Sergueï Rachmaninov par Pietro Beltrani

par https://notarioteresadelafuente.es/

Sergueï Rachmaninov (1873-1943) : Concerto pour piano n°3 en ré mineur, op.30 - Morceaux de salon, op.10 : n°3 en sol mineur, Barcarolle - Paraphrase of Kreisler : Liebesleid. Pietro Beltrani : piano, Orchestra Senzaspine, direction Tommaso Ussardi. 2021. Livret en anglais. 46.15. Da Vinci Classics. C00462. 

C’est une version 100% italienne du Concerto pour piano n°3 de Rachmaninov que nous propose le pianiste italien Pietro Beltrani accompagné par l’Orchestre Senzaspine sous la direction du chef italien Tommaso Ussardi. Cet orchestre, qui a la particularité d’être composé de musiciens âgés de moins de 35 ans, fut fondé en 2013 sous l’impulsion de deux jeunes chefs italiens, Matteo Parmeggiani et Tommaso Ussardi. 

Comme indiqué très justement dans le livret, le choix des pièces réunies sur ce CD pour le label japonais Da Vinci, est assez étonnant. Le dénominateur commun en est le compositeur russe Sergueï Rachmaninov, qui a d’ailleurs enregistré personnellement ces trois œuvres. Nous avons d’un côté le Troisième Concerto, œuvre datant de la maturité du compositeur et qui fait partie des œuvres les plus périlleuses du répertoire. D’un autre côté nous avons deux pièces courtes, une datant de sa jeunesse, la Barcarolle, issue des morceaux de salon et une transcription du Liebeslied du compositeur et violoniste autrichien Fritz Kreisler. 

C’est une version bien exécutée que nous propose Pietro Beltrani, pianiste italien lauréat de plusieurs concours nationaux et internationaux, accompagné par l’orchestre Senzaspine. Toutefois, on regrette un investissement où les artistes ne vont pas au bout de leurs idées. Cette interprétation manque quelque peu de contrastes. Nous aurions apprécié que l’échelle des nuances soit poussée plus loin et que certains passages soit plus grandioses. C’est donc une version plus intimiste qui nous est proposée dans cet album. Il faut tout de même saluer la prestation du soliste dans ce Concerto qui reste une œuvre périlleuse et demande une facture pianistique importante. Il faut néanmoins noter qu’il s’agit ici d’une interprétation du Concerto captée en live contrairement aux deux pièces pour piano seul enregistrées en studio. 

Beltrani poursuit avec sa version de la Barcarolle en sol mineur issue des Morceaux de salon ainsi que la Paraphrase of Kreisler : Liebeslied, dans une transcription du compositeur russe. Ces deux dernières œuvres clôturent de manière très agréable cet album avec une belle interprétation du soliste italien. 

Le livret contient des explications intéressantes, notamment sur le choix des pièces. Cependant, bien que ce CD soit produit pour un label japonais, il est regrettable que le livret ne soit proposé qu’en anglais alors que tous les protagonistes sont italiens.

Son : 8,5 - Livret : 9 - Répertoire : 10 - Interprétation 8,5 

Thimothée Grandjean

 

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.