bach Choir, Poznan, Virtuosi Brunensis, dir.: José Miguel PEREZ-SIERRA
3 CD Live-2018-70' 40'', 30' 31'' et 64' 30''-Textes de présentation en anglais et en allemand-chanté en italien-livret non inclus- Naxos 8.660419-21

Sur les ailes de la danse

par

Jean-Philippe RAMEAU
(1683 - 1764)
DARDANUS, version 1739
Karina GAUVIN, Vénus, Gaëlle ARQUEZ, Iphise, Reinoud van MECHELEN, Dardanus, Florian SEMPEY, Anténor, Nahuel di PIERRO, Tencer, Isménor, Katherine WATSON, Amour, une Bergère, un Songe, Etienne BAZOLA, Un Berger, Virgile ANCELY, Guillaume GUTIERREZ, un Songe, ENSEMBLE PYGMALION, dir.: Raphaël PICHON. Mise en scène : Michel FAU. Décors : Emmanuel CHARLES. Costumes : David BELUGOU. Chorégraphie : Christopher WILLIAMS. Lumières : Joël FABING.
Opéra de Bordeaux, avril 2015
1 DVD NTSC + 1 BLU-RAY- 3h12'24- format 16/9- DTS 5.1- sous-titres allemand, anglais et français- chanté en français-HMD 9859051.52