Mots-clé : Mario Brunello.

radiocarbon dating in tamil

par click to read more

Johann Sebastian Bach (1685-1750) : « Sei Suonate à cembalo [con]certato è violoncello piccolo solo », en si mineur, la majeur, mi majeur, ut mineur, fa mineur, sol majeur BWV 1014-1019. Mario Brunello, violoncelle piccolo. Roberto Loreggian, clavecin, orgue positif. Francesco Galligioni, violoncelle, viole de gambe. Livret en anglais, français, italien. Août 2020. TT 45’43 + 51’58. Arcana A490

Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Sonates pour viole de gambe et clavecin en sol majeur, ré majeur, sol mineur BWV 1027-1029. Christoph Schaffrath (c1710-1763) : Sonate en la majeur CSWV:F:29. Robert Smith (1980*) : Dido’s Torment. Robert Smith, viole de gambe. Francesco Corti, clavecin. Livret en anglais. Février 2020. TT 62’43. Resonus RES10278

Johann Sebastian Bach (1685-1750) : Sonates pour viole de gambe et clavecin en sol majeur, ré majeur, sol mineur BWV 1027-1029 ; Sonate en trio pour orgue no 3 en ré mineur BWV 527 [arrgmt Sarah Cunningham] ; Allemande de la Partita pour flûte en la mineur BWV 1013 [arrgmt Sarah Cunningham]. Sarah Cunningham, viole de gambe. Richard Egarr, clavecin. Livret en anglais, allemand, français. Novembre 2017. TT 65’51. Avie AV2491

L'esprit slave avec le jeune chef Dmitry Matvienko

par

L’Orchestre Philharmonique de Monte Carlo accueille le jeune chef Dmitry Matvienko, lauréat de l’édition 2021 du Concours Malko, compétition émérite danoise réservée aux chefs d’orchestres en devenir. Il se présente au pupitre de l’OPMC pour un programme qui allie un grand concerto classique du répertoire avec deux raretés russes. 

En compagnie du violoncelliste Mario Brunello, il se lance dans le célèbre Concerto pour violoncelle de Dvořák. Mais le soliste n'y fait pas l'unanimité. Il a les qualités de ses défauts et les défauts de ses qualités : il commence le concerto par une série de fausses notes, ce qui est assez déconcertant. On sait Brunello soucieux de sortir la musique classique de son carcan mais à vouloir sur-interpréter,  il sacrifie la justesse et met sa vision en avant, avec un vibrato souvent exagéré. De son côté l’orchestre peine à s’élever et l’accompagnement s’avère lourd.  C’est une prestation plutôt décevante que vient sauver un “bis” inattendu et émouvant : une transcription pour violoncelle de la  mélodie ancienne arménienne “Havun, Havun”. Le son qu’il produit, profond et plaintif, doux et velouté, légèrement nasillard, est particulièrement adapté à l’expression de la souffrance, de la tristesse et du recueillement. L'interprétation de Brunello au violoncelle est envoûtante et les sonorités sont profondes, enveloppantes et mystérieuses. Ce “encore”  nous réconcilie après la prestation dans le  concerto et il confirme que Brunello, artiste clivant qui génère autant de détracteurs que d'admirateurs, est excellent dans ce qui sort des frontières du classique.   

Kremerata Baltica à la recherche d’un Beethoven personnel et exaltant 

par

Léo Ferré (1916-1993) : "Muss es sein ? Es muss sein !" (arrangé par Valter Sivilotti pour violoncelle, cordes et percussions – avec la voix de Léo Ferré) (1) – Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Quatuors à cordes N° 16, Op. 135 (2) N° 14, Op. 131 (4), arrangés pour orchestre à cordes par Gidon Kremer) – Giovanni Sollima (*1962) : Note sconte (première version pour orchestre à cordes) (3). Mario Brunello, violoncelle (1) et direction (2,3) ; Kremerata Baltica ; Gidon Kremer, violon et direction (4). 2019 (1-3) & 2011 (4). 78’39. 1 CD Alpha 660.

Les affinités électives de Giuseppe Tartini et Antonio Vandini

par

Giuseppe Tartini (1692-1770) : Sonate pour viole de gambe et basse continue en sol mineur ; Sonate pour viole de gambe et basse continue en si bémol majeur ; Sonata a quattro en ré majeur pour cordes GT 5.001 ; Concerto pour violoncelle, cordes et basse continue GT 1.A28 ; Concerto pour violoncelle, orchestre et basse continue GT 1.D34. Antonio Vandini (c. 1690-1778) : Concerto en ré majeur pour violoncelle, cordes et basse continue. Giulio Menegini (1741-1824) : Concertone Terzo en do majeur pour cordes et basse continue. Mario Brunello, violoncelle piccolo à quatre cordes, Accademia dell’Annunciata, direction Riccardo Doni. 2019. Livret en anglais, en français et en italien. 84.02. Arcana A478.

Promenades chez Bach, Vivaldi et Goldberg  avec Giuliano Carmignola et Mario Brunello 

par

« Sonar in Ottava ». Antonio VIVALDI (1678-1741) : Sinfonia pour cordes RV 125 ; Concertos pour violon et violoncelle piccolo RV 508 et RV 515. Jean-Sébastien BACH (1685-1750) : Concertos pour violon et violoncelle piccolo BWV 1043 et BWV 1060R. Johann Gottlieb GOLDBERG (1727-1756) : Sonate pour cordes. Giuliano Carmignola, violon ; Mario Brunello, violoncelle piccolo à 4 cordes ; Accademia de l’Annunciata, direction : Riccardo Doni. 2020. Livret en anglais, en allemand, en français et en italien. 69.58. Arcana A472.

Erica Piccotti, jeune artiste de l’année 

par

La jeune violoncelliste Erica Piccotti, née à Rome en 1999, est un talent dont la carrière est déjà bien établie. Nicola Cattò, membre du jury des International Classical Music Awards pour le magazine italien Musica et Secrétaire Général, a rencontré la jeune artiste qui a remporté le Prix du Jeune Artiste 2020 .

Comment en êtes-vous venue à étudier le violoncelle ? Quelles sont les principales étapes de votre formation ?

C'était un cheminement naturel, parce qu'à la maison je "respire" la musique depuis que je suis petite, ma mère joue du piano, mon frère du violon. Après avoir "joué" avec ces deux instruments, un jour, un violoncelle est arrivé à la maison. J'avais quatre ans et demi, et me voilà ! Mon premier professeur a été Francesco Storino, violoncelliste de l’Orchestra dell'Accademia di Santa Cecilia à Rome. J'ai eu l’opportunité de le rencontrer lorsque je faisais partie de l’Orchestre junior de la même Académie. Il m'a prise par la main quand j'étais enfant et m'a fait grandir avec passion et dévouement. Il m'a suivie jusqu'à l'obtention de mon diplôme au conservatoire, mais il reste encore aujourd'hui une référence pour moi. J'ai poursuivi mes études avec Antonio Meneses, un grand violoncelliste pour lequel j'ai toujours eu une grande admiration, d'abord à la Hochschule der Künste de Berne, puis à l'Académie Walter Stauffer de Crémone et à l'Accademia Chigiana de Sienne.

Actuellement, j'ai réalisé un autre de mes rêves en étudiant avec un autre grand violoncelliste et professeur, Frans Helmerson, à l'Académie Kronberg. Cette académie m'a fait découvrir un environnement international et m'a permis d'être en contact avec des artistes de renommée mondiale.