Le Journal

Darmstadt cherche activement des solutions

par http://www.elidur.de/

Le Staatstheater de Darmstadt connaît des difficultés financières mais les solutions sont à l'étude avec le Ministère de l'Art de Hesse.
Dès ce mois de décembre, des consultants de la société KMPG analyseront la situation économique et feront des propositions pour minimiser le déficit sans compromettre la diversité et la qualité artistiques.

Le déficit prévu est actuellement de 773 000 euros  sur un budget de 42 millions d'euros. Il proviendrait de "dépenses supplémentaires" : il n'est pas imputable à une baisse des recettes de la billetterie. Mais il semblerait aussi que des désaccords internes n'y soient pas étrangers.
Un consultant était intervenu l'année dernière pour améliorer la communication au sein de la régie et une assistance est venue du Staatstheater Kassel pour se pencher sur les difficultés dans l'administration.
Le maire de Darmstadt, Jochen Partsch (Verts), président du Comité administratif, s'est dit confiant dans l'ajustement des processus et des structures.

Succès du jeune Mozart

par http://www.elidur.de/

La vente aux enchères hier chez Christie's du portrait du jeune Mozart (dû probablement au peintre Giambettino Ciganroli) a atteint le montant de 4.031.500 euros.
L'estimation initiale le situait entre 800 000 et 1,2 million d'euros.

Trois femmes pour un orchestre

par http://www.elidur.de/

S'il est un orchestre qui ne peut pas être accusé de machisme, c'est bien l'Orchestra della Toscana (Florence).
Trois femmes en tiennent les rênes : Eva Ollikainen (37 ans),  directrice musicale, Béatrice Venezi (29 ans) et Nil Venditti (24 ans), principales cheffes invitées.

Olli Mustonen, Prix Hindemith

par http://www.elidur.de/

Le pianiste et compositeur finlandais Olli Mustonen (°1967) reçoit le Prix Paul Hindemith 2019, un prix décerné tous les deux ans à Hanau, la ville natale de Hindemith et doté de 10.000 euros.
Dans son discours, Franz Xaver Ohnesorg a évoqué un des compositeurs les plus intéressants actuellement, un homme qui a consacré sa vie à la musique et créé des œuvres qui captivent intuitivement l'auditeur.

Valer Sabadus, Prix Handel 2020

par http://www.elidur.de/

Le contre-ténor Valer Sabadus reçoit le Prix Handel 2020 de la ville de Halle et la Maison Handel.

Lauréat dans la catégorie "Jeune Artiste" des ICMA 2012, Valer Barna-Sabadus est né le 15 janvier 1986 à Arad (Roumanie) mais sa formation musicale se déroule essentiellement en Allemagne, puis sa carrière démarre rapidement et s'élargit tout aussi vite, comme sa discographie.

Depuis 1959, le Prix Händel de la ville de Halle est décerné chaque année à une personne ou un ensemble pour ses réalisations artistiques, scientifiques ou politiques culturelles. Parmi les lauréats précédents, citons Magdalena Kozena, Philippe Jaroussky, John Eliot Gardiner, Trevor Pinnock, Christopher Hogwood et Jordi Savall. L'année dernière, c'était le tour du musicologue Silke Leopold.

Jonathan Miller a tiré sa révérence

par http://www.elidur.de/

Ecrivain, acteur et metteur en scène, Jonathan Miller (Londres, 1934) est décédé hier à l'âge de 85 ans dans sa ville natale.
Neurologue de formation, il s'est fait remarquer au début des années '60 avec la comédie musicale Beyond the Fringe, puis comme directeur adjoint du Théâtre National et enfin à la direction du Théâtre Old Vic. Il asseoit encore sa popularité lorsqu'on le retrouve auteur et présentateur de documentaires pour la BBC.

Il aborde la mise en scène d'opéra dans les années '70 et marque durablement les esprits en 1982, avec son Rigoletto évoluantdans les quartiers mafieux de New York. Miller a collaboré régulièrement avec le Kent Opera, l'English National Opera ou le Glyndebourne Festival, mais aussi avec des institutions du monde entier : New York, Berlin, Tokyo, Salsbourg, Florence, Zurich, Valencia, Vancouver, Washington,...

