Le Journal

Le New York Youth Symphony nomme un nouveau directeur musical

par

Le chef d’orchestre Andrew Jinhong Kim a été sélectionné parmi 85 candidats, à la suite d’une recherche internationale. Il remplace le directeur musical sortant du New York Youth Symphony (NYYS), Michael Repper, qui occupe ce poste depuis six ans.

Jinhong Kim poursuit actuellement un doctorat à l’Université du Minnesota, où il est James Sample Fellow of Orchestral Directioning. Il est très actif dans le département de musique de l’université, co-dirigeant le programme UMN Campus Orchestra et servant de chef assistant de l’Orchestre Symphonique de l’Université et de l’Opera Theater.
Il a également dirigé l’Orchestre Symphonique supérieur de Duluth et a été chef d’orchestre symphonique des jeunes des orchestres symphoniques supérieurs de jeunes de Duluth.
Kim a obtenu sa maîtrise du Ithaca College, où il a étudié avec Octavio Más-Arocas, et avant cela, il a obtenu des diplômes de premier cycle en musique et en littérature anglaise du Swarthmore College.
Les directeurs précédents du NYYS comptent Leonard Slatkin, David Alan Miller, Ryan McAdams, Joshua Gersen et Miguel Harth-Bedoya.

 

Leonidas Kavakos rejoint l’Académie grecque d’Athènes

par
L’Académie d'Athènes est la plus haute institution scientifique en Grèce et a été fondée en 1926 pour promouvoir les sciences, les beaux-arts et les sciences humaines. L’organisation soutient la recherche scientifique, finance des publications, octroie des bourses et décerne des prix.

Le violoniste Leonidas Kavakos a été déclaré membre régulier de la chaire de musique de la deuxième classe de lettres et de beaux-arts pour ses services à la musique, notamment en partageant la musique classique dans les villes rurales de Grèce, où l’accès à celle-ci est limité.

Lors de la récente cérémonie de son élection à l’Académie, Kavakos a prononcé un discours intitulé « La vie est musique et la musique est la vie » et a interprété la Sarabande de la Partita n ° 1 en si mineur de Bach sur son violon Stradivarius « Willemotte » de 1734.

Né en 1967 à Athènes, en Grèce, dans une famille de musiciens, Kavakos a commencé à apprendre le violon à l’âge de six ans auprès de son père, alors violoniste à l’Orchestre d’État d’Athènes. Diplômé du Conservatoire hellénique et de l’Université de l’Indiana à Bloomington, Leonidas a étudié avec Stelios Kafantaris et Josef Gingold.

Il s’est produit avec d’innombrables grands orchestres du monde entier en tant que violoniste et chef d’orchestre et a participé à d’importants festivals internationaux, tels que Lucerne, Édimbourg, Salzbourg, le PROMS de Londres, Hollywood Bowl et Tanglewood.

Kavakos a également organisé le séminaire annuel de violon et de musique de chambre à Athènes au cours des neuf dernières années, qui a attiré des violonistes et des ensembles du monde entier.
Ses nombreuses distinctions incluent la Médaille d’Or du Parlement grec, qu’il a reçue plus tôt cette année.

Le retour de Barenboim

par

Après une pause de plusieurs mois pour raison de santé, Daniel Barenboim revient au pupitre de chef d'orchestre.
Pour la Saint-Sylvestre et le Nouvel An, l'octogénaire dirigera les concerts de la Staatskapelle de Berlin, a annoncé vendredi le Staatsoper Unter den Linden. Au programme, la 9e symphonie de Beethoven.

Il avait dû annuler plusieurs concerts, dont ceux pour son anniversaire le 15 novembre à Berlin et à Munich, ainsi qu'une tournée asiatique de la Staatskapelle Berlin. Lors des représentations en Corée du Sud et au Japon, Christian Thielemann était au pupitre, comme il l'avait déjà fait en octobre pour la nouvelle mise en scène de L'Anneau du Nibelung de Richard Wagner.

