Le Mendelssohn bouillonnant du Swedish Chamber Orchestra

par

http://csnleague.co.uk/Felix Mendelssohn (1809-1847) : Das Märchen von der Schönen Melusine, Ouverture n°4 op.32 -  Ein Sommer-nachtstraum, op. 61 -  Die Hebriden, ouverture n°2 op.26
Swedish Chamber Orchestra, dir. Thomas Dausgaard ; Swedish Radio Choir (voix de femmes) ; Camilla Tilling, soprano ; Magdalena Risberg, soprano
2015 – DDD – 69'06'' – Textes de présentation en anglais, allemand, français – Chanté en Allemand – BIS 2166

Des quatre ouvertures de concert de Félix Mendelssohn, les plus célèbres sont incontestablement Les Hébrides et Le songe d'une nuit d'été. Cette dernière, composée en 1826, remporta un succès si durable que dix-sept ans plus tard, c'est le roi de Prusse Frédéric-Guillaume IV lui-même qui commandait a Mendelssohn un développement de cette ouverture sous forme d'une musique de scène. Si la première version était tournée vers l'avenir, préfigurant déjà le poème symphonique, la musique de scène qui en découle renoue avec les formes du passé : la comparaison avec les « semi-opéras » de Purcell, ces pièces de théâtre ponctuées d'intermèdes musicaux, est évidente. L'ouverture La belle Mélusine est beaucoup moins connue. Est-ce parce que la légende moyenâgeuse qui sert d'argument, en vogue au dix-neuvième siècle, est aujourd'hui bien oubliée ? Toujours est-il qu'elle a inspiré Mendelssohn pour écrire une œuvre d'une force d'évocation fabuleuse, qui ne dépare pas auprès des Hébrides. Entraîné par son chef principal Thomas Dausgaard, le Swedish Chamber Orchestra fait preuve non seulement d'une précision exemplaire, mais aussi d'une énergie jubilatoire. Les cordes nerveuses et incisives, répondant à des vents colorés, ne reculent devant aucune difficulté et livrent un Mendelssohn plein de fougue et de lyrisme. Cerise sur le gâteau, Camilla Tilling et Magdalena Risberg apportent au Songe d'une nuit d'été leur voix de soprano d'une fraîcheur toute féérique. Entre vigueur et poésie, cet enregistrement réussit à saisir l'inimitable esprit mendelssohnien.
Quentin Mourier

Son 10 - Livret 10 - Répertoire 10 - Interprétation 10

Les commentaires sont clos.