Son décès fait grand bruit chez nos voisins d'Outre-Manche. Pour Oliver Mears, Directeur du Royal Opera House, Jonathan Miller était l'une des figures les plus importantes du théâtre et de l'opéra britanniques au cours des cinquante dernières années ; il combinait avec une intelligence rare des mises en perspective toujours irrévérencieuses, nées de ses expériences à la fois comiques et médicales. Miller a jeté une lumière unique sur notre art.

Vienne fait sa mue

par http://www.elidur.de/

Pour la première fois dans l'histoire de l'Opéra de Vienne ultra-conservateur, l'oeuvre d'une femme sera donnée le 8 décembre : Orlando d'Olga Neuwirth, enfant terrible de la musique contemporaine qui, avec d'autres (tels ses compatriotes Thomas Bernhard, Elfriede Jelinek ou Michael Haneke), cherche à ébranler la conscience du public en semant dans les œuvres des éléments inconfortables, dérangeants, voire repoussants.

En 2004, elle avait déjà reçu une commande de l'Opéra de Vienne mais la direction du théâtre avait rejeté le livret : un texte d'Elfriede Jelinek sur des abus d'enfants par un médecin nazi. Pour cette nouvelle occasion,

Cette fois, Neuwirth se base sur le roman de Virginia Woolf (1928) qui traite de sujets interdits pour l'époque comme l'homosexualité ou même la transsexualité, à travers un protagoniste qui change de sexe au cours des siècles.

 

SAMEDI PEDAGO’ZIQUE à réserver

par http://www.elidur.de/

Le Samedi pédago’Zique, qu'est-ce que c'est ?
Une proposition qui s'adresse aux enseignants, musiciens, professeurs de Formation Musicale qui font de la musique avec des enfants jusqu’à 8 ans : une journée ancrée dans la perspective de la place des arts et de la culture dans le tronc commun.

Comment ?
- Ateliers autour de la pratique musicale dans le domaine de la petite enfance.
- Jeux, chansons, danses…
- Des contenus musicaux sympathiques à (re)découvrir.

9h – 9h30 accueil
9h30 – 10h temps commun
10h – 11h15 Atelier 1
11h15 – 11h30 pause
11h30 – 12h45 Atelier 2
13h45 – 14h temps commun
14h15 – 15h30 Atelier 3
15h30 final dans la rotonde

Où ? Salle de Concert de l’IMEP à Namur
Quand ? Le samedi 15 février 2020 à partir de 09:00
Comment ? Réservations obligatoires (billetterie@imep.be ou par téléphone)
Tarif : 30€ (yc les conférences et concerts + un sandwich à midi)
Gratuit pour les étudiants de l’IMEP.

Point d'orgue de la journée, le BAL FOLK POUR MINI-GUIBOLLES à 16:00 et à 18:00 pour les enfants de 4 à 8 ans.
Le TRIO 14 (Julien Maréchal et Simon Wolf, violons, et Thibault Debehogne, guitare) accompagnera les danses : une heure de découverte de musiques traditionnelles et de leurs histoires !
Réservations obligatoires (billetterie@imep.be ou par téléphone)
Tarif : 5€ (adultes) – Gratuit jusque 26 ans)

Peter Gelb reste au Met

par http://www.elidur.de/

Le contrat de Peter Gelb au poste de directeur général du Metropolitan Opera est prolongé au moins jusqu'en 2027.
Peter Gelb a rejoint le Met en 2006.
Il est à l'origine des 'simulcasts' : les opéras diffusés en simultané sur 2 200 écrans dans plus de 70 pays sur six continents. Il a nommé Yannick Nézet-Séguin à la succession de James Levine, attiré de nouveaux metteurs en scène et proposé 81 nouvelles productions. Au cours de son mandat, l'institution a offert 23 premières d'œuvres anciennes négligées ou contemporaines (John Adams, Philip Glass, Kaija Saariaho et Nico Muhly).

30 ans !

par http://www.elidur.de/

Commande du Secrétariat d'Etat chargé des relations culturelles internationales et de Radio France, pour l'Orchestre National de France, dans le cadre du Bicentenaire de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen, la Symphonie N°4, (Adagio) de Krzysztof Penderecki était créée à Paris le 26 novembre 1989 sous la direction de Lorin Maazel.