Le Prix Hindemith au compositeur Alex Paxton

par

Le compositeur britannique Alex Paxton recevra le Prix Hindemith 2023 du Festival de musique du Schleswig-Holstein. C'est un défenseur de la coexistence musicale et il a développé un style extrêmement moderne et tourné vers l'avenir, a expliqué l'intendant et président du jury Christian Kuhnt. C'est notamment dans la manière d'orchestrer ses œuvres que se révèlent ses capacités artisanales. Son son de base, qui reste toujours varié en soi, en interaction avec son humour, nous a totalement enthousiasmés.
Le prix, doté de 20.000 euros.

Le Prix Hindemith est décerné depuis 1990 dans le cadre du Festival de musique du Schleswig-Holstein. Cette distinction a pour but de promouvoir des compositeurs contemporains exceptionnels et de rappeler l'action de Paul Hindemith (1895-1963) en matière de pédagogie musicale.

Joaquin Turina, 140 ans

par

Le compositeur espagnol Joaquín Turina est né le 9 décembre 1882 à Séville. Il commença à jouer de l'accordéon à l'âge de quatre ans, apprit à jouer du piano pendant sa scolarité et se produisit régulièrement comme pianiste à Séville à l'âge de 19 ans.
En 1902, il part étudier à Madrid,où il fait la connaissance de Manuel de Falla avec qui il se lie d'amitié.
De 1905 à 1913, il vécut à Paris et prit des cours de piano avec Moritz Moszkowski et des cours de composition à la Schola Cantorum avec Vincent d'Indy. En 1907, il rencontre Isaac Albéniz. Il s'en inspire pour s'intéresser davantage au folklore espagnol.
En 1913, Turina retourne en Espagne et vit à Madrid à partir de 1914 en tant que compositeur, chef d'orchestre, pianiste et critique musical.
En 1931, il devient professeur de composition au Conservatorio Superior de Música de Madrid. En 1939, il devient Comisario General de Música et fonde la même année l'Orchestre National d'Espagne. L'œuvre de Turina comprend 104 œuvres répertoriées avec des numéros d'opus, ainsi qu'une grande partie de compositions de lieder, des œuvres pour piano et orchestre, des œuvres scéniques (Margot op. 11, Navidad op. 16, La Adúltera Penitente op. 18a, Jardin de Oriente op. 25) et quelques œuvres pour guitare inspirées par Andrés Segovia. Les influences de l'impressionnisme français et du folklore andalou sont des éléments déterminants de sa musique.
Joaquin Turina est mort le 14 janvier 1949 à Madrid.

Le Prix Ernst Krenek 2022 va au compositeur Matthias Kranebitter

par

Le compositeur viennois Matthias Kranebitter va recevoir le Prix Ernst Krenek de la ville de Vienne pour son œuvre Encyclopedia of pitch and deviation.

Sa musique aborde des aspects de notre société médiatique avec son flot d'informations et se caractérise par un haut degré de densité et d'hétérogénéité, a déclaré le jury pour expliquer sa décision. Dans son œuvre, Matthias Kranebitter extrait certaines fréquences de son environnement, les prend comme base et les transforme en une œuvre sonore puissante pour grand ensemble : de la hauteur de résonance de la surface de la terre (7,8 hertz) en passant par l'essorage de la machine à laver (42 hertz), les battements d'ailes de mouches de salon (200 hertz), le son de chambre commun (443 hertz), la redoutable fraise du dentiste (3. 500 Hertz) jusqu'à l'alarme des moustiques (17.000-20.000 Hertz)".

