L'excellence du Gewandhaus !

par

Andris Nelsons D.R.

Gewandhaus Orchester Leipzig
dir.: Andris Nelsons, Gewandhauskappelmeister
Thomas LARCHER (°1963) : Chiasme pour orchestre - Wolfgang Amadeus MOZART : 40e Symphonie - Pyotr TCHAIKOVSKI : 6e Symphonie “pathétique”
 

L’un des meilleurs orchestres au monde est venu vendredi dernier à Bozar. Le moins que l’on puisse dire est qu’il fut à la hauteur de sa réputation. Il sonne comme nul autre, que ce soit l’excellence des cuivres (Tchaikovski), la cohésion des cordes (Mozart et Tchaikovski), la finesse des bois ou le mordant des percussions. Leur nouveau chef Andris Nelsons (aussi à Boston) succède à Riccardo Chailly, lequel avait remplacé Kurt Masur. Nelsons, plus corpulent que ne le laissent penser les photos, nous a gratifié d’une 40e de Mozart inoubliable, mettant en valeur toutes les voix internes, les jeux de dialogues et les contrepoints. Que dire alors de la “Pathétique”? Le public applaudit à la fin du troisième mouvement, ne se rendant pas compte qu’il restait le célèbre adagio lamentoso. A la fin de celui-ci, musique dramatique s’il en est, Nelsons et ses musiciens restèrent figés un très long moment. Un tonnerre d’applaudissements salua un concert superlatif, et c’est un public directement debout qui acclama l’orchestre. En début de concert, il y eut une courte composition de l’autrichien Thomas Larcher qui n’étonna pas ceux qui connaissent sa belle musique par ses disques ECM ou Harmonia Mundi.
Dominique Lawalrée
Bruxelles, Bozar, le 27 avril 2018

Vos commentaires

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. https://shiokinin.com/.