Mots-clé : Isabelle Faust

100 % Stravinsky avec François-Xavier Roth et Isabelle Faust

par

Après Chalon-sur-Saône, avant Nîmes, Barcelone, puis Arras, Les Siècles proposent à Dijon leur concert Stravinsky 100%, avec Isabelle Faust, évidemment sous la direction du fondateur de l’orchestre, François Xavier Roth, que l’on ne présente plus. Berliozien émérite, il illustre avec bonheur le plus large répertoire, symphonique et lyrique, son récent Pelléas en témoigne (« Une grande réussite », écrit Philippe Cassard).

Sans surprise, le généreux programme nous offre tour à tour la 2e suite de l’Oiseau de feu, le Concerto pour violon et le Sacre du printemps. Les deux premières œuvres (et,  les Trois pièces pour quatuor) feront l’objet d’une captation.

Du ballet de Fokine, d’après un conte traditionnel, Stravinsky tira plusieurs suites d’orchestre. Il y a deux ans, David Grimal et ses Dissonances, hélas congédiées de Dijon, nous donnaient la version ultime de cet Oiseau de feu. La deuxième, que nous écoutons, de 1919, est la plus diffusée. L’introduction, très retenue, feutrée, mystérieuse et sourde, irisée, comme la magie sont au rendez-vous. La vie prodigieuse de l’oiseau de feu, aérienne, d’une rare liberté, ses variations nous ravissent. La grâce de la ronde des princesses, avec son merveilleux hautbois, la farouche danse infernale de Katschei, tellurique comme transparente, tout est admirable. Toujours la direction est claire, ménageant des équilibres subtils, incisive, percutante, faisant chanter les lignes. La berceuse, enchaînée magistralement, revêt des couleurs chaudes. Enfin la spectaculaire progression du final nous emporte. La réussite est magistrale.

L’Histoire du soldat sur instruments de l’époque de la création, avec un seul récitant : un album hybride 

par

Igor Strawinsky (1882-1971) : Histoire du soldat, mimodrame en deux parties sur un texte de Charles-Ferdinand Ramuz. Élégie, pour violon seul. Duo concertant, pour violon et piano. Isabelle Faust, violon ; Dominique Horwitz, récitant (le Narrateur, le Soldat, le Diable) ; Lorenzo Coppola, clarinette ; Javier Zafra, basson ; Reinhold Friedrich, cornets à pistons ; Jorgen van Rijen, trombone ; Wies de Boevé, contrebasse ; Raymond Curfs, percussions ; Alexander Melnikov, piano. 2019/20. Notice en français. 73.04. Harmonia Mundi HMM 902671.

Rencontre au sommet

par

Wolfgang Amadeus MOZART
(1756 – 1791)
Les 5 Concertos pour violon - 2 Rondos pour violon et orchestre - Adagio pour violon et orchestre

Isabelle Faust, violon ; Il Giardino Armonico, dir. Giovanni Antonini
2016 DDD 2h9’29 Livret français, allemand, anglais 2CD Harmonia Mundi HMC 902230.31

Schumann inattendu et incandescent

par

Robert Schumann (1810 - 1856)
Concerto pour violon en ré mineur - Trio pour piano, violon et violoncelle en sol mineur, op. 110
Isabelle Faust (violon), Alexandre Melnikov (piano), Jean-Guihen Queyras (violoncelle), Freiburger Barockorchester, direction Pablo Heras-Casado.
2015-DDD-61’37-Harmonia Mundi-HMC 902196