Mots-clé : Samuel Hasselhorn

La poésie de Schumann 1840 ciselée par le baryton Samuel Hasselhorn

par

Robert SCHUMANN (1810-1856) : « Stille LIebe ». Tragödie, op. 64 n° 3 ; Belsatzar, op. 57 ; Zwölf Gedichte von Justinus Kerner, op. 35 ; Die Löwenbraut, op. 31 n° 1 ; Die beiden Grenadiere, op. 49 n° 1 ; Die feindlichen Brüder, op. 49 n°2 ; Fünf Lieder, op. 40. Samuel Hasselhorn, baryton ; Joseph Middleton, piano. 2019. Livret en français, en anglais et en allemand. Textes des Lieder avec traduction anglaise. 64.23. Harmonia Mundi HMN 916114.