Mots-clé : Matthias Goerne

Fin de saison spectaculaire avec l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo

par

L'Orchestre Philharmonique de Monte Carlo termine sa saison des grands concerts symphoniques avec un merveilleux feu d'artifice sonore.  Au programme une suite de concert tirée de Pelléas et Mélisande de Claude Debussy et l'opéra Le Château de Barbe-Bleue de Béla Bartók. 

Kazuki Yamada dirige la suite composée à partir des Interludes orchestraux de Pelléas et Mélisande dans l’édition de son confrère Alain Altinoglu. Yamada et son orchestre nous donnent une merveilleuse performance où la couleur est devenue le son et le son les esprits de la nature au pupitre d’un orchestre concerné et très appliqué.  

Stanislav Kochanovsky, retour triomphant à Monte-Carlo

par

Le mois de janvier monégasque se clôture avec un concert très attendu sous la direction du prodigieux chef d'orchestre Stanislav Kochanovsky, un musicien que tous les orchestres s’arrachent. Il avait déjà fait forte impression, au printemps dernier, lors de sa première venue au pupitre de l’Orchestre philharmonique de Monte-Carlo. 

Le programme commence par la très rare  Suite sur des poèmes de Michelangelo Buonarotti de Dimitri Chostakovitch  avec en soliste le grand baryton Matthias Goerne. C'est la première exécution à Monte-Carlo de ce chef-d'œuvre du compositeur russe. Matthias Goerne est naturellement excellent   : la voix est superbe, toute en nuances, passant de l'intimité des pianissimi à l'ardeur des forte. Le timbre est chaleureux et il  apporte une intensité et une spiritualité particulière. Les mélomanes russes présents dans la salle confirment que sa diction est parfaite, aspect souvent rare ! Stanislav Kochanovsky dirige l'orchestre avec une maîtrise absolue, une gestique claire, élégante et magnétique.

Beethoven en rouge et or avec Paavo Järvi

par

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : intégrale des symphonies ; ouverture Des créatures de Prométhée, Coriolan, Fidelio, Leonore, Egmont, la Consécration de la maison. Christiane Oelze, soprano ; Petra Lang,  alto ;  Klaus Florian Vogt, ténor ; Matthias Goerne, baryton. Deutsche Kammerchor. Deutsche Kammerphilharmonie Brêmen, Paavo Järvi. 2004-2012. Livret en : anglais et allemand. 6 CD RCA. 194-439-82817-2

Matthias Goerne et Jan Lisiecki donnent  aux Lieder de Beethoven des lettres d’intime noblesse 

par

Ludwig van BEETHOVEN (1770-1827) : Lieder : Six Lieder op. 48 ; An die Hoffnung op. 32 ; Adelaide op. 46 ; An die Geliebte WoO 140 ; An die ferne Geliebte, op. 98 et sept autres lieder. Matthias Goerne, baryton ; Jan Lisiecki, piano. 2020. Livret en anglais et en allemand. Textes des lieder avec traduction anglaise. 69.13. Deutsche Grammophon 483 8351.

Le Festival de Salzbourg avec Mozart et Rossini

par

Musikalische Leitung:Constantinos Carydis
Regie:Lydia Steier
Bühne :Katharina Schlipf
Kostüme: Ursula Kudrna

Cette année les Salzburger Festspiele présentaient six nouvelles productions d’opéra : Die Zauberflöte (Mozart), Salome (R. Strauss), Pique Dame (Tschaikovsky), L’Italiana in Algeri (Rossini), L’Incoronazione di Poppea (Monteverdi) et The Bassarids (Henze), deux opéras en version concert : Der Prozess (von Einem) et Les Pêcheurs de Perles (Bizet) et un pour les enfants, une adaptation de Die Zauberflöte.

Hip hip hip Ulricht !

par

Gustav Mahler,
orchestration
Luciano Berio
10 lieder de jeunesse
Luciano Berio
Sinfonia
Matthias Goerne, baryton
BBC Symphony Orchestra & The Synergy Vocals, dir. Josep PONS
2016-61'29''-Textes de présentation en français, anglais et allemand-Harmonia Mundi HMC 902180

Frémissement indicible

par

JOKERFranz SCHUBERT (1797-1828)
Wanderers Nachtlied
Matthias GOERNE, Helmut DEUTSCH (piano) et Eric SCHNEIDER (piano)
2014-2 CD- CD1 68'38-CD2 61'58- présentation, livret et textes en français, anglais, allemand-chanté en allemand-Harmonia Mundi HMC 902109/10