Le Journal

Nicholas Carter ira à Berne

par https://kumano-jinja.com/

A partir de l'été 2021, le jeune chef australien Nicholas Carter (35 ans) deviendra chef d’orchestre principal et directeur lyrique du Konzert Theater Bern (KTB) à partir de l’été 2021.
Depuis 2018, il est en poste au Stadttheater Klagenfurt et au Kärntner Sinfonieorchester (Autriche) où il dirige trois nouvelles productions par saison et des concerts de l'orchestre.
Il a fait ses débuts au Wiener Staatsoper en janvier avec La Chauve-souris avant de devoir renoncer à d'autres : Glyndebourne pour L’Enlèvement au sérail, Wiener Staatsoper pour Die Fledermaus, l'Orchestre Philharmonique de Séoul et l'Atlanta Symphony.

Ses débuts au Metropolitan Opera dans Hamlet la saison prochaine ?

 

Patrick Fournillier à Varsovie

par https://kumano-jinja.com/

Le chef français Patrick Fournillier succèdera à Grzegorz Nowak à la direction musicale de l'Opéra National de Varsovie à partir de la saison prochaine.

Né à Neuilly-sur-Seine en 1954, Patrick Fournillier  a étudié la musicologie à la Sorbonne et la direction d'orchestre avec Louis Fourestier et Pierre Dervaux, puis au conservatoire de Strasbourg avec Jean-Sébastien Bérau et au Mozarteum de Salzbourg avec Leopold Hager.
Rapidement, il se distingue dans des concours internationaux : Prix Haring à Salzbourg (1982), Concours de Besançon (1984), Concours Václav Talich à Prague (1985) et Concours Grzegorz-Fitelberg à Katowice (1987).
Ses collaborations avec les grandes institutions sont multiples: il a dirigé Don Quichotte et Carmen au Teatro Regio de Turin; Werther à l'Opéra des Flandres; Lucia di Lammermoor, Semiramide et Carmen au Deutsche Oper Berlin; Faust au Festival de Ravenne; Les Dialogues des Carmélites et Carmen à Oslo; Pagliacci et Cavalleria Rusticana à Seattle; Aida à Amsterdam et à Mannheim; La Sonnambula à Vérone; Cyrano de Bergerac d'Alfano à Milan et à Valence; Manon au Staatsoper de Berlin; Faust à l'Opernhaus Zurich; La Damnation de Faust au Semperoper de Dresde; Manon à l'Opéra de Nice; Werther au Bayerische Staatsoper de Munich...
Souvent invité au Festival Massenet, il y a dirigé Cléopâtre, l'Oratorio La Vierge, Esclarmonde, Grisélidis, Panurge et Le Cid.
En 2010, il faisait ses débuts au Met (New York) avec Les Contes d'Hoffmann et au San Francisco Opera avec Cyrano.

Marcello Abbado est décédé

par https://kumano-jinja.com/

Pianiste, compositeur et pédagogue, Marcello Abbado, le frère aîné de Claudio et le père de Roberto, est décédé à Stresa ce 4 juin.

Né à Milan en 1926, il a dirigé  le Conservatoire Giuseppe Nicolini de Plaisance (1958- 1966), puis le Conservatoire Gioachino Rossini de Pesaro (1966-1972), et enfin le Conservatoire « Giuseppe Verdi » de Milan (1972-1996).
En 1993, il a été, avec Vladimir Delman, à l'origine de la fondation de l’Orchestre symphonique Giuseppe Verdi (Milan) dont il a assuré la direction artistique jusqu’en 1996. Et pendant 24 ans, il a siégé au conseil d'administration de La Scala.

Ses oeuvres ont été publiées par de grands éditeurs italiens (Carish, Curci, Ricordi, Suvini Zerboni...) et elles ont été jouéees un peu partout. Au Japon, en Russie et aux États-Unis ont tourné des programmmations qui leur étaient exclusivement dédiées.

Comme président ou membre des jurys, il était aussi un familier des concours internationaux : Beethoven à Vienne, Maria Canals à Barcelone, Ciani à Milan, Min-On à Tokyo, Obraztosva à Saint-Pétersbourg, Rubinstein à Tel Aviv, Van Cliburn à Fort Worth, entre autres.

