Un cycle vocal de Frank Martin

par
Martin

Frank MARTIN
(1890 – 1974)
Le chant de l’amour et de la mort du cornette Christoph Rilke
Okka Von der Damereau, contralto; Philarmonia Zurich, dir. Fabio Luisi
2017 DDD livret allemand, anglais, français CD Philarmonia Records PHR0108

Ecouter la musique de Frank Martin est toujours un plaisir. Son oeuvre, trop peu connue, n’est jamais aussi belle que lorsqu’elle est vocale. Sa Messe, ou son oratorio Golgotha sont de véritables chefs-d’oeuvre. Le cycle présent a été composé en 1942-43. C’était une gageure que de mettre ce long récit poétique de Rainer Maria Rilke en musique. Tout d’abord parce que le grand poète ne voulait pas de musique sur ses poèmes. Ensuite, parce qu’il ne fallait justement ne pas amoindrir les mots, mais les mettre en valeur : primauté au texte! Le cycle de 23 chants en allemand débute “A cappella”, et des instruments discrets font ensuite leur apparition. L’instrumentation parcimonieuse se vérifie dans l’entièreté de l’oeuvre, ce qui contribue pour beaucoup dans sa réussite. La voix de Okka Von der Damereau convient parfaitement au lyrisme dramatique du texte, malheureusement absent du livret, sans parler d’une traduction. On se réfèrera alors, si c’est possible, au récit original de Rilke (traduction française 1972, Seuil).
Dominique Lawalrée

Son 10 - Livret 7 - Répertoire 9 - Interprétation 10

Vos commentaires https://www.highlandviewregionalhospital.com/

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. citas online ambato.