Matthias Kranebitter est né à Vienne en 1980. Il a étudié la composition électroacoustique avec Dieter Kaufmann et German Toro-Perez, la composition médiatique avec Klaus-Peter Sattler, la composition post-universitaire à Amsterdam ainsi qu'à Graz avec Alexander Stankovski et Beat Furrer. Kranebitter est cofondateur du festival Unsafe + Sounds et directeur artistique du Black Page Orchestra, qui se consacre aux positions radicales et sans compromis de la musique actuelle. Ses travaux ont été récompensés au niveau international et ont été joués, entre autres, par des ensembles tels que le Nadar Ensemble belge, le Decoder Ensemble Hamburg, l'Ensemble Mosaik Berlin, le Talea Ensemble New York, le Klangforum Wien et le RSO Wien. Ses travaux ont été récompensés, entre autres, par le 1er Prix du Concours Gustav Mahler 2006, le 1er Prix Project Holland Symfonia Gaudeamus Music Week Amsterdam 2009, le Prix de composition Impuls Graz 2013, le Publicity Award de l'Austro Mechana 2013, le Prix d'encouragement 2014 de la ville de Vienne et une bourse d'État autrichienne en 2016.

Le Prix Ernst Krenek est la plus haute distinction décernée par la ville de Vienne pour des réalisations exceptionnelles dans le domaine de la musique. La ville a créé ce prix en 1985 à l'occasion du 85e anniversaire de la naissance de son citoyen d'honneur Ernst Krenek. Il récompense une œuvre de compositeur ou d'écrivain musical. Le Prix est décerné tous les deux ans sur la base d'une proposition d'un jury indépendant. Il est doté d'une somme de 10.000 euros. Les lauréats précédents sont, entre autres, Thomas Wally, Pia Palme, Olga Neuwirth, Richard Dünser, Johanna Doderer et Georg Friedrich Haas.
Cette année, le jury était composé de Reinhard Fuchs, Violetta Parisini, Fatima Spar et Sara Zlanabitnig.

La Scala ouvrira sa prochaine saison avec le "Don Carlo"

par

Après l'ouverture de cette saison actuelle du Teatro alla Scala de Milan avec Boris Godounov de Moussorgski, on apprend que la prochaine proposera Don Carlo de Verdi.
Les détails de la distribution n'ont pas encore été annoncés, mais ce qui est certain, c'est qu'il sera dirigé par Riccardo Chailly, l'actuel chef principal du colisée de Milan.
Verdi est le compositeur qui a interprété le plus de fois pour l'ouverture de la saison à la Scala : 63 fois à ce jour.

Paavo Järvi restera à Zurich jusqu'en 2029

par

La Tonhalle de Zurich prolonge de cinq ans, jusqu'en juillet 2029, les contrats du directeur musical Paavo Järvi et de l'intendante Ilona Schmiel, qui devaient expirer en juillet 2024.

Le chef d'orchestre estonien Paavo Järvi (59 ans), est le Music Director de Zurich depuis le début de la saison 2019-20. Il est également directeur artistique de la Deutsche Kammerphilharmonie Bremen et de l'Estonian Festival Orchestra, ainsi que conseiller artistique de l'Estonian National Symphony Orchestra.

Joseph Bastian, directeur musical à Munich

par

À partir de la saison 23-é4, Joseph Bastian sera le nouveau chef d'orchestre et directeur artistique de l'Orchestre Symphonique de Munich. C'est ce qu'a annoncé l'orchestre.
Le chef d'orchestre franco-suisse (42 an)s vit depuis de nombreuses années dans sa ville d'adoption, Munich, où il a d'abord été trombone basse de l'Orchestre Symphonique de la Radio bavaroise.

De 2011 à 2018, il a également été directeur musical de l'Orchestre Abaco de l'Université de Munich et, depuis la saison 22-23, il est chef principal de l'Orchestre Dijon Bourgogne ainsi que de l'Asian Youth Orchestra.

 

ANNA NETREBKO FAIT ATTENDRE PARIS

par

Arrivée en avion de Buenos Aires, la soprano russe a déclaré forfait pour la première soirée de la Forza del destino de Verdi lundi prochain.
Elle sera remplacée par Anna Pirozzi, qui fera ses débuts à l'Opéra.
Netrebko ne chantera que trois autres représentations de la nouvelle production de Jean-Claude Auvray.

C'est Jader Bignamini qui est à la direction.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)