 

 

Prolongation à Salzbourg

par https://kumano-jinja.com/

Cheville ouvrière de l'édition "adaptée" du Festival de Salzbourg 2020, Helga Rabl-Stadler en restera Présidente jusqu'à la fin de l'année 2021, soit une année au-delà de l'expiration de son contrat actuel.
Alors qu'elle est à la manoeuvre depuis 1995, Helga Rabl-Stadler sera donc de la partie pour la célébration du centenaire à laquelle l'édition 2021 sera finalement intégrée.

Helga Rabl-Stadler est née à Salzbourg en 1948. Elle a étudié le droit, le journalisme et les sciences politiques et elle a obtenu son doctorat en 1970. D'abord journaliste pendant quatre ans, elle a été la première femme journaliste à écrire une rubrique de politique intérieure pour le Kurier. Depuis 1983, elle est copropriétaire de la maison de mode Resmann à Salzbourg. Elle a été membre du Conseil national du Parti populaire autrichien de 1983 à 1990 et brièvement en novembre 1994.
A partir de 1985, elle a été vice-présidente de la Chambre de commerce de Salzbourg, puis présidente de cette dernière, et de 1991 à 1995, elle a assumé la fonction de vice-présidente fédérale de l'ÖVP.
Nommée Présidente du Festival de Salzbourg en janvier 1995, elle a alors démissionné de toutes ses fonctions politiques. Son contrat a déjà été prolongé à plusieurs reprises.

Annulation, air connu...

par https://kumano-jinja.com/

Anna Netrebko a encore annoncé une annulation.
Cette fois, c'est la Salomé du Met (saison 2021-22) qui passe à la trappe.
Elle l'avait pourtant annoncée il y a deux ans, mais elle considère aujourd'hui que le rôle ne lui convient pas.

Prix de la Princesse des Asturies 2020

par https://kumano-jinja.com/

Ennio Morricone et John Williams, qui comptent parmi les compositeurs de bandes sonores les plus populaires de l'histoire du cinéma, se sont vu attribuer aujourd'hui le Prix de la Princesse des Asturies pour les Arts.
L'Italien (91 ans) et l'Américain (88 ans), ont marqué la musique de film du dernier demi-siècle.
John Williams, fidèle de Steven Spielberg, figure au palmarès des nominations aux Oscars (51), seul derrière Walt Disney (59). Ennio Morricone a, lui,  révolutionné les bandes-son dans les années 1960, pour les westerns spaghetti de Sergio Leone, et sa carrière prolifique combine cinéma européen et blockbusters hollywoodiens.
Pour le jury, Morricone a construit sa réputation en mettant la musique d'Europe dans le Far West américain et Williams a apporté l'esprit de la tradition symphonique viennoise aux superproductions hollywoodiennes.

Les Prix Princesse des Asturies récompensent "les travaux scientifiques, techniques, culturels, sociaux et humanitaires réalisés par des personnes, des institutions, des groupes de personnes ou des institutions sur la scène internationale".

Stefan Prins à Dresde

par https://kumano-jinja.com/

Notre compatriote Stefan Prins rejoint l'Université de musique de Dresde, au poste de professeur de composition.

Né en 1979 à Courtrai, Stefan Prins a étudié la composition et le piano au Conservatoire Royal d’Anvers où il obtient son master de composition en 2009. En même temps, il étudie la technologie de la musique, la philosophie de la technologie ainsi que la sonologie au Conservatoire Royal de Bruxelles, à l'Université d'Anvers et au Conservatoire Royal de la Hague. Et il a obtenu en 2017 son doctorat en composition à l’Université de Harvard sous la direction de Chaya Czernowin.
Familier des master-classes (Georges Aperghis, Richard Barrett, Chaya Czernowin, Karlheinz Essl, Beat Furrer, Enno Poppe, Steven Tagasuki, et Vladimir Tarnopolski), il est aussi co-directeur artistique du Nadar Ensemble dédié à la musique contemporaine, co-fondateur du collectif de musique improvisée reFLEXible dont les performances musicales font appel à la vidéo, la danse ou des installations, et il est membre du groupe Ministry of Bad Decisions (avec Yaron Deutsch à la guitare électrique et Brian Archinal aux percussions).

