L'Akademie für Alte Musik à l'oeuvre dans les Cantates de Bach

par

Jean-Sébastien BACH  (1685-1750) : Cantates BWV 32, 49 et 57.Sophie KARTHÄUSER (soprano), Michael VOLLE (basse), Akademie für Alte Musik.2017-DDD-64'38-Textes de présentation en français, anglais et allemand-Harmonia Mundi HMM 902368

Depuis que Philippe Herreweghe continue sous d'autres cieux son exploration du monde sacré de Jean-Sébastien Bach, Harmonia Mundi a dû trouver, au sein dans son écurie, d'autres interprètes pour enrichir son catalogue, en particulier la part consacrée aux cantates du Maître. On peut affirmer sans ambages que la firme française a eu la main heureuse en choisissant l'Akademie für Alte Musik avec laquelle elle a si souvent déjà collaboré, y compris dans Bach. Les trois cantates enregistrées ici sont proches par l'époque et le lieu de leur composition: 1725 - 1726, Leipzig. Pendant cette période, l'une des plus fécondes du Cantor, un élan créateur à peine imaginable permit à celui-ci de proposer de nouvelles cantates au rythme effréné mais imposé d'une par semaine. S'il réussit à tenir le pari pour les deux cycles annuels complets écrits entre 1723 et 1725, il recourut, pendant quelques mois, à des réemplois et des compositions étrangères pendant le troisième cycle, celui qui nous intéresse ici, entre 1725 et 1726. Parmi les créations originales de cette période figurent les trois partitions proposées sur ce disque: elles comptent au nombre des plus lumineuses créations de Bach et ne manquent pas d'explorer des voies nouvelles. De fait, la BWV 32, Liebster Jesu, mein Verlangen qui ouvre le programme rompt avec l'habitude prise jusque là en se limitant à des effectifs instrumentaux restreints, un duo vocal et un choeur dont l'intervention se limite à un court choral à la fin de l'oeuvre. Cette économie de moyens lui laisse ainsi toute latitude pour écrire des airs et duos particulièrement travaillés. La BWV 57, Selig ist der Mann, est sans doute l'une des plus expressives de tout le répertoire de Bach dans ce domaine. L'aria d'entrée, qui donne son nom à la cantate, saisit d'emblée : soutenue par les entrelacs des hautbois et un accompagnement mené par les cordes qui déroule un tapis aux sonorités veloutées, la basse développe une mélodie d'une grande douceur, au climat presque élégiaque. On poursuit avec une nouvelle splendide aria, dédiée à la soprano cette fois: Ich wünschte mir den Tod. Contraste étonnant et magique ensuite avec le célèbre Ja, ja, ich kann die Feinde schlagen, déjà magnifié il y a bien longtemps par Hermann Prey et Dietrich Fischer-Dieskau et interprété ici avec une merveilleuse fraîcheur. La fastueuse BWV 49, Ich geh und suche mit Verlangen, destinée au 20e dimanche après la Trinité, clôture le programme. On reconnaîtra sans mal la somptueuse sinfonia introductrice accompagnée à l'orgue, une page si réussie que Bach la réutilisera dans le final de son concerto pour clavecin BWV 1053. La relative austérité de l'air qui suit ne doit pas tromper l'auditeur sur ses qualités extraordinaires de composition. Merveilles encore que le récitatif en duo qui lui succède et, plus encore peut-être, l'aria Ich bin herrlich, à l'accompagnement très original où le hautbois d'amour, le basson et le violoncelle piccolo se livrent à une conversation des plus charmantes. Après un court récitatif, la partition se referme sur un sublime duo accompagné par tout l'orchestre ainsi que des orgues volubiles. L'interprétation est toute de nuances et de sonorités veloutées, d'une clarté qui veille à ne rien dissimuler du génie omniprésent qui a accouché de ces immortels bijoux. Quant aux solistes, Sophie Karthäuser et Michael Volle, routiers de longue date de cet univers, ils brillent comme à leur habitude. Un disque magnifique.

Bernard Postiau

Son: 10 Livret: 8 Répertoire: 10 Interprétation: 10

 

Vos commentaires https://ennypar.com/

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.