Lugansky : la justesse sans l'émotion

par https://thedivasguides.com/

Frédéric Chopin (1810-1989)
Concerto n° 2 en fa mineur op.21 - Concerto n° 1 en mi mineur op.11
Nikolaï Lugansky (piano), Sinfonia Varsovia dirigé par Alexander Vedernikov
2014 - 72' - Textes de présentation en anglais et en français - Ambroisie Naïve  LC 00540 La musique de Chopin est omniprésente dans la carrière du pianiste russe Nikolaï Lugansky. On se souvient d'une très belle version des Préludes opus 28 et d'une intéressante Troisième Sonate, mais on se souvient surtout d'une mémorable version des 24 Études op. 10 et 25 chez Erato qui reste une référence pour ses qualités techniques et musicales proches de la perfection. Un vrai chopinien se doit d'enregistrer les deux concertos pour piano que nous a laissés le compositeur polonais. Souvent décriés pour une orchestration très discrète et sommaire (voire inexistante) ces concertos demeurent pourtant parmi les oeuvres pour piano et orchestre le plus joués du répertoire. La raison ? Des thèmes inoubliables et une grande élégance pianistique. Le piano y a la part belle tandis que l'orchestre soutient le chant continu du soliste. Le Sinfonia Varsovia offre un son harmonieux et des vents de qualité mais il manque par moments d’énergie. Le soliste est égal à lui-même: goût sûr et grande noblesse dans les phrasés. Mais comment ne pas penser à la version (pour ne citer qu'elle) de Krystian Zimerman dirigeant lui-même l'orchestre, où chaque trait de virtuosité est chanté, vécu et d'une grande humanité. Chez Lugansky, on aimerait  par moments un peu plus de chaleur, de “ lâcher prise” . Tout est contrôlé, juste et bien senti mais on passe à côté de l'essentiel : l’émotion. Les mouvements lents des deux concertos sont bien réussis, généreux de nuances et de couleurs mais ils ne bouleversent pas comme le faisait Evgeny Moguilevsky avec Rozhdesvensky dans le Deuxième Concerto. Mais écoutez la légèreté de jeu et l'élégance dans le dernier mouvement du Premier Concerto. Cela convient bien au jeu du pianiste russe. François Mardirossian

Son 9 - Livret 9 - Répertoire 10 - Interprétation 8

Les commentaires sont clos.