Compositeur que d’improvisateur (électronique live), Stefan Prins s’intéressent aux interactions entre l’être humain et la technologie, l’importance croissante des médias sociaux, des webcams, des vidéos de surveillance, des jeux vidéo, des smartphones,.. et interroge la ligne qui sépare réalité et virtualité (Generation Kill, 2012).

Ses oeuvres n'ont pas manqué de susciter l'intérêt : Donaueschinger Musiktage, Wittener Tage für Neue Kammermusik, Darmstadt Ferienkurse, Forum Neuer Musik Deutschlandfunk, Eclat Stuttgart, Ultima Festival Oslo, Festival Musica Strasbourg, Wien Modern, Ars Musica, Novembermusic, Transit Festival, Time Canvas, Musica Electronica Nova, Luzerne Festival, Tzlil Meudcan Festival, Impuls Festival, Huddersfield Contemporary Music Festival, Musica Viva Festival,..

Et Stefan Prins a déjà reçu plusieurs prix : KBC Aquarius Composition Award for Young Composers (Bruxelles, 2001), le Week of the Contemporary Music (Gand, 2006, 2e Prix), le Staubach Honorarium (2009, Darmstadt), l’International Impuls Composition Award (Graz, 2009) et le Kranichsteiner Musikpreis for composition (Darmstadt, 2010).

En 2012, il était le Musicien belge de l’année élu par l’Union des journalistes belges de musique. En 2014, l'ISCM Young Composers Award lui est décerné et il est lauréat de l’Académie Royale de Belgique des Sciences et des Arts (catégorie Arts).
Et en 2016, il reçoit le Kunstpreis Berlin für Musik.

Plusieurs de ses œuvres ont été enregistrées sur les labels Wergo, Neos et Sub Rosa.

 

Bruno Maderna, 100 ans et une découverte

par https://kumano-jinja.com/

Grande personnalité de l'avant-garde musicale de la seconde moitié du 20e siècle, le compositeur et chef d'orchestre italien Bruno Maderna (1920-1973) voit l'année de son centenaire doublée d'une découverte : la musicologue Angela Ida De Benedictis, responsable scientifique et de la recherche à la Fondation Paul Sacher de Bâle, membre du comité scientifique des archives Luigi Nono à Venise et directrice scientifique du Centre d'études Luciano Berio à Florence a découvert le manuscrit de sa Serenata per Luisa et en a annoncé hier la publication imminente.

L'oeuvre pour piccolo, clarinette, 2 trompettes et 2 trombones a été composée vers 1968, lors d'un barbecue organisé à La Haye avec des membres du Residentie Orkest dont il était un collaborateur. Dans l'esprit d'une tafelmusik baroque (pour accompagner les différents plats du menu), elle trouverait son nom de "Luisa" dans le surnom que Maderna avait donné au curieux barbecue en forme de dinosaure sur lequel ceux-ci étaient préparés.

Janine Reiss a rejoint Mady Mesplé

par https://kumano-jinja.com/

Janine Reiss est décédée hier à Paris à l'âge de 99 ans.

Discrète et omniprésente dans le monde lyrique, elle avait d'abord fréquenté la Schola Cantorum de Paris. Claveciniste et pianiste, elle se spécialise à partir des années '60 dans la préparation de chanteurs lyriques, notamment dans le répertoire français, et elle devient une formidable experte : se définissant comme professeur de rôles, elle travaille alors avec Maria Callas puis Régine Crespin, Mady Mesplé, Teresa Berganza, Denise Duval, Julia Migenes, Jessye Norman, Plácido Domingo et Luciano Pavarotti et beaucoup d'autres.

Directrice des études musicales à l'Opéra de Paris de 1973 à 1980, puis aux Chorégies d'Orange, elle collabore aussi avec les maisons d'opéras et les chefs d'orchestre du monde entier et elle fut conseillère musicale pour le film Don Giovanni de Joseph Losey où elle accompagne les récitatifs au clavecin.
En 2003, Thierry Thomas et Pierre Boutellier lui consacrent le documentaire Janine Reiss : L'esprit de l'Opéra et, en 2013, Dominique Fournier publie un ouvrage basé sur ses souvenirs, La Passion prédominante de Janine Reiss.

 

 

Quand on aime...

par https://kumano-jinja.com/